Ces deux universités situées dans la ville de Mexico sont les deux plus importantes du pays, l'Universidad Autonoma Nacional de Mexico (UNAM) situé au sud de la ville est parmi les plus anciennes du continent américain, l'Instituto Politecnico Nacional (IPN) se trouve, quant à elle, au nord de la ville et fut créé dans les années trente. Opposées géographiquement et académiquement, sont-elles néanmoins rivales ?

Blasons des deux universités (photos: universia)

Deux universités cultivant leurs spécificités
Ces deux universités proposent des enseignements distincts qui peuvent être symbolisés par leurs devises, "Par ma race parlera l'esprit" pour l’UNAM et "La technique au service de la patrie" pour Politecnico. Durant le vingtième siècle, elles ont été les deux universités ayant eu le plus d’influence tant en matière culturelle, sportive, scientifique et politique.

Une concurrence, somme toute normale existe belle et bien entre les deux principales universités du pays pour attirer les meilleurs étudiants et enseignants, toutes deux offrent des enseignements de haut niveaux académiques. Toutefois, de nombreux professeurs donnent des cours dans les deux établissements et de nombreux projets et recherches sont menés conjointement dans de nombreux domaines.

L’origine de cette rivalité
Les étudiants de ces deux universités défendent leurs établissements, certains marquent leurs territoires en peignant les murs et en chantant leurs hymnes en rencontrant leurs rivaux, las porras, d’autres plus minoritaires et plus extrêmes se rencontrent plus violemment. Ces derniers, appelés "los porros" sont des groupes composés d’étudiants mais aussi de personnes infiltrant les étudiants afin d’exacerber les rancœurs et rivalités entre les universités et notamment entre l’UNAM et l’IPN.

Casques de football américain (Photos Juristaunam)

Nous pouvons dater cette rivalité à la fin des années soixante lorsque des hommes politiques afin d’éviter que le mouvement étudiant parle d’une seule et même voix se mirent à manipuler la jeunesse et quoi de mieux pour cela que d’exacerber les rivalités sportives entre les deux universités. Ces fameux groupes (los porros) précédemment cités furent notamment utilisés dans ce but et ainsi commença à croitre cette rivalité, auparavant pacifique.

Une rivalité avant tout sportive
Pour de nombreuses personnes qui se sont penchées sur la rivalité entre l’UNAM et Politecnico, elle ne serait avant tout que purement et simplement sportive et trouverait son origine dans les matchs de football américain entre les pumas de l’UNAM et les burros blancos de l’IPN. En effet, chaque année, le classique Politecnico-UNAM est la rencontre la plus suivie du championnat non seulement dans la capitale mais aussi dans tout le pays. Dès les années trente, les rencontres furent acharnées et fondèrent l’identité des deux écoles. La dernière rencontre entre les deux universités s’est déroulée au mois de septembre dernier et s’est soldée par une victoire des pumas de l’UNAM.

Cédric Chauvin (www.lepetitjournal.com/mexico) lundi 15 octobre 2012

Lire aussi:
UNAM VS SORBONNE - Duel au sommet de la culture
CULTURE - Le Campus Universitaire de l’Unam inscrit au rang de Patrimoine Mondial de l’Humanité

 
Une internationale

L’immobilier : l’investissement phare des Français expatriés

Désireux d’innover dans le secteur de l’immobilier 2.0, My expat - société qui facilite les transactions immobilières pour expatriés - a lancé une grande enquête il y'a quelques mois auprès des expatriés français. Leur but ? En apprendre davantage sur les Français de l’étranger, et plus précisément leurs projets immobiliers et désirs d’investissement.
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Comment bien choisir sa formation à distance.

Pas le temps - ni le courage peut-être de suivre une formation longue mais l’envie de progresser quand même ?Il existe aujourd’hui sur le marché une offre complète de formations à distance permettant de se former sur des compétences clés et ce, où que vous soyez dans le monde.

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !

Préparer le retour d’expatriation de vos enfants avec les Cours Legendre à Distance

De plus en plus de Français sont séduits par l’expatriation, et parmi eux, de nombreuses familles : plus de 300 000 enfants suivent ainsi chaque année leurs parents hors de France, et ce chiffre est en constante évolution. Le choix de scolarisation des enfants devient donc un sujet de préoccupation majeur, d’autant que de nombreux lycées français à l’étranger, notamment dans certaines capitales, ne proposent pas suffisamment de place pour les ressortissants français. Un tiers des élèves des Cours Legendre à distance étudient hors de nos frontières. D’après les résultats de notre enquête annuelle, les parents voient ainsi dans nos programmes une véritable alternative conciliant la garantie d’un apprentissage continu, solide et balisé et la possibilité pour l’enfant de s’immerger et de vivre pleinement son expatriation. 
Expat
Expat - Emploi
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine
En direct de nos éditions locales