Ces deux universités situées dans la ville de Mexico sont les deux plus importantes du pays, l'Universidad Autonoma Nacional de Mexico (UNAM) situé au sud de la ville est parmi les plus anciennes du continent américain, l'Instituto Politecnico Nacional (IPN) se trouve, quant à elle, au nord de la ville et fut créé dans les années trente. Opposées géographiquement et académiquement, sont-elles néanmoins rivales ?

Blasons des deux universités (photos: universia)

Deux universités cultivant leurs spécificités
Ces deux universités proposent des enseignements distincts qui peuvent être symbolisés par leurs devises, "Par ma race parlera l'esprit" pour l’UNAM et "La technique au service de la patrie" pour Politecnico. Durant le vingtième siècle, elles ont été les deux universités ayant eu le plus d’influence tant en matière culturelle, sportive, scientifique et politique.

Une concurrence, somme toute normale existe belle et bien entre les deux principales universités du pays pour attirer les meilleurs étudiants et enseignants, toutes deux offrent des enseignements de haut niveaux académiques. Toutefois, de nombreux professeurs donnent des cours dans les deux établissements et de nombreux projets et recherches sont menés conjointement dans de nombreux domaines.

L’origine de cette rivalité
Les étudiants de ces deux universités défendent leurs établissements, certains marquent leurs territoires en peignant les murs et en chantant leurs hymnes en rencontrant leurs rivaux, las porras, d’autres plus minoritaires et plus extrêmes se rencontrent plus violemment. Ces derniers, appelés "los porros" sont des groupes composés d’étudiants mais aussi de personnes infiltrant les étudiants afin d’exacerber les rancœurs et rivalités entre les universités et notamment entre l’UNAM et l’IPN.

Casques de football américain (Photos Juristaunam)

Nous pouvons dater cette rivalité à la fin des années soixante lorsque des hommes politiques afin d’éviter que le mouvement étudiant parle d’une seule et même voix se mirent à manipuler la jeunesse et quoi de mieux pour cela que d’exacerber les rivalités sportives entre les deux universités. Ces fameux groupes (los porros) précédemment cités furent notamment utilisés dans ce but et ainsi commença à croitre cette rivalité, auparavant pacifique.

Une rivalité avant tout sportive
Pour de nombreuses personnes qui se sont penchées sur la rivalité entre l’UNAM et Politecnico, elle ne serait avant tout que purement et simplement sportive et trouverait son origine dans les matchs de football américain entre les pumas de l’UNAM et les burros blancos de l’IPN. En effet, chaque année, le classique Politecnico-UNAM est la rencontre la plus suivie du championnat non seulement dans la capitale mais aussi dans tout le pays. Dès les années trente, les rencontres furent acharnées et fondèrent l’identité des deux écoles. La dernière rencontre entre les deux universités s’est déroulée au mois de septembre dernier et s’est soldée par une victoire des pumas de l’UNAM.

Cédric Chauvin (www.lepetitjournal.com/mexico) lundi 15 octobre 2012

Lire aussi:
UNAM VS SORBONNE - Duel au sommet de la culture
CULTURE - Le Campus Universitaire de l’Unam inscrit au rang de Patrimoine Mondial de l’Humanité

 
Une internationale
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Tartelettes aux fruits rouges

Framboises, myrtilles, groseilles, fraises, mûres, les Chefs Le Cordon Bleu vous proposent cette recette de tartelette qui met à l’honneur les fruits rouges. Agrémentées d’une crème pâtissière classique, ces tartelettes sont idéales en dessert ou à l’heure du thé.

MÉMENTO FISCAL

Le "non-résident" n’est en général pas soumis aux prélèvements sociaux. Il est imposé en France uniquement sur ses revenus de source française ou sur une base forfaitaire s’il a conservé dans ce pays une habitation. Toutefois, l’existence de conventions fiscales internationales entre la France et généralement l'État de résidence peut modifier les règles de détermination du domicile fiscal et les modalités d’imposition des revenus. Pour éviter les doubles impositions, la France a conclu avec de nombreux États de telles conventions. Ces textes sont consultables sur le site Internet de l’administration fiscale (www.impots.gouv.fr, rubrique Documentation > International > Les conventions fiscales).
Expat
Expat - Emploi

STARTUPS - Où fait-il bon entreprendre ?

Le monde est chamboulé par l'arrivée massive de startups qui remettent au goût du jour l'économie collaborative et qui reconfigurent le marché du travail. Rien qu'au niveau des "licornes", ces jeunes entreprises valorisées à plus d'un milliard de dollar, on en compte actuellement 47 en Europe sur 140 dans le monde. Venez découvrir d'autres faits marquants à propos de ce nouveau business avec l'infographie ecoreuil.fr. 

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – "Il ne faut pas affoler tout le monde avec le Brexit"

Bientôt deux ans que Matthias Fekl occupe le poste de secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l’étranger. Le ministre est confronté à de nombreux chantiers à commencer par les négociations en vue du futur traité transatlantique, le TTIP. Plus récemment s’est aussi posé le problème des Français au Royaume-Uni. Retour sur les principaux enjeux de la fonction de Matthias Fekl. 
Magazine
En direct de nos éditions locales