N’est pas révolutionnaire qui le veut. Pourtant, Asrawy, ce nouveau personnage (Photo) fétiche des Facebookeurs, l’est et l’assume. Inventé par un journaliste égyptien, le nouveau concept est dédié à ces Egyptiens qui, au lendemain du 25 janvier 2011, se sont improvisés révolutionnaires et qui sont parvenus aujourd’hui à devenir les porte-drapeaux de ladite révolution égyptienne

Alors qu’ils n’avaient pas le droit à la parole lors de l’ancien régime, plusieurs millions de jeunes Egyptiens se sont transformés, en un claquement de doigts, en de fervents défenseurs des droits de l’Homme et de la liberté d’expression. Cette image, pour la moins caricaturale, a inspiré le journaliste égyptien Kareem Kamal et lui a donné envie de créer un personnage de bande dessinée susceptible de s’adresser à plusieurs catégories de la société égyptienne.

Non sans humour, le jeune homme de 28 ans puise ses conversations dans le quotidien des familles égyptiennes mais aussi dans leur interminable duel "pro" et "anti" révolution. Ayant lui-même fait partie des manifestants de la place Tahrir, Kareem rappelle que sans ces jeunes qu’on comparait jadis à des vaut-rien, le changement n’aurait pas eu lieu.

Kareem Kamal, l'auteur du personnage (Photo: Mohamed Adel)De "Loghat El Asr" à Facebook…
Le concept de la BD n’a pas tardé à séduire les éditions Al Ahram, société éditrice du magazine "Loghat El Asr". Lequel support publie, in extenso, le houleux quotidien du jeune Asrawy, qui avant la révolution savait à peine manier un ordinateur et rencontrer des filles au travers des sites communautaires.

Soudainement, le jeune Egyptien a découvert que la technologie de la communication est capable de prononcer l’oraison funèbre de plus qu’une dictature et d’en enterrer le souvenir à tout jamais.

Le personnage qui existe depuis un mois seulement s’est vite attiré des sympathisants sur le site communautaire Facebook. Comme quoi, la sacro-sainte révolution continue de faire parler d’elle, mettant sur les devants de la scène politique du pays, une jeunesse à la fois plurielle et singulière, espiègle, instruite et critique à l’égard de la chose publique, même quand ses moyens intellectuels ne dépassent pas ceux d’un bachelier en quête d’une identité politique.

Asmaa Mahfouz …et les autres !
"La présence des figures emblématiques des manifestations de Tahrir dans les conversations de la bande dessinée n’est pas fortuite. En effet, ils sont le canal par lequel passent les interrogations de mon personnage. Ainsi, Asrawy se plaît tant à leur poser toutes les questions qui lui taraudent l’esprit et essaie surtout de comprendre ce qu’ils sont devenus aujourd’hui", explique l’auteur de la BD.

Somme toute, si certains ont déjà tourné la page du renversement de l’ancien régime, d’autres croient qu’il n’existe qu’un fil entre l’avant et l’après révolution. D’autres encore ont retenu la leçon et croient dur comme fer au "pouvoir de la rue". Asrawy, lui, préfère vers l’avant.

Houda Belabd (www.lepetitjournal.com/le-caire.html) lundi 29 octobre 2012

 
Une internationale

GUIDE DU RETOUR EN FRANCE – Pour atterrir en douceur après l'expatriation

Détresse psychologique, tracasseries administratives, galère professionnelle… Le retour en France est loin d’être une étape simple à appréhender. Parce qu’elle en a elle-même bavé après sept ans à l’étranger, Anne-Laure Fréant a patiemment compilé le Guide du retour en France 2016, un ouvrage pratique, concret, qui apporte aussi une véritable réflexion de fond sur les identités multiculturelles et leur place dans la société française.
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Comment s’assurer une bonne retraite en étant expatrié ?

Lors de notre enquête « Les expatriés & l’immobilier 2016 », vous nous avez confié vouloir varier vos investissements, raison due à un désintérêt des assurances-vie et des livrets d’épargne. Dès lors, il apparaît nécessaire de diversifier les supports d’épargne, et ceci le plus tôt possible afin de maximiser votre capital. Dans ce contexte, investir dans l’immobilier locatif est un choix pertinent et judicieux, offrant un excellent compromis entre risque, rentabilité, valorisation, fiscalité et comportant plusieurs avantages selon votre situation.
Expat
Expat - Emploi

ENTREPRENDRE AU MAROC - Un Royaume en pleine mutation

Si le Maroc est resté dans l'inconscient français une ancienne colonie devenue lieu de villégiature pour retraités de métropole, la modernité s'invite doucement dans le quotidien des Marocains. Qu’en est-il de créer son entreprise au Maroc, et quelles sont les perspectives pour ceux qui seraient tentés par le Royaume ? Découvrez l’analyse du W Project en vidéo ! 
Expat - Politique

EXIL FISCAL - Les plus riches quittent massivement la France

Selon une étude sud-africaine, 10.000 millionnaires français auraient quitté l'Hexagone en 2015. Un exode qui n’a d’équivalent dans aucun autre pays, d’autant que les dernières données publiées par le fisc font état d’une nette baisse du nombre de contribuables dans les tranches supérieures de l’impôt

IMPÔTS 2016 - La déclaration en ligne va devenir obligatoire

La campagne de déclaration des revenus vient d’être lancée, le 12 avril, par le gouvernement. Grosse nouveauté : l’obligation de déclarer ses impôts en ligne pour deux millions de foyers fiscaux. Une mesure d’autant plus importante pour les Français de l’étranger qui méconnaissent souvent ce service en ligne, pourtant très pratique. 
Magazine
En direct de nos éditions locales