N’est pas révolutionnaire qui le veut. Pourtant, Asrawy, ce nouveau personnage (Photo) fétiche des Facebookeurs, l’est et l’assume. Inventé par un journaliste égyptien, le nouveau concept est dédié à ces Egyptiens qui, au lendemain du 25 janvier 2011, se sont improvisés révolutionnaires et qui sont parvenus aujourd’hui à devenir les porte-drapeaux de ladite révolution égyptienne

Alors qu’ils n’avaient pas le droit à la parole lors de l’ancien régime, plusieurs millions de jeunes Egyptiens se sont transformés, en un claquement de doigts, en de fervents défenseurs des droits de l’Homme et de la liberté d’expression. Cette image, pour la moins caricaturale, a inspiré le journaliste égyptien Kareem Kamal et lui a donné envie de créer un personnage de bande dessinée susceptible de s’adresser à plusieurs catégories de la société égyptienne.

Non sans humour, le jeune homme de 28 ans puise ses conversations dans le quotidien des familles égyptiennes mais aussi dans leur interminable duel "pro" et "anti" révolution. Ayant lui-même fait partie des manifestants de la place Tahrir, Kareem rappelle que sans ces jeunes qu’on comparait jadis à des vaut-rien, le changement n’aurait pas eu lieu.

Kareem Kamal, l'auteur du personnage (Photo: Mohamed Adel)De "Loghat El Asr" à Facebook…
Le concept de la BD n’a pas tardé à séduire les éditions Al Ahram, société éditrice du magazine "Loghat El Asr". Lequel support publie, in extenso, le houleux quotidien du jeune Asrawy, qui avant la révolution savait à peine manier un ordinateur et rencontrer des filles au travers des sites communautaires.

Soudainement, le jeune Egyptien a découvert que la technologie de la communication est capable de prononcer l’oraison funèbre de plus qu’une dictature et d’en enterrer le souvenir à tout jamais.

Le personnage qui existe depuis un mois seulement s’est vite attiré des sympathisants sur le site communautaire Facebook. Comme quoi, la sacro-sainte révolution continue de faire parler d’elle, mettant sur les devants de la scène politique du pays, une jeunesse à la fois plurielle et singulière, espiègle, instruite et critique à l’égard de la chose publique, même quand ses moyens intellectuels ne dépassent pas ceux d’un bachelier en quête d’une identité politique.

Asmaa Mahfouz …et les autres !
"La présence des figures emblématiques des manifestations de Tahrir dans les conversations de la bande dessinée n’est pas fortuite. En effet, ils sont le canal par lequel passent les interrogations de mon personnage. Ainsi, Asrawy se plaît tant à leur poser toutes les questions qui lui taraudent l’esprit et essaie surtout de comprendre ce qu’ils sont devenus aujourd’hui", explique l’auteur de la BD.

Somme toute, si certains ont déjà tourné la page du renversement de l’ancien régime, d’autres croient qu’il n’existe qu’un fil entre l’avant et l’après révolution. D’autres encore ont retenu la leçon et croient dur comme fer au "pouvoir de la rue". Asrawy, lui, préfère vers l’avant.

Houda Belabd (www.lepetitjournal.com/le-caire.html) lundi 29 octobre 2012

 
Une internationale

MOBILITE INTERNATIONALE – Enfin un Erasmus pour les apprentis

En juillet dernier, le taux de chômage des jeunes atteignait 18,8% dans les 28 pays de l’Union européenne. Pour enrayer le phénomène, l’initiative du député européen Jean Arthuis (UDI), ministre français des Finances de 1995 à 1997, est simple mais ambitieuse, donner aux apprentis la « même possibilité de mobilité que des jeunes issus des milieux académiques ».
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Comment bien choisir sa formation à distance.

Pas le temps - ni le courage peut-être de suivre une formation longue mais l’envie de progresser quand même ?Il existe aujourd’hui sur le marché une offre complète de formations à distance permettant de se former sur des compétences clés et ce, où que vous soyez dans le monde.

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !

Préparer le retour d’expatriation de vos enfants avec les Cours Legendre à Distance

De plus en plus de Français sont séduits par l’expatriation, et parmi eux, de nombreuses familles : plus de 300 000 enfants suivent ainsi chaque année leurs parents hors de France, et ce chiffre est en constante évolution. Le choix de scolarisation des enfants devient donc un sujet de préoccupation majeur, d’autant que de nombreux lycées français à l’étranger, notamment dans certaines capitales, ne proposent pas suffisamment de place pour les ressortissants français. Un tiers des élèves des Cours Legendre à distance étudient hors de nos frontières. D’après les résultats de notre enquête annuelle, les parents voient ainsi dans nos programmes une véritable alternative conciliant la garantie d’un apprentissage continu, solide et balisé et la possibilité pour l’enfant de s’immerger et de vivre pleinement son expatriation. 
Expat
Expat - Emploi
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine
En direct de nos éditions locales