Yan Oi Tong plastic recycling est un centre basé dans le quartier de Tuen Mun au Nord de Hong Kong ; c’est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) créée en 2008 pour faire du recyclage du plastique à Hong Kong.

Le centre de recyclage des plastiques est situé dans les Nouveaux Territoires - crédit: Paul Saulnier

Yan Oi Tong plastic recycling est dirigée par une grande organisation qui s’appelle EcoPark ; cette organisation contrôle plus de quinze entreprises de recyclage à Hong Kong. Celle que nous avons visité récupère les déchets plastiques dans des écoles ou dans des hôpitaux, elle a notamment un contrat avec le lycée français de Hong Kong. Après avoir récupéré les plastiques usagés, l’entreprise les fond et les coupe en toutes petites boules pour les envoyer dans des centres de construction de plastiques recyclés.

Michael Li est le principal acteur de cette compagnie, nous l’avons interrogé et il a répondu très précisément à nos questions. Il voulait travailler dans une ONG en Corée du sud mais il recherchait un défi dans sa carrière, finalement il a choisi une usine de recyclage à Hong Kong, car il n’y a pas beaucoup d’entreprises de recyclage. Il aime beaucoup son travail car il veut changer notre monde et le rendre plus durable… Yan Oi Tong plastic recycling centre accueille 40 salariés, c’est la seule entreprise de Hong Kong qui puisse récolter et transformer les déchets plastiques usagés en plastique réutilisable. Pour être entièrement conforme au principe du développement durable, cette entreprise recycle l’eau utilisée pour recycler ces déchets plastiques. Pour faire fonctionner leurs machines, ils utilisent des panneaux solaires. Ils ne font aucun bénéfice et sont payés par EcoPark.

La plupart des compagnies recyclent les papiers et les cannettes en aluminium, mais rarement le plastique. Pourtant, les déchets plastiques représentent une partie importante des masses de déchets qui viennent sur les côtes de Hong Kong ; c’est pour cela que Yan Oi Tong plastic recycling centre fait de son mieux pour garder Hong Kong comme une ville propre. En 2010, l’entreprise comptabilisait déjà plus de 600 partenaires comme Ocean Park, Ikea, DHL, Harbour city.

Michael Li motive notre génération à recycler en intégrant des concours dans des écoles pour collecter du plastique. Il explique qu’il existe différents plastiques, plus ou moins nocifs ; ils ont tous des caractéristiques différentes et doivent subir plusieurs changements pour arriver à être un plastique réutilisable.

“Recycling is not a job, it’s the passion to change the world”—Le recyclage n’est pas un emploi, c’est la passion de changer le monde. Voilà la devise de Michael. Pour rentrer en ville depuis ce complexe, Michael nous a emmenés dans le camion de recyclage qui fait la tournée des écoles et des hôpitaux. Toute une aventure !

Anaïs Jamain et Paul Saulnier, élèves de seconde au LFI (www.lepetitjournal.com/hongkong.html), lundi 5 novembre 2012


© Cet article a été écrit par des élèves de seconde du lycée français de Hong Kong pour le journal Asia auquel collaborent 21 établissements scolaires de la zone Asie en contrats avec l’AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger).
En proposant à ses lecteurs la reprise d’une série de trois articles en lien avec la pollution et le développement durable, l’édition de Hong Kong du petitjournal.com souhaite donner un coup de projecteur sur le travail de ces jeunes journalistes en herbe, celui de leur chef éditorial, François Drémeaux, professeur d’histoire et de géographie, et sur leur journal Asia, en ligne depuis maintenant trois ans


Lien journal Asia des lycéens d’Asie ICI

 
Une internationale
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

L’immobilier parisien : valeur refuge ?

Les parcours professionnels s’internationalisent : un jour expatrié, un jour de retour en France pour repartir par la suite vers une autre destination d’expatriation. Mais dès qu’il s’agit d’immobilier, les français de l’étranger restent très attachés à leur mère patrie et préfèrent investir et placer leurs liquidités dans leur pays d’origine plutôt que dans leur pays d’expatriation.
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle donc n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine
En direct de nos éditions locales