"Laterne, Laterne, Sonne, Mond und Sterne…" Symbole de partage, la fête de la Saint-Martin est célébrée le 11 novembre par des retraites aux flambeaux dans les rues. La rédaction vous dévoile l’ambiance et la préparation de cette fête, conviviale et chaleureuse, qui réunit enfants et adultes

Saint-Martin : Le personnage
Martin de Tours est officier romain dans l'armée quand un jour d'hiver très glacial (en 337 à Amiens), à dos de cheval, il rencontre un mendiant grelottant de froid. Sans hésiter, il partage alors son manteau en deux et en donne une moitié au pauvre, afin que celui-ci puisse se réchauffer. La nuit suivante, le Christ lui apparaît, revêtu du demi-manteau offert au mendiant. Il a alors la révélation de la foi et se convertit au christianisme avant de devenir évêque de Tours. Depuis, le geste de Martin de Tours est devenu symbole universel de partage. Enterré un 11 novembre, Saint-Martin est désormais fêté tous les ans à cette date en Allemagne... et pas vraiment en France !

Saint-Martin : Le défilé
Le jour de la fête, au crépuscule, un homme déguisé en soldat romain joue le rôle de Saint-Martin et prend la tête du défilé à cheval. Il est suivi de nombreux enfants avec leur "Laterne" (lampions), chantant des "Martinslieder" (chansons de la Saint-Martin). Les lampions sont confectionnés par les enfants dans les écoles primaires, les jardins d'enfants ou à la maison dans les jours précédents la fête. Le défilé se termine généralement autour d'un grand feu de joie, le "Martinsfeuer" (feu de la Saint-Martin), symbolisant la lumière dans l'obscurité, comme l'acte de Martin de Tours. Les enfants partagent alors les "Weckmänner" (brioches en forme de bonhomme en pain d'épices), spécialité de la Saint-Martin,... et les parents du "Glühwein" (vin chaud) !

Saint-Martin : Lumières, chansons et friandises
Vous voulez, vous aussi, fabriquer des lampions de la Saint-Martin avec vos enfants ? Vous trouverez sur ce lien toute une série de modèles.
Ne soyez pas surpris si l'on sonne chez vous à plusieurs reprises, le soir de la fête ; les enfants font souvent du porte-à-porte en chantant ! Mettez-vous dans l'ambiance.
Et pensez à prévoir quelques friandises ! Les enfants offrent de la lumière et une chanson… et reçoivent une poignée de sucreries en retour.
Cécile Lefeuvre (www.lepetitjournal.com/cologne) Mercredi 7 novembre 2012

Envie de participer ?

Quelques défilés à Francfort sans oublier la fête pour les enfants au Günthersburgpark

A Wiesbaden

A Mayence

{jcomments on}

 
Une internationale
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

BNP PARIBAS : Check-list pour bien préparer votre départ en expatriation

Tout projet d’expatriation nécessite une logistique importante et de nombreuses démarches à effectuer, qu’il s’agisse de sujets bancaires, de protection sociale, de la scolarité des enfants, etc…BNP Paribas vous propose un aide-mémoire, à titre indicatif, qui vous permettra d’organiser au mieux votre expatriation.
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Devenir riche, oui et alors ?

Jean, fils d’ouvriers de la banlieue parisienne, prend l’avion demain pour la ville de Mexico, un départ qu’il espère définitif, « la France ce n’est pas pour moi, cela ne l’a jamais été »
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine
En direct de nos éditions locales