Dublin n’est pas une capitale de la mode, et pourtant, le blog Dublin Streets compte de nombreux lecteurs. Deux jeunes Irlandais, Matt et Andrea, prennent en photo dans la rue des personnes qui leur semblent suffisamment "stylées" et tiennent à jour leur blog de street style. Ils évoquent pour lepetitjournal.com leur intérêt pour la mode et le style vestimentaire des dublinois

 

Dublin Streets - Market

Quand avez-vous eu l’idée de créer votre blog et pourquoi ?
Dublin Streets - C’était l’été 2007. Nous étions en voyage, profitant du soleil, et nous avons décidé d’aller à Berlin. Nous n’avions aucune idée des endroits à voir quand nous serions là-bas.  Nous avons regardé des blogs de street style pour dénicher des adresses. Nous avons alors réalisé qu’il n’y en avait pas de semblable à Dublin et nous avons décidé de créer notre blog pour montrer à quoi ressemblait les Dublinois.

Quel est votre parcours chacun ? Avez-vous fait des études de mode ?
Nous n’avons pas fait d’études de mode et curieusement, aucun de nous deux n’est dans le milieu de la mode. Nous préférons chercher l’histoire de chaque personne qui se cache derrière le style vestimentaire personnel. Ce qui n’a donc aucun lien avec ce que nous avons étudié ou fait. Matt a fait des études de musique au Canada, et Andrea, des relations publiques. Nous travaillons tous les deux maintenant dans une jeune agence de communication qui s’appelle Thinkhouse.

Comment définiriez-vous le street style ?
C’est tout ce que les gens peuvent porter. Dans la rue évidemment !


Où trouvez-vous des personnes à photographier ? Dans quels quartiers de Dublin en particulier ?

Il est facile de trouver des personnes à prendre en photo autour de Georges Street, South William Street et Camden Street,
mais c’est aussi parce que nous habitons dans ce quartier et que nous sommes trop paresseux pour aller ailleurs !

Dublin Streets - James

Les Dublinois se laissent-ils facilement prendre en photo ?
Il est très drôle de voir qu’il y a beaucoup de personnes qui détestent être prises en photo. Au début, nous avions à peine 3 secondes pour faire une photo avant que les gens changent d’avis. Maintenant je dirais que nous avons 15 secondes !

Il n’y a pas de Fashion Week à Dublin, mais y-a-t-il d’autres évènements où les professionnels de la mode peuvent se rencontrer ?
En réalité, nous n’en avons aucune idée, mais des endroits comme les spectacles du groupe Synth Eastwood, la semaine de la mode éthique- Ethical Fashion week - et des festivals de création comme OFFSET sont toujours de bons endroits pour commencer.

Que pensez-vous de la mode irlandaise en général ?
La mode irlandaise est véritablement en train de trouver ses marques. Les gens en ont assez du style hippie et commencent à créer leur propre "look" qui s’éloigne d’un style trop basique. Cela devient intéressant pour nous et pour ceux qui lisent notre blog.

Propos recueillis par Marie Villacèque (lepetitjournal.com/Dublin) Mercredi 27 octobre 2010

Lire le blog Dublin Streets

 

 

 

 

 

 

Dublin Streets - Market

 
Une internationale

EXCLUSIF - Interview de Vianney : ses émotions, sa musique et le Japon

Artiste interprète de l'année aux Victoires de la musique 2016, Vianney est au Japon pour un concert événement dans le cadre de la fête de la musique à l'Institut français de Tokyo, ce samedi 24 juin. Lepetitjournal.com Tokyo a échangé avec l'artiste dès sa descente d'avion sur ses émotions, sa musique et le Japon.
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Investissement locatif : comment être efficace dans sa recherche de bien ?

La rentabilité d'un investissement locatif peut varier considérablement d'un bien à l'autre. Mieux vaut laisser l'élément affectif de côté au moment de choisir le bien dans lequel vous allez investir, pour se concentrer sur des critères vraiment déterminants et rentabiliser l'investissement.
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine
En direct de nos éditions locales