Fascinés par la dimension artistique et pittoresque des panneaux commerçants du Cambodge, Christian et Sophie Provoost sont allés à la rencontre des personnes qui se cachent derrière ces enseignes hautes en couleur. Ils ont réuni leurs portraits dans le recueil illustré Carnet de rencontres au Cambodge : au fil des routes, paru aux éditions Tuk-Tuk. Voici celui de Mme Sok Ang, guérisseuse d'hémorroïdes basée à une trentaine de kilomètres de Phnom Penh.

L’enseigne, plantée à l’entrée de la maison-clinique sur pilotis de Madame Sok Ang est tout à la fois sobre et très explicite.

Madame Sok Ang est une "krou", c'est-à-dire un maître dans son domaine. Depuis vingt ans, elle traite les personnes souffrant d’hémorroïdes. Elle a appris ce métier peu courant au Kampuchéa Krom, auprès du krou qui l’en a guérie. Au terme de ses soins, le krou a accepté, contre rémunération, de l’initier à sa pratique. Elle a dû pour cela hypothéquer la maison familiale qui se trouve à une trentaine de kilomètres au nord de Phnom Penh, au bord du fleuve Mékong.

Madame Sok Ang est assise les jambes pliées sur le côté, sur le lit-table-bureau du rez-de-chaussée de sa maison de bois. Elle raconte que ses premières années de pratique, elle les a passées essentiellement à vélo, sillonnant les chemins de terre de la campagne environnante pour rencontrer ses malades à leur domicile. Elle dit avoir ainsi parcouru des milliers de kilomètres, le temps d’asseoir sa réputation et son expertise. Aujourd’hui, ce sont les patients qui viennent à elle. Nombreux. Certains même depuis le Ratanakiri, la province septentrionale du Cambodge. D’autres viennent du Vietnam. "Et puis aussi des Chinois" dit-elle, non sans une pointe d’orgueil, pour immédiatement ajouter : "Mais je ne peux pas les accueillir car ils sont exigeants. Ils me réclament des chambres avec climatisation, le temps de leur traitement...".

Le traitement en lui-même dure environ quatre jours, suivant le type d’hémorroïdes et l’avancée du mal. La base du traitement reste néanmoins identique et consiste en l’application locale d’une pommade faite à base de poudre blanchâtre dont Madame Sok Ang, suspicieuse, refuse de dévoiler la composition.

Chenda, une patiente encore alitée, doit repartir aujourd’hui à Kompong Speu, au terme de son traitement. Ang certifie que, des milliers de patients soigneusement répertoriés passés entre ses mains, aucun n’a fait de rechute. A leur départ, elle leur prescrit quelques antalgiques et leur prodigue des conseils diététiques préventifs. "Je préconise pour une semaine d’éviter les fruits de mer, les coquillages d’eau douce, les crabes salés, le prahok, le kapik et le mamm**". "Les patients ne me payent que s’ils guérissent" garantit-elle.

Aucun des quatre enfants qu’elle a eus avec son mari Kong Vuthy ne souhaite prendre la relève. "Alors, je revendrai mon expertise au plus offrant", se résigne Madame Sok Ang.

Un jour, une Américaine d’origine cambodgienne venue se faire soigner lui a proposé de passer six mois aux Etats-Unis pour y exercer ses talents. Son mari ne souhaitant pas la voir partir, Madame Sok Ang a dû renoncer. Le krou qui l’avait initiée, lui, est parti aux Etats-Unis il y a quelques années, en laissant sa famille au Kampuchéa Krom.

Extraits de Carnet de rencontres au Cambodge : au fil des routes, de Christian et Sophie Provoost : lire la chronique du livre

 
Une internationale

RENTRÉE - Itinéraire d'un professeur au Lycée Français de Madrid

portrait, expat, PRO,LYCEE FRANÇAIS DE MADRID,Christophe Dardel,enseignement, bilingue, ,communauté française,français,francophones,expat,expatriés,french,francés,Espagne,España,Lepetitjournal.com, Madrid, Barcelone, Barcelona, Francia, France
De Christophe Dardel, on retient une sympathie dès le premier abord et une passion pour raconter son métier tel qu’il le vit au quotidien, toujours intacte après seize années de carrière. Ce parcours, il le raconte sans détours ni complaisance. Un dynamisme communicatif qui fera du bien à tous ceux qui ont le blues à quelques jours de la rentrée des classes... 
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

6 Astuces pour une rentrée réussie

 Ca y est, c’est la fin des vacances et avec elles une certaine forme d’insouciance et de légèreté. La rentrée est pour beaucoup synonyme de stress et d’appréhension. Pour les enfants, il faut se refaire de nouveaux amis, rencontrer de nouveaux professeurs et, pour les parents, installer une nouvelle routine avec une myriade d’activités et une multitude de contraintes à gérer. VivaLing vous aide à aborder cette période de l’année avec confiance et sérénité en vous livrant 6 conseils.

La Pierre, l’investissement privilégié des expatriés Français

La retraite est au cœur des préoccupations des expatriés français. L’immobilier arrive largement en tête des projets d’investissement suivi par l’assurance vie et le livret d’épargne. Selon les expatriés français, la France reste le premier pays ayant du potentiel pour l’investissement immobilier. De nombreux expatriés recherchent un bien sans travaux ou construit récemment pour habiter ou louer le bien. Une majorité d’investisseur fait plutôt confiance à un tiers pour les représenter lors de la recherche d’un bien, d’un financement et/ou de la mise en location.
Expat
Expat - Emploi

LEPETITJOURNAL.COM - Soyez la voix des Français et francophones dans votre ville

Vous cherchez un défi personnel, professionnel et dans les médias ? Vous voulez être votre propre patron tout en intégrant un réseau en pleine expansion ? Vous possédez de fortes attaches dans la communauté des expatriés et des Francophones de votre ville que vous désirez faire fructifier ? Devenez partenaire du site lepetitjournal.com !

MANAGEMENT - Christian Barqui, président de l'APM : "On n’apprend pas sans émotion"

Créée en 1987 à l’initiative de Pierre Bellon, alors PDG de Sodexo, l’APM, Association pour le Progrès du Management, suscite l’engouement d’un nombre croissant de dirigeants en France et à l’international. L’association compte désormais 353 clubs réunissant une fois par mois de 20 à 25 dirigeants autour d’un expert. Le Président et le Directeur Général de l’APM, reviennent sur les éléments clés qui concourent à ce succès.
Expat - Politique

DIPLOMATIE – Etre consule de France à Istanbul pendant le coup d'Etat militaire

Muriel Domenach a occupé de septembre 2013 à août 2016 le poste de Consule générale de France à Istanbul. Entre suppression des festivités du 14 juillet du fait de menaces terroristes et coup d'Etat militaire, elle raconte comment elle a vécu personnellement les événements, les mesures prises pour rassurer les ressortissants français et revient sur trois années très riches en Turquie

MICHAELLE JEAN - "Nous n’agissons pas seulement pour le français, mais pour le public et les 77 délégations sportives francophones"

La secrétaire générale de la Francophonie était à Rio la semaine dernière afin d’assister à la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques, accompagnée du musicien Manu Dibango, Grand Témoin de la Francophonie pour ces Olympiades. Notre édition de Rio a pu s’entretenir avec la Canadienne lors des premières épreuves d’aviron, à la Lagoa de Rio. 
Magazine
En direct de nos éditions locales