Singapour

Avis d'audition ! The theatre Factory - l'atelier de Jean-Claude Grumberg

Nous reproduisons ci-dessous l'appel à audition rédigé par The Theatre Factory les 25, 26 et 27 avril, concernant leur spectacle qui se jouera à l'Alliance française au mois de novembre 2017

Avis d'audition !

25, 26 & 27 avril (Entre 19 et 22 heures)

L’Atelier de Jean-Claude Grumberg

La vie d’un petit atelier de couture de 1945 à 1952 en 10 scènes. Le retour à la vie normal après la seconde guerre mondiale vue par 5 femmes qui tout en travaillant racontent leurs histoires et leurs anecdotes, leurs rêves et leurs regrets.

Audition ouverte à tous, contactez Laetitia laetitia.latelier@gmail.com 

Si intéressé par un des personnages de la liste ci-dessous, merci de lui envoyer un mail (laetitia.latelier@gmail.com) avec : Vos nom, prénom, âge, numéro de téléphone, le ou les rôle(s) que vous souhaitez jouer et de préciser si vous êtes disponible le 25, 26, ou 27 avril ou non, dans ce cas une autre date pourra être convenue.

Personnages :

5 couturières presque tout le temps sur scène : (Nécessite une grande disponibilité pour les répétitions.)

Simone : Nouvelle arrivée dans l’atelier, elle est mariée, a 2 enfants et son mari n’est pas encore revenu, elle le cherche. Douce et gentille, veut toujours faire plaisir. (Beaucoup de monologues).

Mimi : Jeune fille, célibataire, elle aime aller danser, sortir. Elle a du répondant et n’a pas peur de se faire entendre, surtout quand il faut râler auprès des patrons.

Gisèle, mère de famille, terre à terre, elle travaille pour manger et n’a pas le temps de rêver. Elle chante à plusieurs endroits dans la pièce.

Marie : Jeune femme, puis future mariée, puis jeune marie/future mère, puis jeune maman. Son personnage est discret mais important puisqu’elle nous montre le temps qui passe. C’est la plus jeune. La plus coquette aussi.

Mme Laurence : Mariée, sans enfant. Une des premières employées de la maison, elle y a une place un peu privilégié. Un peu susceptible, elle ne s’entend pas toujours bien avec les autres. Elle aime participer et commenter mais ne se mélange pas aux autres.

1 couple de patrons : (Egalement souvent sur scène, donc acteurs disponibles)

Léon : Patron de l’atelier. Il aime pousser des gueulantes même si souvent personne n’y fait attention. Il aime parler et raconter son expérience de la guerre. Grande gueule mais avec un bon fond. (Beaucoup de longs monologues).

Helene : Sa femme. Elle était la dès la fondation de l’atelier mais petit à petit s’embourgeoise et travaille de moins en moins. Elle a un rôle un peu protecteur des ouvrières. Elle était en zone libre pendant la guerre et n’a pas été trop marquée. Elle culpabilise peut-être un peu. Elle est coquette.

2 presseurs (=repasseur)

Presseur 1 (Scène 1 à 5) : revient des camps. Il travaille dure. Il n’est pas toujours sur scène car il travaille dans d’autres ateliers. Mais a quelques longues tirades.

Presseur 2 (scène 6 à 10)) : jeune, vif. Il est communiste et aime partager ses opinions politiques, défendre les ouvrières contre le patron, Il prépare « la révolution ».

2 rôles secondaires (scène 10 uniquement)

Max : un client furieux. On en parle à plusieurs reprises pendant la pièce, c’est un très gros client qui passe énormément de commandes à l’atelier. Lorsqu’il apparait enfin scène 10, c’est pour faire une grosse scène à Léon qui est en retard dans sa livraison.

L’enfant : min 10ans, Fils/fille de Simone. Il arrive à la toute fin pour annoncer une nouvelle qui annonce la fin de la pièce.

 

Calendrier pour vos disponibilités: 

23-25 Novembre 2017 représentation à l’alliance française.

Mi mai-juin : Lecture. Exercice d’ambiance.

Mi-juin / Juillet : travail en petit groupe sur les rôles avec longs monologues. (Simone / Léon / Presseur 1 / Mimi + Chant de Gisèle si possible)

Septembre : 2 répétitions par semaine : partie 1 (scène 1 à 5).

Octobre : 2 répétitions par semaine : partie 2 (scène 6 à 10).

Novembre : 2 répétitions par semaine : filages + révisions des scènes nécessaires.

Audition ouverte à tous!

 

Rédaction (www.lepetitjournal.com/singapour), jeudi 13 avril 2017

 

APFS - Journée de formation pour les professeurs de français

L'association des professeurs français de Singapour (APFS) organise, à Singapour, les 16, 17 et 18 novembre prochains 3 journées pédagogiques. Ces ateliers de formation sont destinés aux professeurs de français langue étrangère (FLE) et langue maternelle (FLM) ainsi qu'aux personnes qui viennent de passer leur DAEFLE. Ils accueilleront des intervenants de qualité (RFI Savoirs, InSitu,...) et des représentants des grandes maisons d'édition (Clé…
PSA Port - Photo (c) PSA

SINGAPOUR - Ré-imaginer l’économie

Que sera Singapour dans 20, 25 ou 50 ans ? Quelle vision Singapour projette-t-elle pour les décennies à venir ? Championne auto-proclamée du design…
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine