Shanghai

SHANGHAI LA JUIVE – Direction Tilanqiao Lu !

Par Marie-Eve Richet

Shanghai est une ville cosmopolite qui n’a cessé d’accueillir les étrangers. Aventuriers, entrepreneurs, mais aussi migrants… Pendant la seconde guerre mondiale, ce sont près de 14 000 Juifs fuyant le nazisme qui y ont trouvé refuge. Cependant, les vagues de migration des Juifs en Chine n’ont pas commencé en 1933. Une histoire méconnue mais passionnante à découvrir, certes un peu édulcorée…, à travers le musée des réfugiés juifs

Nous sommes en 800 après J.C, sous la dynastie Song et le règne de l’empereur Zhao Kuanyin. C’est le début de la route de la soie. De riches marchands de tissus voyagent jusqu’en Chine à la recherche des fils d’or. Parmi eux des Juifs, dont certains s’installent dans le Henan et fondent la communauté de Kaifeng. Il faudra un millénaire pour que des Juifs reviennent en Chine. C'est en 1842, la guerre de l’opium sévit en Chine. Certains négociants occidentaux prennent part à ce commerce. A cette époque là, trois familles juives bagdhadis avaient une grande notoriété : les Sassoon, dans le sillage des Anglais, qui ont laissé en héritage le Peace Hotel, les Hardoon qui avaient bâti une résidence à l’actuel emplacement du Shanghai Exhibition Centre, et les Kadoorie.

Troisième vague d’immigration

La Zhoushan Lu, épicentre du quartier juif (photo MER)

Cette fois, ce ne sont plus des entrepreneurs aventuriers qui partent plein d'espoir à la conquête de l’Est, mais des migrants russes chassés de leur pays qui fuient les pogroms jusqu'en 1917. Puis entre 1920 et 1937, les Juifs ashkénazes de Sibérie s’exilent à Harbin, sont de nouveau chassés par les Japonais qui occupent la Mandchourie et se réfugient donc à Shanghai dans le quartier de Hongkew, un des plus pauvres et des plus peuplés à l’époque, où ils vont construire la synagogue Ohel Moshe. C’est une classe sociale moins aisée que leurs compatriotes mais plutôt de classe moyenne : beaucoup de commerçants, d’artistes qui contribueront indéniablement à la vie nocturne légendaire de la Perle de l’Orient, comme en témoigne le Pearl Theatre non loin de là.

Pendant la seconde guerre mondiale, les Juifs fuyant le nazisme vont ainsi être accueillis dans ce même quartier de Changyang Lu. Arrivant par la voie maritime, puis par le Huangpu, la proximité de la zone de Tilanqiao mais surtout l’accueil de la communauté juive autour de la synagogue qui en est devenue le centre névralgique va favoriser leur intégration dans cette zone. Alors que les Chinois sont eux-mêmes occupés par les Japonais, ils vont faire preuve d’une ouverture et d’une générosité dont beaucoup de Juifs se souviendront avec émotion.

Magasin juif, aujourd'hui converti en librairie du musée (photo MER)

Toute une organisation se met en place autour de l’organisation d’accueil, le JDC, que l’on peut encore retrouver au 119 Huoshan Lu. Les réfugiés, malgré les conditions difficiles et précaires des « Heime », ces foyers d’accueil, recréent l’ambiance d’un quartier juif, avec ses commerces et ses cafés, ce qui vaudra à l’endroit le nom de « Little Vienna ». Dans les ruelles alentours, aux lilongs encore fermés par une grille, on peut se transporter dans cette ambiance communautaire dont une très sympathique rémanation revit sur la Zhoushan Lu, plus typique que l’Auberge du cheval blanc qui s’élève tel un château anachronique à la sortie du métro. Le Consul de Shanghai à Vienne Ho Feng Shan sera un homme déterminant, délivrant plusieurs milliers de visas et bravant la colère des nazis. Rattrapés par le colonel Messinger, les Japonais sont sommés de durcir le ton, mais ont finalement une attitude assez ambigüe. Ghoya, commandant de la zone réservée, se contentera de créer le ghetto de Tilanqiao, sans toutefois jamais le clôturer... Les Juifs survivront donc à ce terrible épisode de l'histoire à Shanghai, mais beaucoup quitteront la Chine dès la guerre finie. 

Article réalisé avec l'aimable aide de Didier Pujol de Shanghai Culture Tour.

Marie-Eve Richet lepetitjournal.com/shanghai Mardi 27 octobre 2015

 
Shanghai

MESSAGE DE THIERRY MARIANI - Primaire, pensez à vous inscrire avant le 16 octobre pour voter (communiqué)

Chères compatriotes, Chers compatriotes, Dans les toutes prochaines semaines, les 20 et 27 novembre, vous serez invités à prendre part à la Primaire de la Droite et du Centre pour désigner le candidat à l'élection présidentielle. Comme je l'avais souhaité et à ma demande, le scrutin sera électronique pour tous les Français de l'étranger. Aussi, vous êtes nombreux à m'avoir fait part de vos interrogations concernant les modalités pour voter à la…
Une internationale

EXPATRIATION – Toujours plus de Français à l'étranger

1.710.945. C'est le nombre de Français inscrits au registre mondial des Français établis hors de France pour l'année 2015. Quelles sont les régions où ils affluent ? Celles qu'ils désertent ? Analyse du rapport du gouvernement sur la situation des Français établis hors de France 2016.
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

FEMMEXPAT - Des outils exclusifs pour un retour en France réussi!

Le retour est rarement le moment le plus facile d'une expatriation. En plus du décalage entre votre vie d'expatrié et votre vie en France, vous prenez conscience de l'écart qui s'est creusé entre votre vie avant l'expatriation et votre vie après votre retour... Expat Communication, l'éditeur de FemmExpat, vous propose quatre pistes pour faciliter ce retour !

ALEXANDRE LE BEUAN - La passion du voyage et de l'entreprenariat

Fasciné par les voyages et notamment l'Asie, Alexandre Le Beuan a fondé sa propre agence de voyage, Shanti Travel, en 2005, dans l'un des pays qui l’inspirent le plus, l'Inde. Onze ans plus tard, la société est présente dans 14 pays d'Asie, emploie près de 100 salariés, et a accompagné plus de 35.000 voyageurs.
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine