Shanghai

INVENTIONS CHINOISES - Découvertes majeures venant de la Chine ancienne

Innovation et créativité, vous vous souvenez ? Le papier, la boussole, l’imprimerie, la poudre à canon, l’acier, les allumettes, les pâtes mais aussi certaines insoupçonnées comme le foot, le vernis à ongles ou les billets en papier …. Grandes avancées dans l’histoire de l’humanité, découvertes ayant marqué la société et l’histoire, elles viennent très souvent de Chine. Flash-back sur les inventions d’une civilisation, qui ont été utiles pour le monde entier !

Le Papier et l’Imprimerie 

Le papier a révolutionné l’art de l’écriture et de sa diffusion. Il semble avoir été élaboré pour la première fois par Cai Lun, alors ministre de l’agriculture sous la dynastie Han, en 105. Il a crée la technique à base de bois trempé dans l’eau, l’a adapté à différents matériaux et qualités de fibres pour le produire en masse. Popularisé au VIIème siècle, l’usage du papier a été étendu à la Corée, à l’Inde, l’Arabie, l’Egypte et l’Europe. Quant à l’imprimerie, même si elle est attribuée à Gutenberg au XVème siècle, il semble que les Chinois dès le XIVème siècle avaient mis au point un système de planchettes de bois amovibles. Le système d’écriture contenant des centaines d’idéogrammes à l’époque n’était pas très adapté, la technique a été abandonnée, alors qu’en Occident, nos alphabets à nombre de lettres réduit s’y prêtait bien mieux !

Le procédé de la fabrication du papier selon Cai Lun : planche du musée de la province du Hénan à Zhengzhou
 

Se repérer dans l’espace avec une boussole, essentiel pour le voyage ! 

Le magnétisme, procédé utilise dans la boussole est retrouvé dans plusieurs ouvrages chinois avant et après J.-C. On utilise d’abord une cuillère qui montre le Sud, puis d’une tige aimantée flottant sur l’eau dans un bol, et décrite comme un moyen de s’orienter dans la nuit. Le métal était alors chauffé pour le rendre légèrement magnétique. La technique fut ensuite améliorée pour son importance dans l’art de la guerre !

Malheureusement une invention capitale, la poudre ! 

À ne pas confondre avec l’invention de la dynamite par Alfred Nobel, suédois célèbre pour son prix, la poudre à canon aurait été inventée sous la dynastie Tang au XIVème siècle. Elle se compose de charbon, salpêtre et soufre, servant d’abord aux moines taoïstes. Elle a vite été récupérée par les soldats dès 904 pour mettre en œuvre des attaques avec des projectiles incendiaires volants appelles fēihuǒ, feux volants. Toutes sortes d’armes furent ensuite créées : le lance-flamme, les pistolets et fusils, le canon, le mortier, mais aussi les feux d’artifices !

Le boulier : la calculatrice antique ! 

Aussi dénommé abaque, cet instrument tout simple, un cadre rectangulaire muni de tiges sur lesquelles coulissent des boules, sert à compter. Pour nos lecteurs matheux, sachez que le boulier permet d'effectuer le calcul d’opérations simples comme les additions, soustractions, multiplications et divisions mais aussi le calcul des racines énièmes. Il existe différentes sortes de bouliers, le boulier chinois, suànpán, date semble t-il du XIIème siècle. Sur chaque tige, on trouve cinq boules représentant une unité et deux boules représentant cinq unités, séparées par une barre centrale. En Europe on utilise plutôt le boulier en base de 10, mais il n’est plus utilisé depuis bien longtemps, alors que vous verrez encore des bouliers chinois dans certains magasins à Pékin !

Les anciens Chinois lisaient les étoiles 

Si l’objectif était avant tout divinatoire (alors qu’en Grèce, les astronomes étaient des philosophes), les savants chinois étaient dès les premiers siècles avant J.-C. bien en avance par rapport au monde occidental sur la connaissance du cosmos : planètes, comètes, étoiles et éclipses solaires. Il semble que ces derniers aient même décrit le phénomène des supernovas. La carte du ciel la plus ancienne est une gravure sur pierre de grande taille qui date de 1247, vous la verrez au musée de la ville de Suzhou.

Les médicaments, création d’un moine taoïste 

La médecine traditionnelle chinoise est ancienne, on le savait, la connaissance des plantes médicinales et leur usage était déjà très développé à un temps si ancien qu’on est incapable de le dater et qu’on l’attribue même à une légende ! Le moine Shénnóng, héros de la mythologie chinoise aurait goûté de nombreux minéraux, animaux et plantes afin de vérifier leur vertu médicinale. Il a ensuite élaboré le premier traité chinois de phytothérapie Shennong bencaojing contenant 365 médicaments. On lui prête aussi la découverte du thé : une feuille serait tombée dans son bol d’eau chaude et il aurait noté son bon goût ainsi que les vertus de cette plante.

L’acier, un alliage de choc 

C’est un mélange de métaux, principalement fer et carbone qui donne un composé plus résistant, plus malléable et moins corrosif que le fer seul. Pour l’obtenir, on doit fondre à l’air les différents composants à très haute température. Les premières coulées de fonte ont été réalisées par les Chinois vers – 500 avant J.-C environ. Les utilisations ont été ensuite multiples, que ce soit pour des armes, des bâtiments, dans la ferronnerie ou même l’art.

La brouette, pour transporter les blessés ou pour l’agriculture ? 

Si les histoires convergent sur le fait que la brouette soit une invention chinoise, dix siècles avant d’arriver en Europe, elles divergent sur l’utilisation première de l’objet. On parle d’un général chinois qui l’aurait fabriquée pour ravitailler son armée et transporter les blessés, il aurait même créé une version avec un mât pour que la poussée soit facilitée les jours de vent. Un autre expert indique qu’elle aurait été inventée dans le Sud-Est de la Chine par Ko Yu au Ier siècle avant J.-C., afin de faciliter le travail agricole dans les montagnes, elle était alors décrite comme un "bœuf de bois" ou un "cheval glissant".

Les pâtes ne sont pas italiennes !

Dès -2.000 avant J.-C., on trouve des traces de nouilles de millet faites à la main à Lajia en Chine, les lāmiàn . Elles voyagent à partir du IVème siècle avant J.-C. vers l’Europe par la route de la soie, puis en 800, on retrouve en Sicile des pâtes de blé dur, et suite à son voyage en Chine en 1295, Marco Polo en rapporte en Italie, pays qui leur donne leur nom "pasta". Chaque pays les adopte et les cuisine à sa façon en Asie et ailleurs.

La liste est encore longue Le football, ou "cuju" (lire notre article) vers 2.500 av. J.-C., les allumettes au VIème siècle, bâtonnets de pin qu’on imprégnait de soufre, le vernis à ongles ou laque à base de blanc d’œuf, de cire et colorants principalement 3 millénaires avant J.-C., le réfrigérateur, container de bronze refroidi avec de la glace au Vème siècle avant J.-C., ainsi que le papier toilette, les cercueils, et la monnaie en papier, afin d’éviter le poids énorme des pièces de monnaie lors des grosses transactions.

Steve Jobs n’aurait t-il pas eu des ancêtres chinois ?

Carole Colomb lepetitjournal.com/shanghai Mardi 18 avril 2017 (rediffusion)

 

 
Shanghai

HANGZHOU - Top 10 des bonnes adresses

À juste 200 km au sud de Shanghai, un week-end à Hangzhou est un incontournable et vous ne pourrez être que séduit par son vieux quartier, ses temples historiques, son subtil art de vivre et le célébrissime Lac de l’Ouest, quintessence de la beauté classique chinoise. « Il y a le paradis au ciel. Et sur terre, il y a Hangzhou et Suzhou » a écrit le poète Chaoying, sous la dynastie Tang (1279-1368). Voici notre top 10 des essentiels à faire pour…
Une internationale

EXCLUSIF - Interview de Vianney : ses émotions, sa musique et le Japon

Artiste interprète de l'année aux Victoires de la musique 2016, Vianney est au Japon pour un concert événement dans le cadre de la fête de la musique à l'Institut français de Tokyo, ce samedi 24 juin. Lepetitjournal.com Tokyo a échangé avec l'artiste dès sa descente d'avion sur ses émotions, sa musique et le Japon.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine