Shanghai

SHANGHAI MODE D’EMPLOI - B.A.-BA en chinois

Par Aurélie Evalet

Arriver à l’aéroport de Pudong International sans pouvoir prononcer un mot de chinois pourra vous rendre la tâche un peu difficile ! Voici un lexique de base, confectionné pour vous aider à passer les premiers caps, avant de vous plonger de manière intensive dans l’apprentissage du chinois !

Les chaussettes de l'archi-duchesse sont-elles sèches, archi-sèches ?

Pour commencer, arrêt sur la prononciation des sons. De manière très simplifiée, retenez que :
- "b" se rapproche du "p" : d’ailleurs les Chinois pensent que vous venez de Bālí… dénomination exotique de Paris !
- "r" se prononce entre "j" et "l" : il va falloir vous entraînez !
- "c" se prononce "ts" : tel que fraise cǎoméi "tsaomei"
- "q" se prononce "tch" : comme pour la ville de Qīngdǎo "Tchindao"
- "u" se prononce "ou" : pour ceux qui habitent le quartier de Qīngpǔ, dites "Tchingpou"
- "zh" se prononce "dj" : comme pour le mot Chine, Zhōngguó "Djongou-oh"
- "ch" se prononce "tch" : comme dans le verbe manger, chī  "tcheu"
- "sh" se prononce "ch" : là, pas de secret !
- "hu" se prononce "rhou…" : prononcez "Rhou" pour , le tigre
- "er" se prononce "eur" : comme le chiffre 2 èr
- "ai" se prononce "aille" : comme dans la célèbre Huáihǎi lù "Rhouaille-rhaille"
- "ou" se prononce "oh" : comme dans le fameux méiyǒu "meiyoh" que vous avez forcément déjà entendu !
- "uo" se prononce "ou-oh" : comme pour le mot France Fǎguó, "fagou-oh"
- "an" et "en" respectivement "ane" et "aine"

Vous remarquerez les accents ... le chinois est une langue tonale, mais ça c'est l'étape suivante !

Quand on arrive à Shanghai …

Place au vocabulaire ! Plutôt que de vous faire des listes à rallonges rébarbatives, j’ai décidé de vous présenter les mots dans leur contexte !

Aujourd’hui jīntiān, jeudi xīngqísì 16 janvier, mon avion fēijī atterrit à l’aéroport de Pudong Pudong fēijī chǎng ! J’arrive de France Fàguó. Direction la file d’attente pour prendre un taxi chūzūchē ! A peine assise à l’arrière que le chauffeur me demande où je désire aller Shénme lù ? (Nǐ) qù nǎlǐ ? Je réponds que je vais wǒ qù au croisement de Nanjing Lu et Xizang Lu, près de jìn People Square Rénmín guǎngchǎng ! On est parti…et le chauffeur semble plus pressé que moi d’arriver ! Je glisse un : "J’ai peur, vous pouvez conduire moins vite ? Wǒ hàipà, nǐ néng kāi màn yīdiǎn ma ?"
Arrivés dans le centre, mon chauffeur est un peu perdu … carte en main, je lui indique comme je peux la route, à coup de continuez tout droit yīzhí zǒu, tournez à droite yòu guǎi, tourner à gauche zuǒ guǎi ! J’aperçois le grand centre commercial shāngchǎng devant lequel je dois me rendre, " hep taxi stop c’est ici, je suis arrivée ! Zài zhèlǐ, dào le ! " Je paye, merci xièxiè, au revoir zàijiàn !
Mon ami Nico doit me rejoindre à cet endroit, mais un texto m’averti qu’il aura beaucoup de retard. " Je suis désolé Duìbùqǐ "  me dit-il ! J’ai du temps devant moi, je vais faire un peu de shopping ! Je rentre dans une première boutique, et les vendeuses en chœur me souhaitent bienvenue huānyíng guānglín ! L’une d’elle s’approche et me demande si j’ai besoin d’aide, je réponds simplement que je regarde wǒ kàn kàn. Après un tour de magasin, je dis à la vendeuse que j’aime bien ce vêtement wǒ xǐhuan zhè yīfú en lui montrant l’article, " je peux l’essayer ? kěyǐ shì yīxià ? " Zut, c’est trop petit tài xiǎo le, mais elle a en réserve ma taille. Avant, je lui demande combien ça coûte Duōshǎo qián ? … 650 RMB, c’est trop cher tài guì le ! Je repars de là, bredouille !

Une fāpiào gagnante ! (photo AE)

La faim se fait sentir, mais je ne suis pas prête à goûter à la nourriture chinoise sans les conseils avisés de Nico ! Je croise un étranger lǎowài et lui demande de m’indiquer un restaurant fàndiàn. Je m’installe, puis interpelle le serveur fúwùyuán pour qu’il m’apporte le menu càidān. La carte propose, en plus des pizzas, des légumes shūcài, dumplings jiǎozi, buns bāozi et du riz blanc mǐfàn ou riz sauté chāofàn. Je décide de goûter aux raviolis, et je précise que je préférerais que ce ne soit pas épicé bù là. Au cas où ça le soit, je demande un verre d’eau yī bēi shuǐ à défaut de mie de pain miànbāo! Au dessert, je jette mon dévolu sur une coupelle de fruits shuǐguǒ, pour équilibrer ! Rassasiée, je demande l’addition mǎidān, puis la facture fāpiào, car j’ai lu sur un blog avant de partir qu’une case à gratter en haut de celle-ci offre la possibilité de gagner de l’argent ! C’est la loterie ! Je suis joueuse, ça tombe bien !

Revenue au point de rendez-vous, je lance un grand bonjour ! Ní hǎo ! à Nico qui arrive au même moment ! Il est 18h, nous prenons le métro dìtiě : je n’ai jamais vu autant de monde ! Avec mes bagages, pas facile de se frayer un chemin ! N’ayant déjà plus d’argent qián sur moi, je demande à Nico de s’arrêter à une banque yínháng afin que je puisse faire du change. Nous trouvons deux bureaux qui ferment leurs portes... Nico questionne alors un employé afin de connaître les horaires : " A quelle heure ouvrez/fermez-vous Jǐ diǎn kāi/guān mén ? "
L’impératif au programme demain míngtiān : aller à la gare huǒchē zhàn acheter nos billets mǎi piào de train huǒchē pour Pékin la semaine suivante. Je lui demande à quelle distance se trouve Pékin Qù Běijīng yǒu duō yuǎn ?
Le lendemain, Nico, ne se souvenant plus de l’emplacement exacte de la gare, demande à un passant de lui indiquer Où est la gare Huǒchē zhàn zài nǎlǐ  ? Les tickets en poche, Nico décide de m’amener dans un parc gōngyuán qu’il aime beaucoup. En passant devant un bureau de poste yóujú, je ne peux m’empêcher de lui demander s’il pourra m’aider à envoyer un colis en France !?

Wo ai ni ! (photo AE)

Vous en demandez encore ?

Concernant les nombres, je les avais déjà évoqués dans mon précédent article mode d’emploi sur la négociation ! En supplément, je vous propose :
Je suis français : Wǒ shì fǎguó rén
Je m’appelle… : Wǒ jiào…
Ceci : zhège, pour indiquer tout ce que vous pouvez montrer du doigt, très utilisé !
C’est trop grand : tài dà le
Une bouteille de… : yī píng… / deux bouteilles de… : liǎng píng…
Thé/café : chá / kāfēi
Il n’y en a pas : méiyǒu, incontournable
Délicieux ! (à manger) : hěn hào chī !
C’est… : zhè shì…
Hier : zuótiān
Un petit peu : yī diǎndiǎn
J’aime pas : bù xǐhuan
Je ne veux pas : Wǒ bù yào
Quand ? : Shénme shíhou ?

Aurélie Evalet lepetitjournal.com/shanghai Mercredi 15 janvier 2014

Découvrez ou redécouvrez les autres Shanghai mode d’emploi :

Prendre le train
Le téléphone
Payer ses factures
L’art de la négociation
Trouver son home sweet home
Prendre l’air… en restant en ville !
Où faire son sport ?
Les applis smartphones
Les moyens de transports
Le B.A.-BA en chinois
Rouler électrique : réglementation
Faire ses courses
Le permis de conduire chinois
Se rendre au cinéma 电影
Quels sont les meilleurs VPN ?

 

 

 

 

Retrouvez-moi sur mon blog : www.les-kikis-a-shanghai.blogspot.fr

 
Shanghai

REVUE DE PRESSE - Quoi de neuf en Chine cet été ?

Certains rentrent de vacances et préparent la rentrée, aussi Le Petit Journal vous a préparé un résumé des affaires qui ont occupé l’actualité de la Chine cet été. On fait le point pour vous.
Actualité Chine

REVUE DE PRESSE - Quoi de neuf en Chine cet été ?

Certains rentrent de vacances et préparent la rentrée, aussi Le Petit Journal vous a préparé un résumé des affaires qui ont occupé l’actualité de la Chine cet été. On fait le point pour vous.
Une internationale

A la découverte d'un Paris insolite en compagnie d'un greeter

 Comme beaucoup d'Américains, Mike, Dennis, Brian et Derek rêvaient de visiter Paris, mais pas forcément à la manière de touristes ordinaires. Ils ont donc fait appel aux greeters, ces habitants qui font découvrir aux voyageurs une capitale hors des sentiers battus. 
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine