EN BREF – Le géant Google a quitté la Chine

Refusant la censure imposée depuis toujours par Pékin sur Internet, Google a annoncé dans la nuit de mardi son retrait de la Toile chinoise, après des semaines de discussions. Hier déjà, les effets s’en sont fait ressentir : toute recherche est désormais redirigée vers le site Hongkongais de Google (google.com.hk), de même que les tentatives de connections depuis l’url google.cn.

Selon l’agence de presse Chine Nouvelle (Xinhua), cette affaire ne portera pas atteinte aux relations sino-américaines."A moins que certains n'en fassent une affaire politique", a déclaré mardi à Pékin Qin Gang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d'une conférence de presse. Pas question donc de surestimer le problème du côté des autorités chinoises.

Les utilisateurs, par contre, sont déçus par cette décision et redoutent les effets sur les nombreux autres services du moteur de recherche : la messagerie Gmail, Google Doc, Google Images… Devant le siège national à Pékin, ils étaient nombreux hier à déposer des fleurs, en signe de deuil.

Morgane Delaisse (www.lepetitjournal.com - Shanghai) mercredi 24 Mars 2010

http://french.news.cn/chine/2010-03/23/c_13221920.htm

 
Shanghai

J’AI TESTE POUR VOUS - Le trolley sous la Yan’an à Shanghai

Nous vous l’avions annoncé en ce début d’année du coq dans notre brève, le trolley de la ligne 71 est à présent en service et dessert un axe ouest-est le long de la Yan’an. Pour en savoir un peu plus, nous avons testé ce nouveau mode de transport, qui ne manquera pas de désengorger significativement le trafic routier du centre de Shanghai. Et c’est parti pour une petite balade en trolley !
Actualité Chine

DROIT CHINOIS - Funérailles sans succession ! (Le Vent de la Chine)

En 2015, la mort du magnat Yan Jiying, au Shanxi, défraya la chronique. Sa disparition à 71 ans sans testament causa une spectaculaire saga entre sa femme, son amante et ses 6 enfants, se déchirant son patrimoine. À présent, de tels cas se multiplient en Chine, signe d’une crise imminente : sur les 220 millions de sexagénaires du pays en 2017, seul 1% a préparé ses dernières volontés.
Une internationale

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné, life coach des expatriés français à travers le monde, est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Auckland - Actualité

ZEALANDIA - La Terre a un 7ème continent

Les géologues ont depuis toujours affirmé que la Terre avait six continents, mais une nouvelle étude révèle un septième : «Zealandia». De…
Birmanie - Société

SOCIÉTÉ - Birmanie: astro ou logique ?

Et si derrière les décisions politiques motivées par l’astrologie se cachaient des véritables et habiles stratégies politiques ? La…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné, life coach des expatriés français à travers le monde, est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.

TROUVER SA MISSION DE VIE - Comment cela offre la Liberté, la vraie

Vous êtes expatrié, vous aimez donc sans doute l’aventure et les voyages ? Mais qu’est ce que ces voyages et découverte de nouveaux pays et cultures vous apportent-ils vraiment ? Bien sur, ils apportent plus de connaissances, une meilleure compréhension du monde, plus de tolérance, une grande richesse culturelle, la maîtrise des langues… mais bien au delà de cela, les voyages apportent la sensation d’être libre, la sensation que tout est possible et la sensation de se sentir vraiment vivant. Vous êtes sans doute très attaché à votre liberté et à vivre votre Vie avec un grand V, n’est-ce pas ?
Expat - Politique

PASCAL BONIFACE – Pour que la France retrouve sa cote d’amour à l’étranger

Directeur de l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques, Pascal Boniface regrette l’époque pas si lointaine où être Français procurait un avantage inégalable à l’étranger et une prime exceptionnelle de popularité. Dans son Essai Je t’aimais bien tu sais, il s’interroge sur les raison du désamour entre la France et la communauté internationale et propose des remèdes. Interview.
Magazine