ESPACE RHONE-ALPES - Une pépinière de talents à Shanghai

Que dissimule la façade végétalisée de l'Espace Rhône-Alpes, niché au cœur du site de l'Expo Universelle de 2010 (côté Puxi) ? Réponse avec sa responsable Communication, Coline Siméan.

Lepetitjournal.com : A quand remonte la présence de la région Rhône-Alpes en Chine ?
Coline Siméan
: L'agence économique de la région rhônalpine - Entreprise Rhône-Alpes International (Erai) - a ouvert son premier bureau de représentation en Chine, à Shanghai, en 1991. Longtemps, son activité a été axée sur le soutien aux sociétés. En 2010, l'Exposition Universelle a été une opportunité de diversifier notre palette de prestations, au sein d'un pavillon propre. Depuis, ce lieu est devenu un espace polyvalent, englobant plusieurs entités.

Avez-vous conservé votre volet économique ?
Tout à fait. Erai reste en premier lieu un incubateur d'entreprises. A ce titre, nous proposons différents services aux sociétés désireuses de s'implanter en Chine. Cela va de l'étude de faisabilité à la domiciliation, via l'enregistrement ou encore l'hébergement sur site. A l'Espace Rhône-Alpes, nous disposons de 37 bureaux équipés (individuels ou en open space) et d'une salle de conférence de 140 places. En 2012, nous avons ainsi accueilli 90 sociétés en quête de solutions pour s'exporter, tous secteurs d'activités confondus. Aujourd'hui, Erai est également présent en Chine à Pékin, Shenzhen, Hong-Kong, et prochainement Chengdu.

Boutique "Un air de France" (photo BG)

Et vous assurez en parallèle de l'événementiel ?
Suite à l'Expo, nous avons en effet souhaité développer cette activité. A travers elle, nous visons à promouvoir la région Rhône-Alpes, et plus largement la France, en Chine. Dans ce but, nous avons récemment ouvert la boutique "Un air de France", où nous diffusons des produits typiques de notre patrimoine (vins, maroquinerie, etc.). En parallèle, nous menons des projets culturels. Jusqu'au 31 décembre, notre mezzanine présente ainsi 18 dessins, signés Robert Combas et Marc Desgranchamps. Dans le cadre de la Biennale d'art contemporain de Shanghai, les deux artistes sont également exposés au musée voisin, le Power Station of Art.

Restaurant Paul Bocuse (photo BG)

Le restaurant-école Paul Bocuse s'inscrit aussi dans cette dynamique ?
Effectivement, en y ajoutant une dimension pédagogique, la cuisine et le service étant assurés par des étudiants français et chinois. Ouvert en 2010, il draine une clientèle à 40% locale, attirée par le nom de Paul Bocuse. Mais au-delà d'une marque, les Chinois sont de plus en plus curieux d'une culture, d'un savoir-faire. En outre, le restaurant organise régulièrement des sessions de formation et des événements. Le prochain ? Une soirée en l'honneur du Beaujolais nouveau, le 15 novembre.

Propos recueillis par Barbara Guicheteau (www.lepetitjournal.com/shanghai)

Espace Rhône-Alpes Shanghai, 379 Bao Tun Lu, près de Zhongshan Nan Lu. Métro : lignes 4 et 8, arrêt South Xizang Rd. Tel. 6315 2038. 

 
Shanghai

SALONS DE THÉ A SHANGHAI – Le Top 10 de la Rédaction

Brrr, il fait froid et humide, les jours ensoleillés se font plus rares, la nuit tombe trop vite, bref, c’est l’hiver. Mais pas question de rester chez soi ! Pour agrémenter vos balades et sorties dans Shanghai et vous réchauffer autour d’une boisson chaude, il existe de nombreuses adresses dans la ville. Pour mieux vous servir, la Rédaction est donc partie en séances testing, et c’est sur les salons de thé que nous avons jeté notre dévolu.…

CAFÉ – Comment le boire en Chine ?

Le café est une véritable institution pour les Français mais est-ce le cas en Chine ? Les experts Travelex des quatre coins du monde ont travaillé…
Actualité Chine

CAFÉ – Comment le boire en Chine ?

Le café est une véritable institution pour les Français mais est-ce le cas en Chine ? Les experts Travelex des quatre coins du monde ont travaillé avec Antoine Nétien, véritable passionné de café élu "Meilleur Torréfacteur de France 2011" pour dresser un aperçu des différents modes de consommation dans plus d'une vingtaine de pays. 
Une internationale

ENTREPRENDRE – L’aventure VivaLing continue en Chine

VivaLing, première académie de langue en ligne, se développe tous azimuts : ouverture en Chine, lancement de la première certification professionnelle pour l’enseignement des langues en ligne, une 5e langue - l’allemand - qui complète l’offre de l’anglais, du chinois, du français et de l’espagnol… Ce dynamisme est fondé sur une conviction : apprendre une langue à un enfant, "c’est créer des ponts entre les adultes de demain"
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

ENTREPRENDRE – L’aventure VivaLing continue en Chine

VivaLing, première académie de langue en ligne, se développe tous azimuts : ouverture en Chine, lancement de la première certification professionnelle pour l’enseignement des langues en ligne, une 5e langue - l’allemand - qui complète l’offre de l’anglais, du chinois, du français et de l’espagnol… Ce dynamisme est fondé sur une conviction : apprendre une langue à un enfant, "c’est créer des ponts entre les adultes de demain"

COACHING - L’impact de l’expatriation sur la confiance en soi

Les gens vous perçoivent-ils comme quelqu’un de sûr de vous ? Comme une personne qui a réussi dans la vie et qui accompli beaucoup de choses ? Ils n’ont pas tout à fait tord, vous vous êtes tout de même expatrié, adapté à une nouvelle culture, un nouvel environnement et peut-être même avez-vous appris un nouveau langage ?
Expat - Politique

« 2017, la fin des tabous » – Discussion entre grands patrons et candidats à l’élection présidentielle

La 3ème édition du Sommet de l’économie de Challenges, titrée « 2017, la fin des tabous » réunissait des chefs d’entreprises françaises et des candidats à l’élection présidentielle pour aborder les mesures à prendre pour « redonner confiance à la France ». Mondialisation, énergies renouvelables, start-ups, formation professionnelle, directive travail détaché… Les décideurs ont confronté leurs idées, un exercice intéressant en cette période pré-électorale.

PARTI SOCIALISTE – Le Projet 2017 pour les Français de l’étranger

La fédération des Français de l’étranger du Parti socialiste présente son Projet 2017 en vue des élections législatives. Véritable « boite à outil » pour les candidats – 5 sont connus à ce jour – ce document fait le bilan de l’action gouvernementale en faveur des Français de l’étranger et formule des propositions dans de nombreux domaines, avec "un impératif, celui du réalisme".
Magazine