Shanghai

SURBOOKING AÉRIEN - Un passager d’origine chinoise expulsé d’un avion manu militari !

L’affaire fait le buzz sur les réseaux sociaux dans le monde entier et notamment en Chine. Dimanche 9 avril dernier, aux États-Unis, la compagnie United Airlines a, comme cela arrive fréquemment dans ce secteur, pratiqué la méthode du surbooking, c’est-à-dire vendu plus de billets que de nombre de places, comptant sur les annulations de dernière minute. Sauf que cette fois, à l’heure du décollage, il n’y avait pas assez de sièges pour le nombre de passagers présents sur le vol 3411 reliant Chicago à Louisville. D’habitude, les compagnies aériennes s’en sortent en proposant des compensations financières, que certains passagers acceptent. Mais ici, aucun passager ne s’est porté volontaire devant les offres présentées. United Airlines a donc désigné des passagers d’office. L’un d’entre eux, d’origine chinoise, répondant au nom de Docteur David Dao et refusant de sortir, s’est alors fait expulser de force par la police, et ceci de façon assez musclée ! Choqués, les autres passagers ont filmé et témoigné de la violence de la scène (lunettes tordues, visage saignant, l’homme a été traîné à terre dans le couloir de l’avion).

Cette affaire a rapidement fait le tour de la planète via les réseaux sociaux et de nombreux internautes, notamment chinois, ont exprimé leur indignation (plus de 120 millions de vues et 60.000 commentaires sur Weibo en date de mardi), accusant la compagnie aérienne de discrimination et de racisme. Le PDG a présenté des excuses dès lundi pour avoir "déplacé des clients" mais nullement pour la façon dont cela s’est passé…, ce qu’il a ensuite rectifié dans un deuxième communiqué daté du 11 avril (à lire ici). Plusieurs appels au boycott ont été lancés envers United Airlines, l’une des plus grosses compagnies proposant des vols directs entre les États-Unis et la Chine.

Sources : Le Parisien, France24, site United Airlines, Courrier-Journal

Découvrez toutes les nouvelles en Chine et à Shanghai.

Delphine Gourgues lepetitjournal.com/shanghai Jeudi 13 avril 2017

 
Shanghai

LYCÉE FRANÇAIS DE SHANGHAI - Samuel Jourdan et Fabien Lacroix s’envolent vers d’autres horizons !

Juin tire à sa fin avec son cortège - tristement interminable - d’annonces de départs et autres farewells. Le Lycée Français de Shanghai n’y échappe pas et voit cette année partir notamment deux personnes importantes et appréciées : Samuel Jourdan, proviseur adjoint, et Fabien Lacroix, professeur d’EPS et directeur athlétique, chargé du développement des ASC (Associations Sportives et Culturelles). M. Jourdan sera à la rentrée 2017 principal du…

HANGZHOU - Top 10 des bonnes adresses

À juste 200 km au sud de Shanghai, un week-end à Hangzhou est un incontournable et vous ne pourrez être que séduit par son vieux quartier, ses…
Actualité Chine

EDUCATION - La langue de Lu Xun, vecteur d’intégration au Xinjiang (Le Vent de la Chine)

Depuis 2004, la Chine pratique le bilinguisme scolaire au Xinjiang dans 78% des établissements — système qui en vérité privilégie le mandarin sur le ouïghour (cinq matières dans l’un, seulement une dans l’autre). Mais il "intéresse" le jeune Ouïghour au résultat, lui octroyant jusqu’à 50 points supplémentaires au Gaokao (Bac) et aux concours de cadres, pourvu qu’ils le présentent dans la langue de Lu Xun.
Une internationale

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine