Shanghai

DIDI BIENTOT EN ANGLAIS ? - Des tests sont en cours en Chine…

Depuis le rachat d’Uber par Didi en août 2016, la société leader de réservations de taxis en Chine (voir notre article Top15 de l’actu tech en 2016), les étrangers ne lisant pas les caractères chinois se trouvaient bien en peine, malgré les divers tutoriels, pour commander un taxi via l’application. Il semblerait que cette galère ne dure plus très longtemps, puisque des tests d’une interface en anglais sur l’app’ sont actuellement en cours, ainsi que d’une connexion avec des cartes de crédit internationales, d’après le South China Morning Post.

On parle d’une sortie au printemps prochain ! Car tout va très vite comme toujours en Chine. L’ouverture d’une unité opérationnelle internationale de Didi a été annoncée la semaine dernière. Après avoir barré la route de la Chine à Uber, Didi Chuxing s’apprête visiblement à conquérir le monde. En effet, la firme chinoise a signé différents partenariats avec des entreprises de covoiturage, en Asie du Sud-Est avec Grab, en Inde avec Ola et aux Etats-Unis avec LE concurrent d’Uber, Lyft. Sans oublier qu’Apple a investi en 2016 un milliard de dollars dans Didi (relire Apple aime Didi). La machine semble bien lancée…

Pour ma part, j’ai vu juste apparaître les lettres DiDi sous le logo de l’app sur mon smartphone (à la place des caractères), mais le reste est toujours en chinois. Appel officiel, je suis candidate pour participer aux tests !

Sources : ChinaWire, Cnet.com

Découvrez toutes les nouvelles en Chine et à Shanghai.

Delphine Gourgues lepetitjournal.com/shanghai Vendredi 24 février 2017

 
Shanghai

L'argent liquide s'approche des oubliettes en Chine

Une course en taxi, des frais de scolarité ou une botte de radis... Les Chinois paient de plus en plus avec leur téléphone portable si bien que le pays qui a inventé le papier monnaie pourrait bien être le premier à s'en débarrasser.
Actualité Chine

L'argent liquide s'approche des oubliettes en Chine

Une course en taxi, des frais de scolarité ou une botte de radis... Les Chinois paient de plus en plus avec leur téléphone portable si bien que le pays qui a inventé le papier monnaie pourrait bien être le premier à s'en débarrasser.
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine