Shanghai

AGRICULTURE - Cris d’orfraie au Henan (Le Vent de la Chine)

Branle-bas de combat au Henan en plein scandale du blé. Sinograin, monopole du stockage, achète les récoltes, les stocke et les revend. Il les paie au dessus du cours mondial, dans le but louable de garantir à la nation un approvisionnement correct et au paysan, un revenu décent. Mais le système ouvre la porte à toutes sortes de « magouilles » sur la qualité ou l’origine des céréales.

S’interposant entre producteur et marché, Sinograin encourage aussi le paysan à faire du volume sans viser la qualité. Au final, les silos croulent sous des stocks invendables, et la réserve nationale dépasse de loin les 15% d’une récolte – ce qui est la norme de la plupart des pays développés.

En 2010, Sinograin dut confier, faute de place disponible, 16.000 tonnes de blé à Jinshuo, stockeur privé. De qualité incertaine, ce blé resta longtemps sans preneur. Testé en 2014, il fut trouvé impropre à la consommation : il ne pourrait plus aller qu’en aliment du bétail, ou distillé.

Enfin après 12 mois, Sinograin finit par trouver acheteur. Mais en un coup de théâtre, Jinshuo refusa alors de déstocker : il attendait le défraiement de son service, dépassant un million de yuans par an. On note au passage que Sinograin disposait pour ce stockage, d’un budget de 70 RMB la tonne, mais avait réussi à négocier avec Jinshuo 50 RMB/tonne. Ainsi, même en versant son dû au groupe de silos, il aurait réalisé des profits sans lever le petit doigt.

Toujours est-il qu’aucun accord n’a été trouvé. Plutôt que de payer, Sinograin préféra tergiverser. Jinshuo alors, qui maintenait 24/24h ce stock sous ventilation et fumigation anti-vermine, arrêta les frais… 18 mois plus tard, en avril, Sinograin finit par obtenir en justice une injonction à Jinshuo de libérer le blé : ce fut bien sûr pour le retrouver moisi, infesté de charançons !

Mais qui paiera les pots cassés ? Le stockage de Jinshuo et ces 16.000 tonnes de blé de Sinograin disparues corps et bien ? Chaque partie accuse l’autre de violation de contrat. Les internautes aussi s’indignent, pensant aux temps du grand bond en avant où par millions, on mourait de faim.

D’autres questions suivent, inévitables : comment associer à l’avenir le paysan à la gestion du marché, l’intéresser à produire dans les volumes et qualités attendus ? Comment mettre un terme à de tels incidents ? Jusqu’à 35 millions de tonnes de céréales seraient perdues chaque année, au grand bonheur des oiseaux, des rongeurs et de la vermine… Un bon début de solution pourrait consister à considérer que Sinograin a fait son temps, et déréguler en Chine le commerce du grain.

Eric Meyer (VdlC) pour lepetitjournal.com/shanghai Mardi 16 mai 2017

Informations complémentaires :
Extrait du n°19 du 15/05/17 au 21/05/17
www.leventdelachine.com

Nouveau : L'application mobile du Vent de la Chine sur iPhone et sur Android

Lire ou relire les précédents VDC :

ELECTIONS PRESIDENTIELLES - Et le vainqueur est… (d’un point de vue chinois)

ENTREPRISE - Syngenta sous drapeau rouge

Explorer la rubrique Actualités Chine

 
Shanghai

SHANGHAI MODE D'EMPLOI - 10 applications à avoir en Chine !

La population d'internautes chinois, déjà la plus importante du monde, dépasse désormais 731 millions de personnes, représentant plus de la moitié des usagers d'internet dans le monde, ou encore la population de l’Europe ! Certes, les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Instagram, mais aussi Google et sa messagerie Gmail sont interdits d'accès dans le pays, mais la Chine dispose de ses propres réseaux sociaux et applications mobiles, qui…
Actualité Chine

SHANGHAI MODE D'EMPLOI - 10 applications à avoir en Chine !

La population d'internautes chinois, déjà la plus importante du monde, dépasse désormais 731 millions de personnes, représentant plus de la moitié des usagers d'internet dans le monde, ou encore la population de l’Europe ! Certes, les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Instagram, mais aussi Google et sa messagerie Gmail sont interdits d'accès dans le pays, mais la Chine dispose de ses propres réseaux sociaux et applications mobiles, qui sont très populaires dans le pays. Quels sont donc les applications incontournables à avoir lorsqu’on vit en Chine ? Voici notre sélection.
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique
Magazine