Shanghai

AGRICULTURE - Cris d’orfraie au Henan (Le Vent de la Chine)

Branle-bas de combat au Henan en plein scandale du blé. Sinograin, monopole du stockage, achète les récoltes, les stocke et les revend. Il les paie au dessus du cours mondial, dans le but louable de garantir à la nation un approvisionnement correct et au paysan, un revenu décent. Mais le système ouvre la porte à toutes sortes de « magouilles » sur la qualité ou l’origine des céréales.

S’interposant entre producteur et marché, Sinograin encourage aussi le paysan à faire du volume sans viser la qualité. Au final, les silos croulent sous des stocks invendables, et la réserve nationale dépasse de loin les 15% d’une récolte – ce qui est la norme de la plupart des pays développés.

En 2010, Sinograin dut confier, faute de place disponible, 16.000 tonnes de blé à Jinshuo, stockeur privé. De qualité incertaine, ce blé resta longtemps sans preneur. Testé en 2014, il fut trouvé impropre à la consommation : il ne pourrait plus aller qu’en aliment du bétail, ou distillé.

Enfin après 12 mois, Sinograin finit par trouver acheteur. Mais en un coup de théâtre, Jinshuo refusa alors de déstocker : il attendait le défraiement de son service, dépassant un million de yuans par an. On note au passage que Sinograin disposait pour ce stockage, d’un budget de 70 RMB la tonne, mais avait réussi à négocier avec Jinshuo 50 RMB/tonne. Ainsi, même en versant son dû au groupe de silos, il aurait réalisé des profits sans lever le petit doigt.

Toujours est-il qu’aucun accord n’a été trouvé. Plutôt que de payer, Sinograin préféra tergiverser. Jinshuo alors, qui maintenait 24/24h ce stock sous ventilation et fumigation anti-vermine, arrêta les frais… 18 mois plus tard, en avril, Sinograin finit par obtenir en justice une injonction à Jinshuo de libérer le blé : ce fut bien sûr pour le retrouver moisi, infesté de charançons !

Mais qui paiera les pots cassés ? Le stockage de Jinshuo et ces 16.000 tonnes de blé de Sinograin disparues corps et bien ? Chaque partie accuse l’autre de violation de contrat. Les internautes aussi s’indignent, pensant aux temps du grand bond en avant où par millions, on mourait de faim.

D’autres questions suivent, inévitables : comment associer à l’avenir le paysan à la gestion du marché, l’intéresser à produire dans les volumes et qualités attendus ? Comment mettre un terme à de tels incidents ? Jusqu’à 35 millions de tonnes de céréales seraient perdues chaque année, au grand bonheur des oiseaux, des rongeurs et de la vermine… Un bon début de solution pourrait consister à considérer que Sinograin a fait son temps, et déréguler en Chine le commerce du grain.

Eric Meyer (VdlC) pour lepetitjournal.com/shanghai Mardi 16 mai 2017

Informations complémentaires :
Extrait du n°19 du 15/05/17 au 21/05/17
www.leventdelachine.com

Nouveau : L'application mobile du Vent de la Chine sur iPhone et sur Android

Lire ou relire les précédents VDC :

ELECTIONS PRESIDENTIELLES - Et le vainqueur est… (d’un point de vue chinois)

ENTREPRISE - Syngenta sous drapeau rouge

Explorer la rubrique Actualités Chine

 
Shanghai

HISTOIRE DE SHANGHAI - Quand la Huaihai Lu s'appelait l'avenue Joffre

David Maurizot, Président de la Société d’Histoire des Français de Chine à Shanghai, est notre guide pour la suite de notre visite aux origines de la Concession française. Si nous vivons dans cette ville aujourd’hui, c’est un peu grâce aux pionniers qui ont construit sur un terrain marécageux ce premier comptoir français au milieu du XIXème siècle. Alors suivons le guide pour retrouver les traces de cette époque qui subsistent encore aujourd’hui…

HANGZHOU - Top 10 des bonnes adresses

À juste 200 km au sud de Shanghai, un week-end à Hangzhou est un incontournable et vous ne pourrez être que séduit par son vieux quartier, ses…
Actualité Chine

HANGZHOU - Top 10 des bonnes adresses

À juste 200 km au sud de Shanghai, un week-end à Hangzhou est un incontournable et vous ne pourrez être que séduit par son vieux quartier, ses temples historiques, son subtil art de vivre et le célébrissime Lac de l’Ouest, quintessence de la beauté classique chinoise. « Il y a le paradis au ciel. Et sur terre, il y a Hangzhou et Suzhou » a écrit le poète Chaoying, sous la dynastie Tang (1279-1368). Voici notre top 10 des essentiels à faire pour découvrir ce petit bijou de la culture chinoise !
Une internationale

PIERRE RABHI & JULIETTE DUQUESNE – "On est en train de privatiser le vivant"

Tour à tour essayiste, philosophe, poète, ou encore agriculteur bio, Pierre Rabhi co-signe avec la journaliste Juliette Duquesne les deux premiers ouvrages d’une nouvelle collection : « Carnets d’alerte ». S’attaquant au sujet de la faim dans le monde, mais aussi à l’épineuse question des semences, « dont on parle peu, mais qui est pourtant à la base de la vie », ils analysent et décryptent ensemble ces deux sujets, avec le but affiché d’en…
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine