Shanghai

STATISTIQUES CHINOISES - Le torchon brûle au Liaoning (le Vent de la Chine)

Confirmée le 1er mars par Chen Qiufa, gouverneur du Liaoning, la nouvelle fait bondir : les statistiques de la province ont été falsifiées « de 2011 à 2014 ». Ainsi, son PIB de 2016 publié en février, est en baisse de 23%, une chute invraisemblable. Même si après ajustement de l’inflation, le recul n’est de 2,5%, cette province est la première à admettre une récession.

D’autres chiffres confirment la triche des leaders d’alors, cadres en mal d’avancement. Pour 2016, les dépenses d’investissement fixe publique (IFP, qui sont en Chine le 1er pilier de la croissance) chutaient de 64%, chiffre ahurissant. En 2015, ces IFP avaient déjà chuté de 27,8%, ce qui n’avait empêché le Liaoning de maintenir — contre toute logique statistique — un PIB de 3%. Pire, ses rentrées fiscales qui depuis 20 ans gonflaient de plus de 10% par an, dérapaient à 7,6% en 2013, 4,5% en 2014, pour régresser de -33,4% en 2015. Mais, avoue le gouverneur, cette recette provinciale avait été surestimée d’au moins 20%. Ce qui avait privé les habitants d’une part injuste de leur niveau de vie, cette province pauvre ayant reversé 20% en trop de ses recettes au niveau central…

Ceci rappelle la boutade de Li Keqiang, qui savait de quoi il parlait, ayant exercé la fonction de Secrétaire du Parti au Liaoning de 2004 à 2007 : « pour savoir comment va le Liaoning, je ne regarde pas les statistiques, mais seulement les chiffres de consommation électrique, du fret ferroviaire et des prêts bancaires ».

Une telle fraude pourrait-elle se retrouver ailleurs en Chine ? « Non », assure l’audit national, mais « Si ! », contredit Mizuho Securities, qui croit voir, de 2006 à 2010, un PIB national surévalué de 4,8%, et de 6% de 2011 à 2015. L’écart grandissant est dû à l’endettement des provinces, forcées à puiser dans leurs profits pour refinancer leurs emprunts. Mizuho conclut que la distorsion a mené Pékin à décider d’un crédit abondant, puis de le maintenir au risque d’alimenter la bulle, visible dans l’acier comme l’immobilier.

Fait curieux mais au fond logique, au Liaoning, la triche des bilans s’accompagna d’une fraude électorale : en 2016, 45 de ses 102 députés nationaux furent expulsés du Parlement pour avoir acheté leur charge. Les élus tricheurs étaient les industriels, assez riches pour suborner l’administration, et ayant besoin de ce pouvoir pour maintenir un cadre financier qui leur allait si bien. Ce qu’ils n’avaient pas prévu, était la colère de Pékin, voyant ces amateurs en politique prendre la place des candidats qu’il avait choisis, et soucieux de faire le ménage avant le Congrès d’octobre.

Eric Meyer (VdlC) pour lepetitjournal.com/shanghai Jeudi 1 mars 2017

Informations complémentaires :
Extrait du n°8 du 27/02/17 au 05/03/17
www.leventdelachine.com

Nouveau : L'application mobile du Vent de la Chine sur iPhone et sur Android

Lire ou relire les précédents VDC :

SPORT D'HIVER - L'Empire du bonheur blanc

SECURITE ALIMENTAIRE - La Blockchain au secours du porc

Explorer la rubrique Actualités Chine

 
Shanghai

SEXISME – Audi retire une publicité chinoise

La scène en question qui a attisé la polémique. En chine, le constructeur automobile allemand Audi a dû s’excuser puis retirer sa publicité qui mettait en scène une jeune mariée comparée à une voiture d’occasion. Une vidéo qui a choqué la toile, les internautes étaient nombreux à l’accuser de sexisme.
Actualité Chine

SEXISME – Audi retire une publicité chinoise

La scène en question qui a attisé la polémique. En chine, le constructeur automobile allemand Audi a dû s’excuser puis retirer sa publicité qui mettait en scène une jeune mariée comparée à une voiture d’occasion. Une vidéo qui a choqué la toile, les internautes étaient nombreux à l’accuser de sexisme.
Une internationale

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation, souhaitant devenir attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger. Il est prévu que 3 nouveaux établissements internationaux publics voient le jour prochainement. Le premier devrait d’ailleurs ouvrir ses portes pour la rentrée 2018.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 

CARRIÈRE EXPAT – 5 trucs simples pour que le retour estival booste votre recherche professionnelle

L’année scolaire s’achève et votre recherche professionnelle n’a pas encore abouti. Dans ces circonstances, nous sommes souvent partagés entre plusieurs sentiments : le soulagement de faire une pause et de s’échapper de cette recherche qui patine ; la frustration d’interrompre le fil d’une démarche qui a été si difficile à mettre en place ; l'angoisse à l’idée qu’il faudra reprendre, qu’on ne saura plus faire à la rentrée, qu’on n’y arrivera peut-être pas ; la joie à l’idée des vacances qui se présentent.
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine