Shanghai

STATISTIQUES CHINOISES - Le torchon brûle au Liaoning (le Vent de la Chine)

Confirmée le 1er mars par Chen Qiufa, gouverneur du Liaoning, la nouvelle fait bondir : les statistiques de la province ont été falsifiées « de 2011 à 2014 ». Ainsi, son PIB de 2016 publié en février, est en baisse de 23%, une chute invraisemblable. Même si après ajustement de l’inflation, le recul n’est de 2,5%, cette province est la première à admettre une récession.

D’autres chiffres confirment la triche des leaders d’alors, cadres en mal d’avancement. Pour 2016, les dépenses d’investissement fixe publique (IFP, qui sont en Chine le 1er pilier de la croissance) chutaient de 64%, chiffre ahurissant. En 2015, ces IFP avaient déjà chuté de 27,8%, ce qui n’avait empêché le Liaoning de maintenir — contre toute logique statistique — un PIB de 3%. Pire, ses rentrées fiscales qui depuis 20 ans gonflaient de plus de 10% par an, dérapaient à 7,6% en 2013, 4,5% en 2014, pour régresser de -33,4% en 2015. Mais, avoue le gouverneur, cette recette provinciale avait été surestimée d’au moins 20%. Ce qui avait privé les habitants d’une part injuste de leur niveau de vie, cette province pauvre ayant reversé 20% en trop de ses recettes au niveau central…

Ceci rappelle la boutade de Li Keqiang, qui savait de quoi il parlait, ayant exercé la fonction de Secrétaire du Parti au Liaoning de 2004 à 2007 : « pour savoir comment va le Liaoning, je ne regarde pas les statistiques, mais seulement les chiffres de consommation électrique, du fret ferroviaire et des prêts bancaires ».

Une telle fraude pourrait-elle se retrouver ailleurs en Chine ? « Non », assure l’audit national, mais « Si ! », contredit Mizuho Securities, qui croit voir, de 2006 à 2010, un PIB national surévalué de 4,8%, et de 6% de 2011 à 2015. L’écart grandissant est dû à l’endettement des provinces, forcées à puiser dans leurs profits pour refinancer leurs emprunts. Mizuho conclut que la distorsion a mené Pékin à décider d’un crédit abondant, puis de le maintenir au risque d’alimenter la bulle, visible dans l’acier comme l’immobilier.

Fait curieux mais au fond logique, au Liaoning, la triche des bilans s’accompagna d’une fraude électorale : en 2016, 45 de ses 102 députés nationaux furent expulsés du Parlement pour avoir acheté leur charge. Les élus tricheurs étaient les industriels, assez riches pour suborner l’administration, et ayant besoin de ce pouvoir pour maintenir un cadre financier qui leur allait si bien. Ce qu’ils n’avaient pas prévu, était la colère de Pékin, voyant ces amateurs en politique prendre la place des candidats qu’il avait choisis, et soucieux de faire le ménage avant le Congrès d’octobre.

Eric Meyer (VdlC) pour lepetitjournal.com/shanghai Jeudi 1 mars 2017

Informations complémentaires :
Extrait du n°8 du 27/02/17 au 05/03/17
www.leventdelachine.com

Nouveau : L'application mobile du Vent de la Chine sur iPhone et sur Android

Lire ou relire les précédents VDC :

SPORT D'HIVER - L'Empire du bonheur blanc

SECURITE ALIMENTAIRE - La Blockchain au secours du porc

Explorer la rubrique Actualités Chine

 
Shanghai

AUTOUR DE SHANGHAI - Où faire du cheval ?

Certains se demandent peut-être où pratiquer l’équitation à Shanghai. L’art équestre attirant de nombreux fans en Chine depuis quelques années, les centres hippiques pullulent, mais comment choisir ? Entre respect de l’animal et plaisir de monter, voici nos conseils et adresses.

MODE CHINOISE - La qipao kezako ?

La qipao est un vêtement féminin chinois modernisé et magnifié à Shanghai au début du XXème siècle. Mais du vêtement porté à la cour mandchoue aux…
Actualité Chine

INFO PRATIQUE CB CHINOISES - Attention changements le 1er mai !

En Chine il existe encore à l’heure actuelle trois sortes de cartes : les cartes à bande magnétique, les cartes à puce, les cartes à bande magnétique et à puce. A partir du 1er mai, certaines cartes ne seront plus utilisables, plus que quelques jours pour les ramener à votre banque !
Une internationale

PRÉSIDENTIELLES 2017 – Récapitulatif des résultats par circonscriptions

Lepetitjournal.com vous propose de revenir sur les résultats du 1er tour des Français de l’étranger par circonscription législative. Hors de nos frontières, ils n’auraient pas envoyé les mêmes candidats au second tour que les Français établis à l’intérieur de l’Hexagone. Macron et Fillon, avec respectivement 40.4% et 26.3% des suffrages auraient été les deux candidats à se qualifier au second tour. Marine Le Pen ne totalise quant à elle que 6.5%…
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Avancer sans bouger...

Vous tournez en rond, sans but précis. Vous vous sentez triste, insatisfait, perdu, frustré, bloqué voire inutile ? Dans sa nouvelle rubrique, Nicolas Serres Cousiné vous dévoile la première étape pour avancer sereinement vers une vie qui vous ressemble : commencez par ne plus bouger !

TESTS D'ANGLAIS - Cambridge, TOEFL, TOEIC, BULATS, IELTS et Lilate, lesquels choisir ?

Quel test d’anglais correspond à votre profil ? Quelles sont les différences majeures entre les différents tests qui existent ? Cambridge, TOEFL, TOEIC, BULATS, IELTS et Lilate sont tous les six passés au crible sur des facteurs tels que le coût, le système de notation ou encore la validité. Consultez cette infographie portant sur les tests de langue anglaise afin de mieux vous y retrouver.
Expat - Politique

PRÉSIDENTIELLES 2017 – Récapitulatif des résultats par circonscriptions

Lepetitjournal.com vous propose de revenir sur les résultats du 1er tour des Français de l’étranger par circonscription législative. Hors de nos frontières, ils n’auraient pas envoyé les mêmes candidats au second tour que les Français établis à l’intérieur de l’Hexagone. Macron et Fillon, avec respectivement 40.4% et 26.3% des suffrages auraient été les deux candidats à se qualifier au second tour. Marine Le Pen ne totalise quant à elle que 6.5% des voix à l’étranger, loin derrière Mélenchon et ses 15.8%. 

PRÉSIDENTIELLES – Les résultats des Français de l'étranger

Les Français de l'étranger, malgré quelques couacs, sont allés voter en nombre pour ce premier tour de la Présidentielle. Et comme souvent, ils font un choix une peu différent de celui des Français de l'Hexagone, en plaçant Emmanuel Macron très largement en tête, devant François Fillon. 
Magazine