Shanghai

SECURITE ALIMENTAIRE - La Blockchain au secours du porc (Le Vent de la Chine)

Jeune technologie d’encryptage, la « blockchain » permet d’émettre des transactions sur internet, décrivant la nature du bien échangé, sa valeur et ses conditions. Le contrat est public—des milliers d’internautes peuvent se porter garants en temps réel de la « justesse » de la formule - que l’argent versé ne peut servir à autre usage, et que les conditions sont remplies. Puis l’affaire reste enchâssée dans un « bloc » infalsifiable, vérifiable à jamais.

Or en Chine depuis le 19 octobre, la blockchain est mise au service du commerce de la viande de porc, permettant de tracer l’origine, contrôler le prix, la chaîne du froid ou le label vétérinaire. Toutes ces données sont inscrites dans la blockchain, puis vérifiées par des « nœuds » humains à chaque étape. Walmart, le distributeur américain aux 400 magasins chinois, a initié le système, assisté par IBM et l’université Tsinghua pour surveiller la viande de l’élevage à l’abattoir, puis au camion frigo, jusqu’au grossiste.

Mais il y a loin de la (dé-)coupe aux lèvres : pour l’instant, il n’y a que trois « nœuds » à travers la Chine — un géré par Walmart, un par IBM, un par un grossiste anonyme. Or, pour que le système fonctionne, il en faut au moins 10.

Mais il faut bien commencer quelque part, et à terme, le système épargnera des « milliards de $ », selon Paul Chang d’IBM, un des concepteurs.

En raison de sa capacité à prévenir les fraudes, la technologie pourrait, à l’avenir, être élargie à tous les produits de base (même aux produits pharmaceutiques), contribuant ainsi à lutter contre le plus grand fléau en ce pays, l’angoisse à la sécurité alimentaire.

Eric Meyer (VdlC) pour lepetitjournal.com/shanghai Mardi 3 janvier 2017

Informations complémentaires :
Extrait du n°40 du 12/12/16 au 08/01/17
www.leventdelachine.com

Nouveau : L'application mobile du Vent de la Chine sur iPhone et sur Android

Lire ou relire les précédents VDC :

DÉMOGRAPHIE – Une bonne et une mauvaise nouvelle

11.11 - Raz-de-marée consumériste

Explorer la rubrique Actualités Chine  

 

 

 
Shanghai

COUP DE CŒUR RELAX - Week-end au vert à Moganshan !

Envie d’air pur, de calme et de verdure ?! Direction le parc naturel de Moganshan ! À 2h30 de Shanghai, vous voilà déconnecté de la vie trépidante de la mégalopole. Retiré et enfoui dans une forêts de bambous, l’hôtel Solvang est un formidable havre de paix. Seul bémol, il est loin des villégiatures construites par les étrangers de Shanghai au début du siècle. Mais il en garde toute la saveur occidentale !
Actualité Chine

COUP DE CŒUR RELAX - Week-end au vert à Moganshan !

Envie d’air pur, de calme et de verdure ?! Direction le parc naturel de Moganshan ! À 2h30 de Shanghai, vous voilà déconnecté de la vie trépidante de la mégalopole. Retiré et enfoui dans une forêts de bambous, l’hôtel Solvang est un formidable havre de paix. Seul bémol, il est loin des villégiatures construites par les étrangers de Shanghai au début du siècle. Mais il en garde toute la saveur occidentale !
Une internationale

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine