Shanghai

QUE FAIRE DE MAO ? - 40 ans après... (Le Vent de la Chine)

 

Le 9 septembre a été occulté par les autorités, en dépit de la portée historique de la date, l’anniversaire de la mort de Mao Zedong. C’est que 40 ans après sa disparition, le Grand Timonier hante les consciences.

Selon Jeff Wasserstrom, spécialiste de l’ère maoïste, Mao déchire la rue, entre le chômeur glorifiant le héros du « bol de riz d’acier » (de l’emploi à vie) ; le jeune ignorant de l’histoire, persuadé que Mao était le champion d’un harmonieux égalitarisme ; et l’intellectuel torturé durant la Révolution culturelle, qui dénonce les dizaines de millions de victimes de son inconscience ubuesque.

Le culte de la personnalité n’est pas mort, même s’il s’érode. A Shaoshan (Hunan), ville de naissance du co-fondateur du PCC, s’est tenue le 9 septembre, avec force de drapeaux rouges, une manif « maoïste » ambiguë, entre un dernier carré de fidèles aux cheveux blancs et des hommes congédiés sans solde par les dizaines d’usines de statuettes Mao, en faillites. En face, matraque en mains, les policiers avaient fort à faire pour contenir la foule.

En plus des nostalgiques et des détracteurs, existe la catégorie la plus puissante : celle des grandes familles rouges. Pour Frank Dikötter, autre expert du Timonier, elles voient Mao comme un « secret de famille ». La plupart étaient de son vivant proches de Mao, impliquées au pouvoir : elles ont autant intérêt à maintenir la gloire et la légende, qu’à décourager toute analyse rationnelle et neutre de son action et de son héritage.

En janvier, les « nostalgiques de Mao » au Henan, avaient eu la douleur de voir leur statue dorée de 36 mètres de haut de leur héros, dynamitée par l’Etat faute de permis. Craignant de voir leur idole abandonnée, ils ont créé en août leur propre formation, le « Parti populaire pour la défense de Mao Zedong ». Ce qui est bien entendu interdit. Un de ses inspirateurs, Wang Shiji (un officier en retraite), annonça même pour le jour-anniversaire la tenue à Shijiazhuang (Hebei) du Congrès fondateur, à 50 fidèles. Mais le rendez-vous fut vite annulé par ordres supérieurs. Pour coloré et folklorique qu’il apparaisse, le mouvement avait été pris très au sérieux par l’équipe au pouvoir. C’est que ces ultraconservateurs constituent un socle non négligeable de l’opinion, et une force réactionnaire puissante, hostile à toute réforme du pays, quelle qu’elle soit.

 Eric Meyer (VdlC) pour lepetitjournal.com/shanghai Lundi 19 septembre 2016.

Informations complémentaires :
Extrait du n°29 du 19 au 25 septembre 2016
www.leventdelachine.com

Nouveau : L'application mobile du Vent de la Chine sur iPhone et sur Android

Lire ou relire les précédents VDC :

HONG KONG - Le scrutin surprise !
ENVIRONNEMENT - Pékin s'enfonce

 

 

 

 

 
Shanghai

SEXISME – Audi retire une publicité chinoise

La scène en question qui a attisé la polémique. En chine, le constructeur automobile allemand Audi a dû s’excuser puis retirer sa publicité qui mettait en scène une jeune mariée comparée à une voiture d’occasion. Une vidéo qui a choqué la toile, les internautes étaient nombreux à l’accuser de sexisme.
Actualité Chine

SEXISME – Audi retire une publicité chinoise

La scène en question qui a attisé la polémique. En chine, le constructeur automobile allemand Audi a dû s’excuser puis retirer sa publicité qui mettait en scène une jeune mariée comparée à une voiture d’occasion. Une vidéo qui a choqué la toile, les internautes étaient nombreux à l’accuser de sexisme.
Une internationale

CIAO ITALIA ! - Un siècle d’immigration et de culture italiennes en France

Tradition, culture mais aussi xénophobie et violence ont marqué l’immigration italienne en France, la plus importante de l’histoire française. Alors que jusqu’au 10 septembre, l’exposition « Ciao Italia ! » retrace ce siècle d’histoire franco-italienne au musée de l’Immigration à Paris, retour sur une période qui a permis d’imprégner la culture française.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine