Shanghai

QUE FAIRE DE MAO ? - 40 ans après... (Le Vent de la Chine)

 

Le 9 septembre a été occulté par les autorités, en dépit de la portée historique de la date, l’anniversaire de la mort de Mao Zedong. C’est que 40 ans après sa disparition, le Grand Timonier hante les consciences.

Selon Jeff Wasserstrom, spécialiste de l’ère maoïste, Mao déchire la rue, entre le chômeur glorifiant le héros du « bol de riz d’acier » (de l’emploi à vie) ; le jeune ignorant de l’histoire, persuadé que Mao était le champion d’un harmonieux égalitarisme ; et l’intellectuel torturé durant la Révolution culturelle, qui dénonce les dizaines de millions de victimes de son inconscience ubuesque.

Le culte de la personnalité n’est pas mort, même s’il s’érode. A Shaoshan (Hunan), ville de naissance du co-fondateur du PCC, s’est tenue le 9 septembre, avec force de drapeaux rouges, une manif « maoïste » ambiguë, entre un dernier carré de fidèles aux cheveux blancs et des hommes congédiés sans solde par les dizaines d’usines de statuettes Mao, en faillites. En face, matraque en mains, les policiers avaient fort à faire pour contenir la foule.

En plus des nostalgiques et des détracteurs, existe la catégorie la plus puissante : celle des grandes familles rouges. Pour Frank Dikötter, autre expert du Timonier, elles voient Mao comme un « secret de famille ». La plupart étaient de son vivant proches de Mao, impliquées au pouvoir : elles ont autant intérêt à maintenir la gloire et la légende, qu’à décourager toute analyse rationnelle et neutre de son action et de son héritage.

En janvier, les « nostalgiques de Mao » au Henan, avaient eu la douleur de voir leur statue dorée de 36 mètres de haut de leur héros, dynamitée par l’Etat faute de permis. Craignant de voir leur idole abandonnée, ils ont créé en août leur propre formation, le « Parti populaire pour la défense de Mao Zedong ». Ce qui est bien entendu interdit. Un de ses inspirateurs, Wang Shiji (un officier en retraite), annonça même pour le jour-anniversaire la tenue à Shijiazhuang (Hebei) du Congrès fondateur, à 50 fidèles. Mais le rendez-vous fut vite annulé par ordres supérieurs. Pour coloré et folklorique qu’il apparaisse, le mouvement avait été pris très au sérieux par l’équipe au pouvoir. C’est que ces ultraconservateurs constituent un socle non négligeable de l’opinion, et une force réactionnaire puissante, hostile à toute réforme du pays, quelle qu’elle soit.

 Eric Meyer (VdlC) pour lepetitjournal.com/shanghai Lundi 19 septembre 2016.

Informations complémentaires :
Extrait du n°29 du 19 au 25 septembre 2016
www.leventdelachine.com

Nouveau : L'application mobile du Vent de la Chine sur iPhone et sur Android

Lire ou relire les précédents VDC :

HONG KONG - Le scrutin surprise !
ENVIRONNEMENT - Pékin s'enfonce

 

 

 

 

 
Shanghai

LE FENG SHUI - Ou l'art de vivre en harmonie...

Interdit à plusieurs reprises en Chine, le Feng Shui, est tellement présent dans le quotidien des Chinois qu'il nous interpelle forcément... Nous vous livrons les premières clés de cet art millénaire...
Actualité Chine

XIAMEN ET LES MAISONS TULOUS - Traverser 1000 ans d’histoire !

À deux heures de vol de Shanghai, la province du Fujian est une bonne destination pour un long week-end au minimum. Outre Xiamen 厦门 (la porte du manoir) qui est une ville moderne, l’îlot de Gulangyu permet de retrouver l’ambiance du siècle passé, et à trois heures de route se trouvent de nombreux villages tulous. De quoi prendre un bon bol d’air !
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Birmanie - Société

PORTRAIT - Ye Kyaw Myat: Tattoo bon!

Avec plus de 20 400 followers sur Facebook, Ye Kyaw Myat est une star dans le monde du tatouage à l’échelle de la Birmanie. Spécialisé dans…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire