São Paulo

ESCAPADE A CURITIBA - Les cinémas de Cinelândia

En partenariat avec la filiale brésilienne du Campus international de Cannes à Curitiba, des apprenants de français vous proposent de découvrir plus en profondeur la capitale du Parana. Troisième lieu visité : Cinelândia et ses cinémas.

La première fois que je suis allée au cinéma, c’était un événement si important pour moi que je peux me rappeler de certains détails presque soixante-dix ans après. Une jeune cousine m’avait emmenée et je pense que je ne savais pas encore lire. Il s’agissait d’un film de Walt Disney, So dear to my heart (Danny, le petit mouton noir), qui racontait l’histoire d’un garçon élevant un agneau noir. Le garçon faisait  participer l’agneau à un concours et, heureusement, celui-ci gagnait un prix grâce à ses caractéristiques exceptionnelles.

Dans les années 1950, Curitiba était une ville de seulement 120.000  habitants et, pendant la journée, les enfants qui habitaient au centre de la ville avaient l’habitude de se promener sans la compagnie des adultes. Ainsi, j’ai beaucoup profité de la compagnie de mes cousins et amis pour voir des films pour enfant. Les cinémas préférés étaient situés à la fin de la rue XV de Novembro (rua das Flores, aujourd’hui), dans un endroit qu’on appelait Cinelândia.

Caractéristiques de quelques cinémas de Cinelândia
Les cinémas de rue étaient très importants, non seulement pour les  enfants, mais aussi pour les parents, considérant que les films étaient la distraction préférée à l’époque.

En 1929 a été inauguré le Cine Avenida dans un beau bâtiment (Palácio Avenida) dont le projet initial avait prévu l’installation d’un cinéma. Le premier film à y être diffusé a été Moulin Rouge, qui montrait un peu de la vie du peintre français Toulouse-Lautrec.En 1941 a été inauguré le Cine Ópera, en face du Cine Avenida, les deux dans la rua das Flores.

Ces cinémas présentaient des films d’animation, tous les dimanches matin. Nous avions beaucoup de plaisir en regardant les films de Tom et Jerry, Donald Duck, Mickey et Dingo présentés à l’Ópera.

L’Odeon et le Palácio
Il y avait deux autres cinémas à Cinelândia : l’Odeon et le Palácio. L’Odeon, qui était à côté de l’Ópera, a fermé ses portes au début des années 1950. Le Palácio se situait dans l’édifice Moreira Garcez qui, avec ses huit étages, a été le plus haut bâtiment à Curitiba pendant une longue période.

Très proche du Cine Palácio, dans la rue Voluntários da Pátria, il y avait deux autres cinémas que je considérais très peu élégants : le Cine América et le Cine Curitiba. Les garçons les préféraient pour leur programmation de films d’aventures comme les westerns. Mes amies et moi n’avions pas l’habitude d’y aller, surtout au Cine Curitiba, à cause des cris et des bruits des garçons.

Attention, le film va commencer…
Je me rappelle que nous attendions avec une certaine impatience le son familier d’un extrait de l’opéra Guarani, composé par le musicien brésilien Carlos Gomes, avertissant que le film allait commencer : les nouvelles du monde étaient présentées au début puis un film de fiction.

À cette époque-là, les familles avaient l’habitude d’aller au cinéma et de retourner chez elles à pied. Après le film, elles en profitaient pour regarder les vitrines des magasins et, à certaines occasions, elles entraient dans une pâtisserie ou un bar. C’était une forme de vie plus calme et même plus romantique qu’aujourd’hui.

Eleidi FREIRE MAIA - Campus international de Cannes au Brésil (www.lepetitjournal.com - Brésil) mardi 20 décembre 2016

*Photo : Mariana Gil / Embarq Brasil / Flickr

 
A la Une

Une chimpanzée déprimée se refait une santé au Brésil

 Marcelino déploie tous ses charmes pour attirer l'attention de Cecilia, mais celle-ci ne se sent pas encore prête à commencer une relation amoureuse. Ce n'est pas un feuilleton à l'eau de rose, juste le quotidien d'une chimpanzée de vingt ans qui tente de reprendre le goût à la vie dans un refuge pour grands singes déprimés et maltraités au Brésil. 

NEYMAR – A deux pas du PSG

Neymar Jr. C’est LE feuilleton de l’été qui agite le mercato et toute la planète football. Selon les informations de la presse catalane révélées hier…
Une internationale

Une rentrée littéraire marquée par le retour du grand roman familial

La rentrée littéraire, qui débute cette semaine forte de 581 romans, est marquée par le retour du grand roman familial. L'Algérie et le passé colonial de la France, le racisme et les questions d'identité, la dégradation de l'environnement comptent parmi les autres thèmes dominants d'une rentrée littéraire plus foisonnante que l'an dernier (560 livres avaient été publiés) alors que le marché de l'édition déprime depuis le début de l'année.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine