São Paulo

EXPRESSION DE LA SEMAINE - Dormir no ponto

Lepetitjournal.com vous présente, chaque semaine, une expression brésilienne. De quoi améliorer son portugais tout en se divertissant ! Cette semaine : "Dormir no ponto"

"Dormir no ponto" signifie en français "dormir à l'arrêt".

Cette expression provient du monde des taxis. Le chauffeur qui s'endort à son arrêt de taxi perd ainsi des occasions de courses et par-là même de l'argent.

Son emploi s'est élargi pour évoquer toute personne qui a perdu bêtement une opportunité. On dirait en français "ne pas agir en temps et en heure" ou "être négligent".

Exemple 
"Ele dormiu no ponto et perdeu a possibilidade de comprar este carro para um preço bom" qu'on pourrait traduire ainsi en français : "A ne pas agir en temps et en heure, il a perdu l'opportunité d'acheter cette voiture à un bon prix".

A la semaine prochaine !

Amélie PERRAUD-BOULARD (www.lepetitjournal.com - Brésil) Rediffusion

 
A la Une
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine