São Paulo

IMMIGRATION - Projet de modification du Statut de l'étranger au Brésil

La Chambre brésilienne des députés a approuvé le projet de loi établissant une nouvelle loi générale sur la migration, connue également comme le Statut de l’étranger. Notre partenaire, le cabinet Pontes Vieira Advogados, vous explique les changements.

La loi générale sur la migration réglemente, entre autres, l'entrée et le séjour des étrangers et définit les droits et devoirs des touristes et résidents étrangers au Brésil. Le projet doit maintenant être adopté par le Sénat.

La proposition rend plus souple le changement de lieu de travail pour les détenteurs d’un visa temporaire de travail. Le texte interdit également l'octroi d'un permis de séjour à l’étranger qui a été condamné pénalement au Brésil ou à l'étranger pour avoir commis un crime caractérisé par la loi brésilienne.

Concernant les droits des étrangers, le nouveau texte confirme l'inviolabilité du droit à la vie, à la liberté, l'égalité avec les Brésiliens dans divers domaines, la liberté de circulation sur le territoire national, le regroupement familial, la liberté d’association, l'accès aux services de santé publique et la sécurité sociale, l’accès aux services publics d'éducation et la santé. Le nouveau Statut de l’étranger définit également les règles relatives à la résidence et la protection des personnes apatrides et la possibilité d’exercer une fonction publique.

Abrogation d’une loi datant de la dictature
Selon le rapporteur de la loi, le député Orlando Silva (PCdoB), le projet de loi abroge la Loi n. 6.815/1980, l'une des dernières lois en vigueur promulguée pendant la dictature militaire et inspirée de la doctrine dite de sécurité nationale. "L'abrogation de la législation en vigueur est espérée depuis longtemps par les défenseurs des droits de l'homme, les experts se sont manifestés à d’innombrables reprises pour dénoncer certains principes et règles juridiques en vigueur qui sont jugés incompatibles avec l'ordre constitutionnel actuel et les préceptes de droit d’un État démocratique", a commenté Orlando Silva dans son avis.

Si le projet est adopté, il remplacera l’actuel Statut de l’étranger (Loi 6.815/80) et dérogera à la loi sur la nationalité (Loi 818/49).

Iure PONTES VIEIRA (www.lepetitjournal.com - Brésil) lundi 19 décembre 2016

Pontes Vieira Advogados 
Alameda dos Guaramomis, 1040
CEP : 04076-012
São Paulo
iurevieira@pontesvieira.com.br
info@pontesvieira.com.br
Tel. : +55 11 2365-7484

 
A la Une
Actualité Brésil
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Montréal - Actualité

Les gens les plus chanceux du Canada

La chance, ça va, ça vient pensez-vous ? Mais il existe quand même des personnes plus chanceuses que d’autres, n’est-ce pas ? Quoi que vous…
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine