São Paulo

SEMAINE DE LA FRANCOPHONIE 2017 - Le programme complet des festivités à São Paulo

La Semaine de la francophonie est de retour à São Paulo. Le festival, toujours aussi riche et varié, s’annonce mémorable. Lepetitjournal.com vous invite à découvrir le programme des festivités de cette nouvelle édition qui débute ce mardi jusqu’au 8 avril.

Musique
C’est un programme exceptionnel qui est proposé si vous avez envie d’égayer vos oreilles. Cela commencera dès ce mardi avec le rappeur québécois Webster qui viendra non seulement chanter, mais également animer un atelier d’écriture et une conférence à São Paulo, Campinas et São José dos Campos. Jeudi, c’est un quartet qui commence à être connu dans la capitale paulista qui se présentera à 10h au Colégio Santa Cruz : Quartier Latin vous offrira ses reprises de chansons françaises à la sauce latino. Le même jour, à 22h, à l’Espaço das Américas, vous pourrez enchaîner avec le patrimoine vivant de la chanson française qu’est Charles Aznavour, de passage au Brésil pour son "Farewell Tour". Autre artiste française de taille à monter sur scène au même endroit, mais plus tard, le 2 avril à 21h, ce sera l’incontournable Zaz, qu’on voit désormais quasiment tous les ans au Brésil.
Plus de renseignement en cliquant ici

Littérature et langue française
Cette année, ce sont essentiellement les étudiants brésiliens de français et plus particulièrement de l’Alliance française qui sont visés. Ils auront droit à des concours spéciaux autour de la langue de Molière dont "Dis-moi dix mots sur la Toile" et le 17e concours de la plume d’or, ainsi qu’à une conférence et un séminaire autour des opportunités d’études et travail au Canada.
Plus de renseignements en cliquant ici

Exposition
A partir du 21 mars, Journée internationale de la francophonie, et jusqu’au 29 avril, le photographe brésilien Felipe Abreu exposera à la galerie Faria Lima de l’Alliance française de São Paulo son travail sur Kabadio, une petite communauté musulmane de Casamance, au Sénégal. La bibliothèque multimédia Claudie Monteil de l’Alliance française proposera elle aussi une exposition thématique d’œuvres issues de la francophonie de ce mardi jusqu’au 8 avril.
Plus de renseignements en cliquant ici

Arts de la scène
Le Sesc Vila Mariana propose le 24 mars une très belle soirée autour de la diversité culturelle des réfugiés au Brésil et plus particulièrement ceux qui ont en commun la langue française. Des réfugiés de divers pays, d’Haïti au Maroc en passant par la Syrie et la Colombie, viendront en débattre de 19h à 20h30. Le lendemain, le 25, ainsi que le 26, à 15h, le duo de flûtistes belges Lanterne magique viendra présenter au théâtre Eva Herz son spectacle d’œuvres des 17e et 18e siècles dans un contexte théâtral intitulé "Face à face". Autre atmosphère avec le roman L’Aquarium, de Cornélia de Preux, qui fera l’objet d’une interprétation scénique au théâtre de l’Alliance française. L’auteure suisse viendra d’ailleurs parler de ce premier roman, publié en 2012, à la Livraria francesa le 1er avril à 11h. Enfin, toujours au théâtre de l’Alliance française, du 31 mars au 28 mai, Eduardo Tolentino de Araujo reprend Uma Peça por outra, soit un medley des pièces courtes de Jean Tardieu.
Plus de renseignements en cliquant ici

Cinéma
Après la femme l’an dernier, ce sont les migrants qui sont à l’honneur cette année de la Mostra de films francophones du Sesc Vila Mariana du 24 mars au 8 avril, avec des œuvres françaises, suisses, sénégalaises ou encore québécoises. Dans le même esprit, c’est le film Samba, d’Olivier Nakache et Eric Toledano, qui sera projeté le 21 mars à 20h au théâtre de l’Alliance française. Le lendemain, l’auteure du livre à l’origine du film, Delphine Coulin, sera présente à la Cinémathèque brésilienne à 18h30 pour une séance d’autographes suivie de la projection du film en plein air à 20h. Delphine Coulin sera à nouveau à l’honneur le 23 mars à 19h au Centre de recherche et de formation du Sesc de São Paulo qui proposera pour sa part la projection du film Voir du pays, qu’elle a réalisé avec sa sœur Muriel. Il a reçu le prix du meilleur scénario dans la catégorie "Un certain regard" du festival de Cannes 2016. Enfin, la prochaine séance du cinéclub de l’Alliance française a lieu le 26 mars à 10h, après un petit-déjeuner à la Reserva Cultural.
Plus de renseignements en cliquant ici

Gastronomie
La francophonie, c'est en prendre plein les yeux et les oreilles, mais aussi bien se remplir le gosier ! Allez donc déguster gratuitement le 30 mars dès 13h30 des bières belges à la Livraria Cultura du Shopping Iguatemi en présence d’un sommelier. Le même lieu accueillera le 28 mars à partir de 19h30 la chef brésilienne Simone Gomes qui vous fera voyager à travers les recettes de trois pays francophones : le Sénégal, le Maroc et le Cameroun. Enfin, lundi 21 mars, l'opération "Goût de France" aura lieu pour la troisième fois dans un certain nombre de restaurants de São Paulo (voir la liste en cliquant ici) avec un menu spécial valorisant la diversité de la cuisine française.
Plus de renseignements en cliquant ici

Corentin CHAUVEL (www.lepetitjournal.com - Brésil) mardi 14 mars 2017

 
A la Une
Une internationale

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine