São Paulo

MINUTE ECO - Casino remonte la pente au Brésil, les pots-de-vin astronomiques d'Odebrecht, le FMI encourage le Brésil

Toutes les dernières informations économiques de la semaine liées au Brésil, c’est la "Minute éco" que Lepetitjournal.com vous propose chaque vendredi.

Odebrecht a versé 3 milliards d'euros de pots-de-vin entre 2005 et 2014
Le groupe de BTP au centre de l'opération Lava Jato a versé un total de 3,1 milliards d'euros de pots-de-vin entre 2005 et 2014, selon un témoignage cité samedi par la presse et Reuters. Via un département spécialement créé pour payer les politiques et autres destinataires de ses pots-de-vin pour obtenir des contrats de travaux publics, Odebrecht a payé jusqu'à 685 millions d'euros en 2012 et en 2013, les deux années où les dessous-de-table ont été les plus élevés, selon une feuille de calcul qu'un ancien dirigeant du groupe a donné aux enquêteurs dans le cadre d'un témoignage pour obtenir une réduction de peine.

Lourde amende pour Odebrecht aux Etats-Unis
Un juge américain a condamné lundi la firme brésilienne d'ingénierie du BTP et la société pétrochimique Braskem à verser un total de 2,4 milliards d'euros dans le cadre du règlement de la version américaine du scandale Petrobras, selon Reuters. Lors d'une audition du tribunal fédéral de Brooklyn, le juge a précisé que 2,25 milliards d'euros iraient aux autorités brésiliennes, 109 millions à la Suisse et 87 millions aux Etats-Unis. Fin décembre, Odebrecht et Braskem avaient plaidé coupable dans ce dossier.

Hausse des ventes pour Casino au Brésil
Le groupe français a affiché des ventes en hausse de 5,8% au 1er trimestre au Brésil, selon Les Echos. Casino peut compter dans le pays sur la bonne dynamique des magasins Assai et du redressement des supermarchés Extra. 

L'inflation toujours plus basse
Le taux d'inflation a atteint 0,21% au Brésil en avril, selon l'Institut brésilien de géographie et statistique (IBGE). C'est plus qu'en mars (0,15%), mais moins qu'en avril de l'an passé (0,51%) et c'est surtout le plus faible taux pour la période depuis 2006, selon Agência Brasil. Sur 12 mois, l'inflation atteint 4,41%, en dessous de l'objectif du gouvernement, qui est à 4,5%. 

Vers une ligne ferroviaire entre São Paulo et Campinas ?
Si le TGV Rio-São Paulo est aux oubliettes, le projet d'un train régional entre la capitale paulista et Campinas est en train d'être confirmé, selon Agência Brasil. Seulement, il ne s'agira pas d'un investissement public à 100%, mais d'une concession voire d'un partenariat public-privé. Le trajet de 135 km compterait neuf stations et pourrait transporter jusqu'à 60.000 passagers par jour. 

Les billets d'avion ont baissé au Brésil en 2016
On ne s'en est pas forcément rendu compte, mais les billets d'avion pour les vols intérieurs au Brésil ont vu leur prix moyen chuter de 1,8% l'an dernier, selon G1. En moyenne, le prix d'un billet d'avion atteignait 349,19 reais. Par ailleurs, 53,9% des billets vendus en 2016 ont coûté moins de 300 reais. Géographiquement, les billets les plus chers étaient à destination du Rondônia et les moins chers de l'Espirito Santo. Toujours dans le secteur aérien, la demande de billets d'avion pour des vols internes a augmenté de 5,9% en mars par rapport à la même période de l'an dernier, soit la première hausse en 20 mois, selon la Folha de S.Paulo. L'offre était également en augmentation de 3,98%. Le mois de mars a connu un taux d'occupation des vols intérieurs de 79,04% et 7,4 millions de passagers transportés, en hausse de 5,72%. Gol domine toujours le marché aérien brésilien avec 35,22%, suivi par Latam (33,16%), Azul (18,84%) et Avianca (12,78%). Sur le 1er trimestre, la demande est en baisse de 0,24% comparé à 2016 et l'offre en repli de 1,61%. Concernant les vols internationaux en mars, la demande est en hausse de 18,43% et l'offre de 9,33% par rapport à la même période un an plus tôt avec un taux d'occupation à 84,46% et 676.000 passagers transportés (+16,78%). Sur ce secteur, c'est Latam qui domine (77,65% de parts de marché), devant Gol (11,69%), Azul (10,57%) et Avianca (0,10%). Pour le 1er trimestre, la demande est en hausse de 9,53% et l'offre de 3,81%.

Record de production de minerai de fer pour Vale
La production de minerai de fer de la compagnie minière brésilienne a battu des records pour son premier trimestre 2017, avec une hausse de 11,2% par rapport à l'an dernier, soit 86,2 millions de tonnes, selon Reuters. Cependant, le résultat est en baisse de 6,7% par rapport au 4e trimestre 2016. Pour l'année, l'objectif de Vale est d'atteindre entre 360 et 380 millions de tonnes. Par ailleurs, au cours du 1er trimestre, l'entreprise a exporté 77,7 millions de minerai de fer en Argentine et 12,4 millions en Asie. La production de nickel, elle, qui se situe en Nouvelle-Calédonie, a atteint 71,4 millions de tonnes, en recul de 14,9% par rapport au trimestre précédent et 2,9% comparé à l'an dernier. 

Retour aux bénéfices pour Usiminas
La compagnie industrielle brésilienne a enregistré un bénéfice net de 108 millions de reais au 1e trimestre après une série de 10 trimestres de perte, selon G1. L'Ebitda a atteint 528 millions de reais et le même indicateur ajusté 553 millions. Sur la période, le chiffre d'affaires a lui connu une hausse 15% par rapport à l'exercice 2016 et de 11% comparé au trimestre précédent, à 2,35 milliards de reais. Usiminas a vendu 930.000 tonnes d'acier au 1er trimestre, 4% de plus qu'au 4e trimestre 2016. 

Porta dos Fundos racheté par Viacom
La célèbre société de production comique brésilienne, qui détient le 2e canal avec le plus d'abonnements (13 millions) du pays, a été racheté par l'américain Viacom, propriétaire entre autres de la chaîne de télévision MTV, selon la Folha de S.Paulo. Cette acquisition fait partie de la stratégie de Viacom de s'implanter toujours plus durablement en Amérique latine. La société envisage éventuellement de faire connaître le groupe d'humoristes à travers le monde. Porta dos Fundos a été créé en 2012 par Antonio Tabet, Fabio Porchat, Gregorio Duvivier, João Vicente de Castro et Ian SBF, remportant rapidement un succès national. 

Le FMI encourage le Brésil
"Les politiques fiscales et monétaires adoptées au Brésil sont les bienvenues", a déclaré Christine Lagarde, patronne du Fonds monétaire international, citée par l'Estadão. La Française a répété qu'elle voyait le Brésil connaître une reprise de son économie cette année, saluant par ailleurs les avancements de l'opération Lava Jato : "La lutte contre la corruption est très importante pour l'évolution de la croissance potentielle du pays"

Le prix de l'essence va augmenter au Brésil
Petrobras a annoncé jeudi qu'il allait augmenter le prix de l'essence et du diesel dans les raffineries, selon l'Estadão. Pour le consommateur, la répercussion se fera à travers une hausse de 1,2% du prix de l'essence à la pompe, soit 0,04 real par litre, et de 2,9% du prix du diesel, soit 0,09 real par litre. 

Euler Hermes relève la note du Brésil
Le leader mondial des solutions d’assurance-crédit a relevé sa note concernant le Brésil, passant de C3 à B3. "L’inflation brésilienne est aisément revenue dans les clous. La Banque centrale du Brésil pourrait en profiter pour soutenir plus encore l’économie nationale, ce qui devrait soulager à la fois les ménages et les entreprises. Nous estimons que la consommation des ménages croîtra de +0,9% en 2017 (-5% en 2016) et l’investissement de +1,9% (-11% en 2016). La croissance brésilienne devrait alors sortir la tête de l’eau, puisqu’elle est attendue à +0,6% en 2017. La récession se terminera cette année, mais il est trop tôt pour parler de retour durable à la croissance", indique dans un communiqué Ludovic Subran, chef économiste d'Euler Hermes, pour justifier l'amélioration de la note brésilienne. Mais attention, prévient le cabinet, malgré cette embellie, le risque brésilien reste toutefois significatif à horizon 12 mois.

Inscriptions ouvertes pour le prix Engie Brasil de l'innovation
La 3e édition du prix Engie Brasil de l'innovation aura lieu le 1er juin prochain à Rio. Pour concourir, les candidats ont jusqu'au 7 mai pour envoyer leur projet présentant des solutions innovantes liés aux villes de demain dans les secteurs suivants : génération d'énergie décentralisée, mobilité urbaine durable, efficacité énergétique, éclairage public et smart grid. Outre le prix, le gagnant participera à un événement international sur l'innovation à Paris. Pour s'inscrire, cliquez ici

Corentin CHAUVEL (www.lepetitjournal.com - Brésil) vendredi 21 avril 2017

 
A la Une

NEYMAR – A deux pas du PSG

Neymar Jr. C’est LE feuilleton de l’été qui agite le mercato et toute la planète football. Selon les informations de la presse catalane révélées hier…
Actualité Brésil

JO 2016 – Un an après, Rio ne répond plus

Il y a juste un an, c’était toute la planète qui fêtait les Jeux Olympiques à Rio de Janeiro. Désormais, la métropole brésilienne est enfouie dans la crise et la violence.
Une internationale

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine