São Paulo

CHAPECOENSE - Panne sèche et priorité donnée à un autre avion en difficulté au même moment à l'origine du crash

Un calcul mal assuré et un mauvais hasard à l'origine du crash de l'avion de l'équipe brésilienne de Chapecoense. Cela a déjà été évoqué mardi, mais l'enregistrement audio de la dernière conversation entre le pilote de la compagnie Lamia et la tour de contrôle de l'aéroport de Medellin, divulgué mercredi par Globo, semblent confirmer cette thèse.

A l'approche de l'aéroport, le pilote de l'avion de Chapecoense a demandé à atterrir en urgence car son appareil manquait de carburant. Mais la tour de contrôle lui a demandé de patienter - d'où les boucles qu'il a été forcé de faire sur place - car, au même moment, un autre avion a fait la même demande pour les mêmes raisons. Il s'agissait d'un A320 de VivaColombia en provenance de l'île de San Andrés qui avait lui été dévié vers Medellin car il ne pouvait rejoindre Cali, sa destination originelle. Sa capacité étant supérieure à l'Avro RJ85, la priorité lui a été donnée.

Malheureusement, le petit appareil de la compagnie Lamia n'a pas pu patienter au-delà. Au bout de l'enregistrement, qui dure un peu moins de dix minutes, le pilote bolivien fait savoir à la tour de contrôle qu'il n'a plus ni carburant ni énergie électrique avant que la communication ne soit coupée. Les contrôleurs aériens colombiens tentent par la suite d'appeler l'avion de Chapecoense deux minutes durant. Sans réponse. Les experts en aéronautique s'accordent néanmoins sur le fait que l'appareil de la Lamia n'était pas habilité à effectuer un trajet aussi long, il ne disposait que de 15 minutes de carburant en réserve. Le pilote aurait dû faire une escale supplémentaire ou choisir une autre escale bolivienne, plus proche de la Colombie.

CC (www.lepetitjournal.com - Brésil) jeudi 1er décembre 2016

BRASILEIRAO - Palmeiras, champion du Brésil 2016

Si Palmeiras a dominé cette saison 2016 du Brasileirao depuis le début, il aura tout de même fallu attendre cette avant-dernière journée, jouée ce week-end, pour voir le club paulistano garantir le 9e titre de son histoire.

Le club de Gabriel Jesus a battu Chapecoense 1-0 tandis que son premier poursuivant, Santos, s'est incliné 2-0 au Maracana face à Flamengo, nouveau dauphin.

Cette 37e journée se terminera ce lundi soir avec Coritiba-Vitoria, match très important du bas de tableau, qui pourrait sceller le sort de l'Internacional, premier relégable, en cas de victoire de l'équipe de Salvador. Figueirense, Santa Cruz et l'América Mineiro sont déjà relégués. La dernière journée de la saison aura lieu dimanche.

CC (www.lepetitjournal.com - Brésil) lundi 28 novembre 2016

SOCIÉTÉ - Les morts violentes de jeunes diminuent dans le sud du Brésil, augmentent dans le Nord

Des chiffres toujours aussi contrastés entre le nord et le sud du Brésil. Si les morts violentes (homicides, accidents, suicides...) de jeunes entre 15 et 24 ans ont largement baissé dans la partie sud du pays entre 2005 et 2015 tandis qu'elles ont fait le chemin inverse dans la partie nord, selon l'Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE), cité par Agência Brasil

Dans le Sud, la plus grande chute a été dans l'Etat de Rio de Janeiro (-37,5% pour les hommes, -40,8% pour les femmes). Baisse également dans l'Etat de São Paulo (-33,1 pour les hommes, -32,7 pour les femmes). A l'opposé, les chiffres sont effrayants : +179,4% dans le Sergipe, +171,4% de morts violentes de jeunes femmes dans l'Amazonas.

Les auteurs de l'étude expliquent notamment que les accidents de la route ont tendance à nettement diminuer dans le sud du Brésil grâce à la lei seca ou encore que l'urbanisation galopante du Nord provoque une hausse des accidents et des homicides. Une autre étude de l'IBGE, citée cette fois par la Folha de S.Paulo, est toutefois plus optimiste, le Brésil recensant son plus faible taux de mortalité infantile en 41 ans avec 2,5% de nourrissons (moins d'un an) décédés en 2015, soit 31.160 grâce notamment à un meilleur système de santé et un âge de conception plus élevé. 

CC (www.lepetitjournal.com - Brésil) vendredi 25 novembre 2016

TRAVEL RISK MAP 2017 - Le Brésil plus ou moins dangereux selon les critères

Sera-t-il dangereux de voyager au Brésil l'année prochaine ? Cela dépend des critères, selon la dernière carte établie par International SOS et Control Risks qui fournissent les dernières évaluations des risques médicaux et sécurité en voyage au niveau mondial.

De manière générale, 72% des responsables des organisations sur les risques en voyage pensent que les risques en voyage ont augmenté par rapport à l’année dernière et 57% anticipent une augmentation du niveau de risque voyage pour le futur, selon un communiqué. Une entreprise sur trois a modifié ses itinéraires de voyage du fait des niveaux de risques pays et près de la moitié (48%) ont augmenté leurs investissements pour la maîtrise de ces risques.

En ce qui concerne le critère de l'insécurité en général, le Brésil obtient le grade de "moyen" pour 2017, comme la Russie, la Colombie, l'Inde, l'Indonésie ou encore l'Afrique du Sud. Pour ce qui est de risques sanitaires, il se trouve dans la catégorie "risque pouvant se répandre rapidement" (à l'image du virus Zika), comme l'Argentine, la Russie, la Chine, l'Inde ou encore l'Iran. Enfin, concernant l'état des routes, le risque est "important", comme la Russie, la Chine, l'Algérie ou encore ses voisins boliviens et paraguayens. Ci-dessous, la carte mondiale des risques :

CC (www.lepetitjournal.com - Brésil) mercredi 23 novembre 2016

LANGUE - Journées d'immersion en français à Londrina et Maringa

La prochaine édition des "Journées d'immersion en français" organisées par l'Association des professeurs de français du Parana (APFPR), avec le soutien du consulat général de France à São Paulo, se déroulera le samedi 26 novembre à Londrina et le dimanche 27 novembre à Maringa. 

Ces journées d'immersion en français sont une opportunité pour les étudiants et les professeurs de français de pratiquer, perfectionner et développer leurs connaissances linguistiques à travers des activités thématiques présentées en français, explique l'APFPR. Parmi celles-ci, un atelier sur l'écriture journalistique animée par Lepetitjournal.com. Voir le programme complet sur la page Facebook de l'événement en cliquant ici.

A Londrina, l'événement se tiendra à l'hôtel Harbor (rua Jose Monteiro de Melo, 400) et à Maringa, à l'hôtel Deville (avenida Herval, 26 - zona 01). Renseignements et inscription à l'adresse suivante : apfparana@gmail.com

CC (www.lepetitjournal.com - Brésil) mardi 22 novembre 2016
 

RECORD - Un Britannique va rallier le Sénégal au Brésil à la nage

Un record à venir ? Ben Hooper est parti dimanche de Dakar (Sénégal) pour rallier Natal (Rio Grande do Norte) à la nage et devenir ainsi le premier homme à traverser l'Atlantique de cette manière, a rapporté lundi G1.

Le Britannique de 38 ans entend nager 12 heures par jour et boucler sa traversée en solitaire en mars prochain. Enfin, il ne sera pas complètement seul puisqu'une équipe de soutien l'accompagnera à bord de deux bateaux. 

D'autres nageurs auraient déjà effectué cet exploit, mais sans qu'il ne soit validé officiellement par le Livre des Records. 

CC (www.lepetitjournal.com - Brésil) mardi 15 novembre 2016

INSOLITE - Un père Noël en parapente atterrit dans le coffre d'une voiture à Bahia (vidéo)

Il y a encore de l'entraînement pour ce père Noël de Juazeiro (Bahia) qui a manqué son atterrissage en parapente dimanche sur le parking d'un centre commercial, finissant sa course dans le coffre d'une voiture.

Le choc a été plutôt violent puisque le coffre a été complètement embouti et la vitre arrière brisée. Fort heureusement, le père Noël s'en est sorti avec seulement quelques égratignures.

L'événement devait marquer le lancement des décorations de Noël du centre commercial.

CC (www.lepetitjournal.com - Brésil) mardi 8 novembre 2016

A la Une
Actualité Brésil
Une internationale
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.

GWENAELLE DE BIZEMONT - "Dubaï nous offre la possibilité d’entreprendre"

Femme d’expatriée, ayant vécu dans six pays différents en vingt ans, Gwenaëlle de Bizemont pose ses valises en 2005 à Dubaï. Entrepreneuse depuis toujours avec la création de huit (!) sociétés à son actif, Gwenaëlle nous parle de son dernier projet et de sa vision du monde des affaires à Dubaï. 
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine