São Paulo

FERIADO - Le 21 avril, célébration de Tiradentes

Mais qui est donc celui qui a donné son nom à des rues, des écoles, une ville et dont la date de décès a été déclarée jour férié dans le Brésil entier ?

Tiradentes, c'est avant tout LE héros de l'histoire du Brésil, celui qui s'est battu pour une grande cause : l'indépendance de son pays. Joaquim José da Silva Xavier est né en 1746 à la Fazenda de Pombal (située sur l'actuelle commune de Tiradentes, mais à l'époque rattachée à São João del Rei). Très jeune, il s'est retrouvé orphelin de mère, puis de père. C'est donc son parrain, chirurgien à Vila Rica (désormais appelée Ouro Preto, mais alors capitale du Minas Gerais), qui va s'occuper de lui. Il ne fait pas d'études, mais travaille vite dans une mine, puis exerce le métier de pharmacien, puis de dentiste, d'où lui vient son surnom Tiradentes ("retire les dents", donc un arracheur de dents).

A la fin des années 1770, il va de nouveau se tourner vers les mines et faire bénéficier l'administration portugaise de son expérience acquise plus jeune pour explorer les montagnes du Minas et découvrir de nouveaux lieux où extraire des minerais. 1780 marque son entrée dans la vie militaire : il s'engage au près de la milice des Dragons de la capitainerie du Minas Gerais. Tiradentes doit y faire ses preuves, puisque la reine Maria 1ère le nomme en 1781 responsable de la patrouille du Caminho Novo. Il doit veiller à ce que les richesses (or, diamants, pierres) extraites des montagnes de la région parviennent sans heurts à Rio de Janeiro.

Cette étape constitue un tournant dans la vie de Joaquim : c'est à cette occasion qu'il va pouvoir mesurer les différences sociales importantes, entre les Portugais qui pillent les richesses brésiliennes pour s'enrichir, et le peuple brésilien, avant tout miséreux et exploité par les colons. C'est de cette constatation que va naître peu à peu un esprit de révolte face à cette injustice. Finalement assez insatisfait de sa carrière et de son évolution, il démissionne de l'armée en 1787.



Vers la naissance du mouvement indépendantiste

Après un rapide passage à Rio de Janeiro, au cours duquel ses tentatives d'assainissement de l'eau des rivières ne sont guère couronnées de succès, il revient dans le Minas. Tiradentes entame alors une croisade contre l'occupation portugaise. C'est à cette même époque que l'exploitation aurifère commence à être moins prospère et que Vila Rica et les environs perdent peu à peu de leur importance et de leur richesse. D'autre part, le gouvernement réclame chaque fois des impôts plus lourds que la population locale ne parvient plus à payer.

Il parvient à rallier à sa cause de nombreux mécontents, dont des membres du clergé, et des notables, des poètes puis le peuple. En 1788, après que le nouveau gouverneur de la capitainerie du Minas, le vicomte de Barbacena, a instauré un nouvel impôt, le derruma, la crise devient aiguë. La conjuration de l'Inconfidencia voit le jour : elle réclame l'instauration d'une République, la fin de l'esclavage, la création d'une université à Vila Rica, et que la capitale de la capitainerie soit transférée à São João del Rei. Avant même l'insurrection, le mouvement est dénoncé par le colonel Joaquim Silvério dos Reis (lui-même un des conjurés) et le lieutenant-colonel Basilio de Brito Malheiro do Lago.

Malgré leurs tentatives pour se cacher lorsqu'ils apprennent que le vicomte de Barbacena a donné l'ordre de les arrêter, les insurgés sont pris au début de l'année 1789, à Rio de Janeiro. Ils sont emprisonnés pendant de nombreuses années. Niant tous leur implication dans la conspiration, peu à peu Tiradentes avoue y avoir pris part, mais ne dénonce aucun de ces compagnons. Il est le seul à être condamné à mort. Le 21 avril 1792, il est pendu, puis écartelé. Sa tête, montée sur un pic, est exposée à Vila Rica. Il est considéré comme un martyr, et sa mémoire a été réhabilitée lors de la proclamation de la République, date à laquelle il est alors devenu le symbole de la résistance.

Amélie PERRAUD-BOULARD (www.lepetitjournal.com - Brésil) Rediffusion

 
A la Une

NEYMAR – A deux pas du PSG

Neymar Jr. C’est LE feuilleton de l’été qui agite le mercato et toute la planète football. Selon les informations de la presse catalane révélées hier soir, l’attaquant du FC Barcelone Neymar devrait rejoindre le Paris Saint-Germain.
Actualité Brésil

NEYMAR – A deux pas du PSG

Neymar Jr. C’est LE feuilleton de l’été qui agite le mercato et toute la planète football. Selon les informations de la presse catalane révélées hier soir, l’attaquant du FC Barcelone Neymar devrait rejoindre le Paris Saint-Germain.
Une internationale

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation, souhaitant devenir attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger. Il est prévu que 3 nouveaux établissements internationaux publics voient le jour prochainement. Le premier devrait d’ailleurs ouvrir ses portes pour la rentrée 2018.
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Montréal - Actualité

Les gens les plus chanceux du Canada

La chance, ça va, ça vient pensez-vous ? Mais il existe quand même des personnes plus chanceuses que d’autres, n’est-ce pas ? Quoi que vous…
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine