São Paulo

ENVIRONNEMENT - Cinq raisons de sauver l’Amazonie

La forêt amazonienne est en péril et sa perte entraînerait des effets dévastateurs sur toute la planète. On en a tous entendu parler. En revanche, savons-nous vraiment pourquoi est-il si important de prendre soin du géant vert ?

Climat
"L’Amazonie est essentielle pour l’équilibre climatique, non seulement du continent, mais de toute la planète", fait remarquer Mario Menezes des Amis de la Terre. Elle fournit à l'atmosphère de la vapeur d'eau, laquelle absorbe l'énergie solaire. Ces particules chaudes d'air humide forment ensuite les nuages. Déboiser contribue à réduire l’eau dans l’air et brise le transfert de chaleur vers les zones plus froides. "Sans l’Amazonie, les oranges ne pousseraient peut-être pas en Floride", lance l’activiste. Le chercheur Osvaldo Stella de l'Institut de recherche environnemental de l'Amazonie (Ipam) rajoute que moins de pluie allonge les sécheresses et du coup afflige la production agricole au sud du continent. La moitié de l’eau de la région provient des arbres.

Réchauffement planétaire
Couper la forêt, ou bien pire, la brûler, émet du CO2 — gaz à effet de serre (GES) causant le réchauffement de la planète. "Chaque fois qu’on coupe les arbres et incendie la forêt, commente l’écologiste Marcio Astrini de Greenpeace, un stock de carbone s’échappe dans l’atmosphère". La forêt tropicale emmagasine une quantité importante de dioxyde de carbone (CO2). Une étude de l'Ipam indique que les arbres de la région contiennent plus de carbone — 60-80 milliards de tonnes — qu'une décennie des émissions planétaires de CO2 produites par l'activité humaine. On estime que sur les 7,5 milliards de tonnes de CO2 rejetées chaque année, entre 1,5 et 1,7 émanent du déboisement par les brûlis. 

La déforestation de l´amazonie serait responsable de 15 à 17 % des émissions de gaz à effet de serre, photo: Joel Takv / wikipedia

Biosphère
Pour Greenpeace, la forêt amazonienne n'est pas seulement la plus vaste zone forestière de la planète, elle abrite aussi le plus grand réservoir de biodiversité au monde, soit un dixième de la faune connue et plus de 40.000 espèces végétales. Ses fruits, plantes et fleurs servent à concocter crèmes hydratantes, antirides et amincissantes, savon, shampoing et même des médicaments que nous utilisons chaque jour.

L'eau
L'Amazonie c'est aussi le monde de l'eau. Avec un bassin hydrographique de plus de 6 millions de km², elle est la plus grande réserve d'eau douce de la planète. Son cours se jette dans l'Atlantique, lançant à la mer, chaque seconde, environ 175 millions de litres d'eau ! Sa destruction modifierait le régime hydrologique, causerait une érosion naturelle plus importante et l'assèchement graduel des fleuves et rivières puis des nappes phréatiques.

Population
Dévaster la forêt, c'est aussi détruire le milieu de vie de plus de 20 millions d’habitants, principalement des indigènes, dont la survie dépend essentiellement des richesses renouvelables des forêts. Chasse, pêche, plantes, économie… Pour Marcio Astrini, ces populations dépendent de la forêt pour leur survie. Sans un système axé sur le développement durable, des millions de gens risquent l’appauvrissement. "Les plus pauvres, rajoute Mario Menezes, pourraient être appelés vers l’exode et voués à vivre précairement dans des villes déjà surpeuplées."

Marc GALLICHAN (www.petitjournal.com - Brésil) Rediffusion

 
A la Une

LEGISLATIVES - Interview de Florence Baillon du Parti Socialiste

Questionnaire unique établi par Marie-Pierre Parlange Martin de l'édition internationale de LEPETITJOURNAL. Florence Baillon, candidate aux élections législatives et représentante du Parti Socialiste depuis ses années étudiantes, a répondu à nos questions.
Actualité Brésil

LEGISLATIVES - Interview de Florence Baillon du Parti Socialiste

Questionnaire unique établi par Marie-Pierre Parlange Martin de l'édition internationale de LEPETITJOURNAL. Florence Baillon, candidate aux élections législatives et représentante du Parti Socialiste depuis ses années étudiantes, a répondu à nos questions.
Une internationale

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine