São Paulo

ENVIRONNEMENT - Cinq raisons de sauver l’Amazonie

La forêt amazonienne est en péril et sa perte entraînerait des effets dévastateurs sur toute la planète. On en a tous entendu parler. En revanche, savons-nous vraiment pourquoi est-il si important de prendre soin du géant vert ?

Climat
"L’Amazonie est essentielle pour l’équilibre climatique, non seulement du continent, mais de toute la planète", fait remarquer Mario Menezes des Amis de la Terre. Elle fournit à l'atmosphère de la vapeur d'eau, laquelle absorbe l'énergie solaire. Ces particules chaudes d'air humide forment ensuite les nuages. Déboiser contribue à réduire l’eau dans l’air et brise le transfert de chaleur vers les zones plus froides. "Sans l’Amazonie, les oranges ne pousseraient peut-être pas en Floride", lance l’activiste. Le chercheur Osvaldo Stella de l'Institut de recherche environnemental de l'Amazonie (Ipam) rajoute que moins de pluie allonge les sécheresses et du coup afflige la production agricole au sud du continent. La moitié de l’eau de la région provient des arbres.

Réchauffement planétaire
Couper la forêt, ou bien pire, la brûler, émet du CO2 — gaz à effet de serre (GES) causant le réchauffement de la planète. "Chaque fois qu’on coupe les arbres et incendie la forêt, commente l’écologiste Marcio Astrini de Greenpeace, un stock de carbone s’échappe dans l’atmosphère". La forêt tropicale emmagasine une quantité importante de dioxyde de carbone (CO2). Une étude de l'Ipam indique que les arbres de la région contiennent plus de carbone — 60-80 milliards de tonnes — qu'une décennie des émissions planétaires de CO2 produites par l'activité humaine. On estime que sur les 7,5 milliards de tonnes de CO2 rejetées chaque année, entre 1,5 et 1,7 émanent du déboisement par les brûlis. 

La déforestation de l´amazonie serait responsable de 15 à 17 % des émissions de gaz à effet de serre, photo: Joel Takv / wikipedia

Biosphère
Pour Greenpeace, la forêt amazonienne n'est pas seulement la plus vaste zone forestière de la planète, elle abrite aussi le plus grand réservoir de biodiversité au monde, soit un dixième de la faune connue et plus de 40.000 espèces végétales. Ses fruits, plantes et fleurs servent à concocter crèmes hydratantes, antirides et amincissantes, savon, shampoing et même des médicaments que nous utilisons chaque jour.

L'eau
L'Amazonie c'est aussi le monde de l'eau. Avec un bassin hydrographique de plus de 6 millions de km², elle est la plus grande réserve d'eau douce de la planète. Son cours se jette dans l'Atlantique, lançant à la mer, chaque seconde, environ 175 millions de litres d'eau ! Sa destruction modifierait le régime hydrologique, causerait une érosion naturelle plus importante et l'assèchement graduel des fleuves et rivières puis des nappes phréatiques.

Population
Dévaster la forêt, c'est aussi détruire le milieu de vie de plus de 20 millions d’habitants, principalement des indigènes, dont la survie dépend essentiellement des richesses renouvelables des forêts. Chasse, pêche, plantes, économie… Pour Marcio Astrini, ces populations dépendent de la forêt pour leur survie. Sans un système axé sur le développement durable, des millions de gens risquent l’appauvrissement. "Les plus pauvres, rajoute Mario Menezes, pourraient être appelés vers l’exode et voués à vivre précairement dans des villes déjà surpeuplées."

Marc GALLICHAN (www.petitjournal.com - Brésil) Rediffusion

 
A la Une

NEYMAR – A deux pas du PSG

Neymar Jr. C’est LE feuilleton de l’été qui agite le mercato et toute la planète football. Selon les informations de la presse catalane révélées hier soir, l’attaquant du FC Barcelone Neymar devrait rejoindre le Paris Saint-Germain.
Actualité Brésil

NEYMAR – A deux pas du PSG

Neymar Jr. C’est LE feuilleton de l’été qui agite le mercato et toute la planète football. Selon les informations de la presse catalane révélées hier soir, l’attaquant du FC Barcelone Neymar devrait rejoindre le Paris Saint-Germain.
Une internationale

CIAO ITALIA ! - Un siècle d’immigration et de culture italiennes en France

Tradition, culture mais aussi xénophobie et violence ont marqué l’immigration italienne en France, la plus importante de l’histoire française. Alors que jusqu’au 10 septembre, l’exposition « Ciao Italia ! » retrace ce siècle d’histoire franco-italienne au musée de l’Immigration à Paris, retour sur une période qui a permis d’imprégner la culture française.
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Montréal - Actualité

Les gens les plus chanceux du Canada

La chance, ça va, ça vient pensez-vous ? Mais il existe quand même des personnes plus chanceuses que d’autres, n’est-ce pas ? Quoi que vous…
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine