SAO PAULO - Création d'une agence pour endiguer la vague de violence

Afin de faire face à l’onde de violence qui touche l’Etat de São Paulo depuis plusieurs jours maintenant, le ministre de la Justice et le gouverneur de São Paulo sont parvenus à trouver un accord hier pour la mise en place d’un plan visant à développer la coordination des différents services de police

Afin d’éviter que le nombre de victimes ne s’alourdisse encore plus suite à la flambée de violence observée ces derniers temps dans l’Etat de São Paulo, Geraldo Alckmin, gouverneur de l’etat de São Paulo, et José Eduardo Cardozo, le ministre de la Justice, se sont rencontrés hier au siège du gouvernement fédéral de São Paulo, afin de signer l’acte de création d’une agence visant à combattre le crime organisé. Sur les 10 derniers jours, déjà plusieurs dizaines d’assassinats ont été recensés. Depuis le début de l’année, 90 policiers ont été tués, d’après les statistiques de la Police Militaire, et les chiffres de la sécurité ne cessent de se dégrader depuis plusieurs mois. Les attaques des derniers jours semblent cependant liées à la guerre larvée que se mènent les policiers et le Premier Commando de la Capitale (PCC).

Rappelons qu’il y a 8 jours, suite à plusieurs nuits de violence ayant touché la zone sud de São Paulo, la police avait lancé une opération de grande envergure, appelée "Saturation". 600 policiers avait investi la favela de Paraisopolis : ils avaient alors découvert 340 kilos de marijuana, 38 kilos de cocaïne, des drogues synthétiques, des armes à feu, ainsi qu’une liste de 40 policiers à assassiner. Cette opération, étendue à deux quartiers voisins, avait entraîné l’arrestation de 36 personnes.

Un service de renseignements efficace
Dès le 1er novembre, la présidente Dilma Rousseff avait appelé Geraldo Alckmin afin de lui proposer une aide fédérale, dont les termes ont été discutés hier lors de la rencontre entre le gouverneur et le ministre de la Justice. "L’agence aura pour but d’améliorer la coordination entre les différents services de police, notamment dans le domaine des renseignements. On ne peut pas combattre le crime organisé sans un service de renseignements efficace" a expliqué Cardozo lors de la conférence de presse donnée suite à la réunion. Autre priorité de la nouvelle agence, fragiliser les organisations criminelles en "paralysant" par tous les moyens les flux financiers qu’elles réalisent dans l’Etat, ceci grâce aux rapports qui seront établis par l’agence.



Cardozo a également précisé que la première réunion de coordination aurait lieu dès lundi prochain, le 12 novembre. Y sera notamment envisagée la question de la surveillance des frontières de l’état. Ce sont le secrétaire adjoint à la Sécurité Publique, Jair Manzano, et le surintendant de la Police Fédérale à São Paulo, Roberto Troncon, qui superviseront l’agence. Par ailleurs, le ministre a indiqué que les prisonniers les plus dangereux associés au PCC seraient transférés en-dehors de l’Etat dans les plus brefs délais. Piaui, le chef du trafic de Paraisopolis sera notamment transféré dans un centre pénitentiaire Porto Velho, dans le Rondonia, dès jeudi.

Amélie PERRAUD-BOULARD (www.lepetitjournal.com - Brésil) mercredi 7 novembre 2012

 

A la Une

CONEXAO CULTURAL - La France à l’honneur jeudi au MIS de São Paulo

Jeudi, c’est férié à São Paulo. Le Musée de l’image et du son (MIS) en profite pour organiser la huitième édition de son événement "Conexão Cultural" dont la France sera à l’honneur cette année. Au menu : cinéma et musique, forcément, mais aussi gastronomie.
Actualité Brésil

LA PHOTO DU WEEK-END - Riad Sattouf à la Fête littéraire internationale de Paraty

La semaine dernière s'est tenue la 13e édition de la Fête littéraire internationale de Paraty (Rio de Janeiro). Parmi les nombreux auteurs invités de la Flip cette année, les dessinateurs français Plantu, qui sera également présent ce lundi soir à la Maison de l'Europe de Rio pour un débat (voir notre agenda), et Riad Sattouf, auteur notamment de La Vie secrète des jeunes et de L'Arabe du futur dont le tome 2 est sorti le mois dernier. C'est la photo du week-end choisie par Lepetitjournal.com.
Une internationale

FRENCH WINK - Les créateurs français ont une vitrine aux Etats-Unis

Emilie Chassagne et Claire Obry sont deux Francaises expatriées à New York qui ont mis à profit leurs expériences professionnelles pour créer leur start-up. Après leur webzine dédié à la promotion de la création française aux Etats-Unis, elles lancent à présent une boutique en ligne
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

FRENCH WINK - Les créateurs français ont une vitrine aux Etats-Unis

Emilie Chassagne et Claire Obry sont deux Francaises expatriées à New York qui ont mis à profit leurs expériences professionnelles pour créer leur start-up. Après leur webzine dédié à la promotion de la création française aux Etats-Unis, elles lancent à présent une boutique en ligne

INTERNATIONALISATION – Les PME-ETI disent "oui"

L’internationalisation ne se limite pas aux grands groupes et concerne de plus en plus les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) françaises. Elles sont chaque année plus nombreuses à sauter le pas et à vanter les mérites de l’extension de leur activité à l’étranger. 
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine