São Paulo

EXPO – Warhol TV : un nouveau regard sur le "Pape du Pop"

Le SESC de Pinheiros accueille depuis le 29 juillet et jusqu’au 25 septembre l’exposition : Warhol TV. Entièrement consacré aux œuvres télévisuelles de l’artiste, cet événement original ouvre une nouvelle fenêtre sur l’univers du maître du Pop Art

Andy Warhol in TDK advertisement 1983 Private Colletion (aimablement prêté par le SESC)Andy Warhol est l’un des artistes les plus médiatisés du XXe siècle. Au premier coup d’œil, on reconnaît son royaume fantaisiste : les boites de soupe Campbell, le symbole du dollar, les portraits de Marilyn Monroe ou de Mao Zedong. Ses créations pour la télévision demeurent cependant plus confidentielles. Pour les mettre en lumière, la journaliste française Judith Benhamou-Huet a imaginé l’exposition Warhol TV. Déjà présentée à Paris, Lisbonne, Belo Horizonte et Rio de Janeiro, elle réunit des dizaines de vidéos empruntées au musée Andy Warhol de Pittsburgh, lieu de naissance de l’artiste américain.

Un "truc magique"
Au fil des salles, on découvre un Warhol fasciné par le petit écran. Dans l’Amérique d’après-guerre qu’il s’est attaché à représenter, cette innovation technologique lui apparaît comme un puissant outil de communication et de promotion artistique. Avec ses formes, ses mouvements, et bientôt ses couleurs, elle est aussi une expérience sensorielle unique et de son propre aveu un "truc magique" pour oublier ses problèmes. Le "Pape du Pop" dévore tout : publicités, sitcoms, films, interviews... "J’en allume jusqu’à quatre à la fois dans ma chambre à coucher", reconnaît-il dans son livre Ma philosophie de A à B et vice versa. A la fin des années 70, il crée la Andy Warhol TV Productions qui imaginera plusieurs concepts d’émissions : Fashion (1979-1987), Andy Warhol’s TV (1980-1983) et enfin Andy Warhol’s Fifteen minutes (1985-1987). Ces programmes diffusés sur le câble sont consacrés à la mode, la musique ou à l’art et Andy Warhol y invite personnalités en vogue et jeunes talents.

Les travestis, Basquiat, et La Croisière s’amuse

Faisant fi des contraintes chronologiques, l’exposition se présente comme un "zapping géant" au cœur de l’univers télévisuel de l’artiste et nous immerge dans une époque trépidante. L’homme à la perruque argentée - hors champs, silhouette furtive ou personnage principal - apprend à contrôler son image et explore les thèmes qui lui sont chers : la beauté, la transformation physique, l’art, la célébrité. Il en résulte un kaléidoscope aussi déjanté qu’étourdissant. On y croise des troupes de travestis, Courtney Love, Jean-Michel Basquiat, Paloma Picasso, Cindy Sherman, Brook Shields… Et aussi Andy Warhol dans un épisode inédit de La Croisière s’amuse, dans une publicité loufoque pour une marque de soda ou encore grimé en garçon de café dans un clip musical très "eighties".

L’ultime hommage "on air"
L’exposition s’achève sur la présentation du dernier épisode d’Andy Warhol’s Fifteen Minutes. Il s’agit de la diffusion de l’oraison funèbre de l’artiste brutalement décédé le 22 février 1987. A la Saint Patrick’s Cathedral de New York, où se presse tout le gotha, certaines célébrités comme Yoko Ono ou John Richardson sont filmées alors qu’elles rendent un dernier hommage au génie warholien. Des adieux "on air" pour Andy, l’homme de télévision, qui aimait la caméra autant qu’il la redoutait.

Anne-Louise SAUTREUIL (www.lepetitjournal.com – São Paulo) vendredi 5 août 2011

Renseignements pratiques :
Exposition « Warhol TV »
SESC de Pinheros
Du mardi au samedi de 10h30 à 21h30 et le dimanche de 10h30 à 17h30
Entrée gratuite
Les vidéos sont sous-titrées en portugais.


VINCENT ROSENBLATT – "Il y a eu beaucoup de violence et d'humiliation contre les Baile funk"

Originaire de Paris, ce photographe français est tombé amoureux de la street-culture brésilienne. Depuis plus de dix ans, il travaille essentiellement sur les "Baile funk" organisés dans les favelas. C’est lors d’un Baile d’Austin, un quartier de Nova Iguaçu (Rio de Janeiro), qu’il s'est confié au Petitjournal.com sur son approche de cette culture et son évolution depuis les années 2000.

EXPRESSION DE LA SEMAINE - Abraço !

Lepetitjournal.com vous fait découvrir chaque mercredi de nouvelles expressions employées au Brésil. De quoi améliorer son portugais tout en se…
Actualité Brésil

VINCENT ROSENBLATT – "Il y a eu beaucoup de violence et d'humiliation contre les Baile funk"

Originaire de Paris, ce photographe français est tombé amoureux de la street-culture brésilienne. Depuis plus de dix ans, il travaille essentiellement sur les "Baile funk" organisés dans les favelas. C’est lors d’un Baile d’Austin, un quartier de Nova Iguaçu (Rio de Janeiro), qu’il s'est confié au Petitjournal.com sur son approche de cette culture et son évolution depuis les années 2000.
A la une

CRICKET - Le mystère enfin résolu

S’il y a bien un mystère qu’aucun Français n’a résolu, c’est celui du cricket. Il est pourtant le deuxième sport le plus pratiqué au monde après le football si l’on en croit le nombre de licenciés. De passage à Londres, le capitaine de l’équipe de France nous éclaire sur la question.
France/Monde
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

RETOUR EN FRANCE - "Je ne me sens plus chez moi"

 "Je suis complètement à court d’excuses, je n’ai plus le choix, il va falloir que je dise au revoir à ma ville chérie, Mexico, et que j’aille faire un tour en France voir la famille". Je réalise très vite que le stress de Jean est plus sérieux que cela en a l’air. Il n’est pas retourné en France depuis des années et la perspective de se retrouver là-bas, en famille cet été, le paralyse.
Expat - Politique
Magazine
Les trophées 2014

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.