SAO PAULO ANTIGA – Douglas Nascimento : "L’objectif est de faire aimer leur ville aux Paulistes"

Le site São Paulo Antiga a à coeur de faire découvrir des lieux oubliés de la villes et de raconter de belles histoires paulistes à ses lecteurs. C'est aussi le nouveau partenaire du Petitjournal.com. Rencontre avec Douglas Nascimento, son fondateur.

Lepetitjournal.com – Comment l’idée d’un site sur l’histoire de São Paulo est-elle née ?
Douglas NASCIMENTO - A l’origine, j’étais photographe. J’ai ensuite entamé des études de journalisme. Fin 2008, l’idée de créer un site racontant des histoires sur São Paulo est née. Je me suis notamment inspiré du site portugais Lisboa Abandonada (qui n’est actuellement plus en ligne ndr), de Forgotten NY et aussi de l’argentin Basta Demoler. Ces sites proposent des photographies et des documents iconographiques évoquant des bâtiments maintenant détruits dans les trois villes. Le 25 janvier 2009, jour de l’anniversaire de la fondation de la ville de São Paulo, naissait donc le site São Paulo Abandonada (São Paulo abandonnée), inspiré du même concept.

Vous avez pourtant par la suite modifié l’angle de votre site ?
En effet, je me suis rendu compte que le nom "São Paulo abandonada" était trop restrictif. Il s’est avéré que nous ne voulions pas seulement évoquer des bâtiments détruits ou abandonnés, mais bien parler de l’histoire de São Paulo et des diverses périodes de transformation qu’elle avait connues. Durant l’année 2010, le projet a donc peu à peu évolué, et le site est devenu São Paulo Antiga, ce qui nous a permis d’élargir notre lectorat.

Le site n’a-t-il pour objectif que de raconter des histoires ?
L’objectif est de faire aimer leur ville aux Paulistes. Trop souvent, l’histoire de São Paulo est réservée aux universitaires. J’ai souhaité démocratiser les histoires curieuses de la ville. C’est dans ce but que j’ai mis en place des promenades thématiques à travers São Paulo. Si vous souhaitez connaître votre ville, il faut parvenir à avoir un regard de touriste. Il y a deux semaines, nous avons par exemple organisé une ballade dans le quartier des Campos Eliseos, qui a été fondé par les barons du café. Aucune promenade touristique n’avait jamais été organisée dans cette région de la ville. Occuper les territoires laissés à l’abandon dans la ville, c’est aussi une manière de travailler à leur réhabilitation.

Vous limitez-vous à parler de la capitale pauliste ?
Au début, le site ne proposait des articles que sur São Paulo, puis peu à peu j’ai commencé à aller un peu plus loin dans l’état. Plus de 38 villes sont actuellement évoquées. Une nouvelle section a été récemment ajoutée : elle parle de lieux à la limite de l’état de São Paulo.

Quels sont vos lieux préférés à São Paulo ?
Il y a deux lieux que j’affectionne particulièrement : le quartier de Campos Eliseos, parce que lorsque je m’y promène, j’ai l’impression d’entrer dans l’histoire de la ville, mais aussi la région de Bras, qui est un quartier d’ouvriers.

Propos recueillis par Amélie PERRAUD-BOULARD (www.lepetitjournal.com/sao-paulo) jeudi 23 août 2013

Retrouvez bientôt sur Lepetitjournal.com le premier article de São Paulo Antiga !


 
A la Une

CONEXAO CARIOCA - Une 1ère édition 2017 sous le signe de la confiance en l’économie brésilienne

Une année de plus pour Conexão Carioca, le rendez-vous business de la Chambre de commerce France-Brésil (CCFB) dont l’objectif est, autour d’un happy hour, de renforcer le réseau des entrepreneurs français et brésiliens de Rio autour d’un happy hour. Comme la dernière édition de 2016, la première de 2017 a eu lieu la semaine dernière à Santa Teresa. Lepetitjournal.com était sur place.
Actualité Brésil

BRÉSIL - La Bible mise en scène dans des telenovelas

Au Brésil, le pays qui compte le plus grand nombre de catholiques, quelques pas suffisent pour aller de l'antique Babylone à Jérusalem : dans des studios dignes d'Hollywood, on tourne des telenovelas bibliques qui font fureur.
Une internationale

Vermeer génie isolé ? Une exposition tord le cou à la légende

Vermeer, un génie oeuvrant en solitaire dans l'univers silencieux de son atelier? Une exposition au Louvre démonte cette légende, reliant ce maître à tout un réseau de spécialistes de la peinture de genre, si prisée à la fin du 17e siècle dans les Provinces-Unies.
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

FAMILY DAY – Où sortir ce lundi ?

La province célèbre la famille en ce Lundi. La plupart des Ontariens profitent d’un congé férié pour fêter cela. Mais où sortir ce lundi ?…
Montréal - Actualité

Comment se faire des amis à Montréal ?

La question revient sans arrêt sur les réseaux sociaux dédiés à l’expatriation : « comment se faire des amis une fois que l’on est installé…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Expat - Politique

BENOIT HAMON - "Je suis plutôt favorable à l’harmonisation fiscale"

Benoît Hamon, candidat de la Belle Alliance Populaire à l’élection présidentielle de 2017 en France, était en visite à Lisbonne. L’occasion pour lui de rencontrer les dirigeants portugais de la gauche au pouvoir, notamment le Premier ministre Antonio Costa. Il était accompagné, lors d'une rencontre avec des ressortissants français installés au Portugal, de Gabrielle Siry, candidate du PS pour la 5ème circonscription pour les prochaines législatives.
Magazine