CURRICULUM VITAE – Comment séduire les recruteurs brésiliens

Entre le Brésil et la France, la relation a toujours été particulière. Les Brésiliens éprouvent beaucoup d’affection pour notre beau pays, et ce sentiment est de plus en plus réciproque. Nombreux sont les Français à vouloir découvrir la nation du « futebol », et certains, séduits par son côté chaleureux et sa joie de vivre, veulent s’y installer définitivement. Mais avant de se jeter à l’eau, il est judicieux de préparer un CV respectant les codes du pays hôte.

-CV très court

Si dans la majorité des pays du monde, la longueur limitée du CV ne fait pas parti des consignes, elle est une spécificité propre au Brésil et à la France. Comme chez nous, la tendance est de présenter des CV très synthétiques et concis dans lesquels le recruteur doit facilement relever les informations pertinentes. La longueur du CV doit absolument tenir sur une seule et unique page.

-Etat civil généralisé

Cette rubrique est beaucoup moins développée qu’en France. Afin de respecter la présentation sur une seule page, ne perdez pas l’espace et le temps d’inscrire des informations inintéressantes pour l’examinateur. Ecrivez juste votre nom, prénom, votre date de naissance et vos coordonnées. En aucun cas vous n’avez besoin d’y rajouter votre adresse, votre nationalité, votre état de santé ou encore votre situation maritale/familiale.

-Préciser son visa

Voici un point à ne pas oublier car il peut concerner bon nombre d’entre vous. Si vous êtes titulaire d’un visa permanent de travail, il faut le mentionner en tête de CV. Vous pouvez l’ajouter à la partie « Etat civil ».

-Ordre chronologique inversé

C’est une technique que l’on retrouve dans beaucoup de modèles de curriculum vitae, sauf chez nous, où l’on respecte une chronologie classique (du plus ancien au plus récent). Pour postuler au Brésil, soyez vigilants à énumérer votre cursus d’études et votre parcours professionnel en inscrivant vos expériences les plus récentes aux plus anciennes. Mis à part ce détail loin d’être négligeable, les parties scolaires et professionnelles sont similaires au modèle français.

-Justificatifs

Voici un aspect souvent survolé par les postulants. Selon certains pays, et c’est le cas en l’occurrence pour le Brésil, il est recommandé de fournir des justificatifs. Effectivement, pour les diplômes obtenus, les licences validées ou encore les rapports de stage, il faut penser à insérer des photocopies de ces documents dans votre CV.

-Rubrique « Objectif de carrière »

En France, s’il n’est pas interdit de dévoiler ses ambitions, il n’est pas pour autant requis de l’exprimer. Au Brésil, la partie « Objectif de carrière » a toute son importance. Après avoir développé vos informations personnelles, votre parcours d’études et vos expériences professionnelles, il convient d’expliquer en quelques lignes son projet de carrière. Si vous avez une idée bien précise en tête, n’hésitez pas à la dévoiler, au contraire, le recruteur veut connaître vos ambitions et jauger votre détermination.

-Compétences approfondies

Cette partie est vitale pour les recruteurs brésiliens qui attendent de vous à ce que vous développiez de façon significative vos compétences et vos capacités. En premier lieu, énumérez les qualités liées au poste visé, votre niveau linguistique et vos compétences informatiques doivent suivre. De plus, n’hésitez pas à exprimer d’autres qualités qui régissent votre personne. Par exemple, si vous êtes très doué ou que vous avez des aptitudes non négligeables dans d’autres domaines, il faut l’inscrire, et même si cela n’est pas directement lié au poste recherché. Attention, évitez de tomber dans l’excès ou d’énumérer des choses impertinentes, ce qui pourrait impacter votre crédibilité aux yeux du recruteur.

-Langue du CV

Bien évidemment, il faut rédiger votre CV dans la langue locale, en l’occurrence le portugais. Soyez très vigilants quant à la traduction de votre texte, la syntaxe et l’orthographe doivent être irréprochables car l’excuse de la méconnaissance de la langue n’est pas recevable. Selon certaines entreprises, il est possible qu’une version anglaise vous soit demandée.

-Lettre de motivation facultative

Contrairement en France où elle est quasi-obligatoire, au Brésil, la lettre de motivation est facultative. Elle ne sera pas rejetée si elle n’a pas été demandée, mais certaines entreprises peuvent en exiger une. Dans le cas présent, veuillez indiquer votre intérêt et votre motivation pour le poste recherché, présentez vos compétences de manière professionnelle, expliquez comment vous travaillez votre Portugais, et liez votre parcours professionnel avec vos expériences. Tout en restant clair, concret et concis.

Le CV brésilien se veut synthétique, clair et court comme en France. En revanche, certains aspects sont différents, et il est judicieux de les suivre afin de mettre toutes les chances de votre côté pour trouver un bon emploi au Brésil.

Vincent VILLEMER www.lepetitjournal.com/Rio de Janeiro Lundi 7 Août 2017

 
A la Une

NEYMAR – A deux pas du PSG

Neymar Jr. C’est LE feuilleton de l’été qui agite le mercato et toute la planète football. Selon les informations de la presse catalane révélées hier…
Actualité Brésil

JO 2016 – Un an après, Rio ne répond plus

Il y a juste un an, c’était toute la planète qui fêtait les Jeux Olympiques à Rio de Janeiro. Désormais, la métropole brésilienne est enfouie dans la crise et la violence.
Une internationale

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine