Santiago

COOPERATION - Armando Uribe, le nouveau visage de l'Ile de France

En plein centre de Santiago, niché au coeur des bureau de l'intendance de la région métropolitaine, flotte le drapeau de l'Ile de  France. Rencontre avec Armando Uribe, le nouveau représentant de la région Île de France à Santiago. Arrivé il y a tout juste deux mois, il nous explique en quoi consistent les nouvelles politiques de coopération bilatérale.

La région Ile de de France partenaire de la région métropolitaine (photo DR)

Depuis deux mois, les bureaux de la coopération décentralisée Île de France/Région métropolitaine accueillent leur nouveau représentant: Armando Uribe. Pour ce Chilien qui a passé une grande partie de sa vie à l’étranger et notamment en France, c’est un peu un retour aux sources. D’abord éditeur, chargé de mission pour l’ancienne Union Latine, professeur pour des étudiants en master de l’université Cergy-Pontoise, il occupe désormais le poste d’Expert Technique International, chargé de la conception et du suivi des nouvelles politiques de coopération décentralisée.

Une curiosité française
La coopération décentralisée, comme le rappelle Armando Uribe, est une "bizarrerie française". Là où d’ordinaire la coopération se fait d’Etat à Etat, ici c’est à l’échelon régional que tout se joue. Et pour l’Île de France et la Région Métropolitaine, ça fait longtemps que ça dure. En 1995 est signé le premier accord de coopération, renforcé à partir de 1998 avec Jean-Paul Huchon à la tête de la région francilienne. A partir de 2005, la région envoie régulièrement des jeunes Français en VIE (volontariat internationale en entreprise), en charge de la gestion administrative, la préparation des dossiers et la coordination des projets. (voir l'interview de  Lucie Duez)

La « coopération 3.0
A partir de 2010, pour pallier l’instabilité des gouvernements régionaux chiliens, la coopération décentralisée change de ton : au lieu d’être "par projets", elle devient "par études". C’est-à-dire, on passe d’une coopération d’investissement à une coopération d’expertise. Ce changement de nature est aussi justifié par la récente entrée du Chili dans l’OCDE, faisant de ce pays un partenaire et un co-financeur de la coopération. Les nouveaux "projets" se conçoivent donc à moyen et long-terme, sous la forme de politiques publiques, avec un retour sur territoire pour la France. Bref, du "gagnant-gagnant".
Cécile Tron Muratori (www.lepetitjournal.com Santiago) lundi 19 novembre 2012

INITIATIVE – Un tour du monde des entrepreneurs français

Johann, Edgar et Luis de la pâtisserie Etienne Marcel, lors de la semaine française (crédit photo : W project)
Johann et Edgar sont deux jeunes Français qui réalisent un tour du monde. Non pour leur seul plaisir, mais pour partir à la rencontre des entrepreneurs français dans le cadre du « W project ». De passage à Santiago nous les avons rencontrés
Santiago en bref
A la une

VIVRE EN FAMILLE - Une association française prix Balzan pour l'humanité

L’association française "Vivre en Famille" a reçu le prix Balzan pour l’humanité, la paix et la fraternité entre les peuples, au Palazzo del Quirinale, en présence de Giorgio Napolitano, président de la République italienne. Une reconnaissance pour cette ONG qui se bat pour les adoptions d’enfants handicapés, mais aussi pour garantir des lieux d’accueil, des écoles et des centres de soins en Afrique.
France/Monde
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Partir pour mieux revenir

"Je me sens seul comme au milieu de l’océan". Je suis à l’autre bout du téléphone et je peux ressentir toute la détresse de Patrick, 40 ans. En quinze ans, il s’est construit l’une des plus belles réputations de décorateur en Espagne, les clients se battent littéralement pour avoir ses services, et pourtant il a cette terrible impression d’être arrivé en bout de course. "Je veux arriver à prendre un virage que je n’arrive pas à négocier seul. Ce virage est un nouveau challenge professionnel qui me redonnera l’envie de me lever le matin".
Expat - Politique

MARC VILLARD – "L’AFE doit se concentrer sur l’essentiel"

Marc Vilard, premier président élu de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), a aujourd’hui la lourde tache d’élaborer les règles de fonctionnement de la nouvelle assemblée. En pleine réflexion sur les rôles de chacun au sein de l’institution, ses priorités n’en demeurent pas moins centrées sur les préoccupations au quotidien des Français de l’étranger

JACKY DEROMEDI – Des chantiers de Singapour au Sénat

Jacqueline Deromedi, que les Français de Singapour connaissent bien, vient d’être élue sénateur. Le parcours de cette femme entrepreneur, engagée et élégante, qui n’a pas vraiment cherché à faire carrière dans la politique, détonne au Palais du Luxembourg
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

LANGUE FRANÇAISE – Le monde compte 274 millions de francophones

La francophonie progresse dans le monde. C’est la conclusion du second rapport quadriannuel de l’OIF sur l’usage de la langue française dans le monde, présenté au siège de l’organisation à Paris mercredi 5 novembre. En 4 ans, le nombre de francophones a augmenté de près de 25%. Le français est aujourd’hui la seconde langue la plus étudiée dans le monde. D’ici 2060, les francophones pourraient être 767 millions à travers le monde, ce qui constitue un formidable potentiel économique et culturel. Encore faut-il soutenir cette dynamique, prévient l’OIF.