Santiago

LE GENIE DE LA LANGUE - Echanger … quoi ?

 

Naguère, on se servait sans cesse du « ça m’interpelle », comme si les choses nous parlaient. Aujourd’hui:  "On échange" pour dire que l'on se parle, dans un français tout aussi aléatoire. Car enfin, on échange des  cacahouètes, des injures, des caresses, des otages... Bref, il manque un complément d'objet direct dans nos "échanges"

Echanger est un verbe transitif. Ce qui veut dire qu’on échange (on troque, on substitue) quelque chose ou quelqu’un contre (ou à) quelqu’un ou quelque chose. En espagnol, c’est clair, on traduit par intercambiar, trocar ou permutar. A l’origine, le mot vient de cambiare : il s’agit d’une transaction économique, ce qui persiste dans notre langage lorsque nous parlons du cours du change – quand on échange une monnaie bien précise contre une autre non moins précise.
De  « Libre-échange » à « échangisme », le nom  sous-entend toujours les autres et une contrepartie.

Alors que ce « on échange », utilisé à tour de conversations devient une abstraction, en elle-même sa propre fin. L’important, c’est d’échanger, ce n’est plus de savoir ce qu’on échange. Le fond disparaît reste la forme. Et cette forme est vide.

Que l’on songe à la pièce magnifique de Claudel, L’Echange, où l’âme d’un homme était en jeu. Au pacte de Faust où le bon docteur échange son âme contre la célébrité, la jeunesse et l’amour. Les enjeux métaphysiques ont aujourd’hui disparu du langage comme des esprits. Mais aussi le sens même de l’économie ou de la diplomatie.

Avec quelqu’un, on échangeait des lettres (de change, parfois), des documents, des idées, voire des sentiments.

La multiplication des moyens de communication a multiplié les échanges. Mais on échange … quoi ?

Précisons-le, que diable, car « échanger » ne s’emploie jamais sans complément d’objet direct, sous-entendant un absolu qui n’implique pas l’humain !

Elizabeth Antébi (www.lepetitjournal.com Cologne pour Santiago ) Jeudi 8 novembre  2012

A relire :

Santiago en bref
A la une

HARUKI MURAKAMI - "Quand je commence un roman, je ne sais pas trop ce que je vais écrire"

Haruki Murakami est le romancier contemporain japonais le plus adulé dans son pays et le plus connu à l'étranger, mais aussi le plus secret et le plus distant des médias. Dans un rare entretien en tête-à-tête dans son petit bureau de Tokyo, il raconte les coulisses de son nouveau roman "L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage" à paraître le 4 septembre en France
France/Monde
En direct des Amériques
Sao Paulo - Actualité Brésil

RECETTE – La tarte au chocolat

Laurence et Marie sont deux Françaises installées à Belo Horizonte (Minas Gerais). Elles ont lancé leur blog de cuisine, "Pesto &…
Expat
Expat - Emploi

ETUDES DE PHILOSOPHIE - Quels débouchés ?

A l’heure des choix d’orientations, la première question posée par l’étudiant est : quel débouché mes études pourront m’offrir ? A cet égard, les cursus de sciences humaines, et plus particulièrement de philosophie, ont mauvaise presse. Les clichés réduisent souvent ses diplômés à choisir la voie de l’enseignement. En réalité, ils ne sont pas si démunis face au marché du travail. Panorama des métiers à considérer
Expat - Politique

PRELEVEMENTS SOCIAUX DES NON-RESIDENTS - Comment faire pour espérer être remboursés ?

Votés en 2012, les prélèvements sociaux (CSG-CRDS) sur les plus-values et revenus immobiliers pour les contribuables français non résidents ont été reconduits dans la loi de finances 2014. La Commission Européenne a ouvert dans la foulée une procédure d’infraction contre la France sur la conformité au droit européen de ces prélèvements. En cas d'issue favorable, comment espérer un remboursement rétroactif ?
Magazine
Les trophées 2014

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.