ELECTIONS MUNICIPALES - Petite participation, grosses surprises

Dimanche, les élections municipales innovaient : pour la première fois depuis le retour à la démocratie en 1989, l'inscription sur les listes électorales était automatique et le vote facultatif. De plus pour la première fois les hommes ont voté dans les mêmes bureaux que les femmes. Santiago et Providencia sont d'ailleurs désormais aux mains de deux femmes

La nouvelle maire de Santiago Carolina Toha (PPD), peut-être en route vers la présidence de la république (photo DA)

Pas obligés de voter, les Chiliens ce dimanche ne se sont pas rués sur les urnes pour élire leur maire. Là où autrefois ils risquaient une amende, en cas d'abstention. La participation a donc été très faible, à moins de 50 %. Environ 5,5 millions de personnes ont voté, contre 7, 5 millions en 2008 pour les dernières municipales.

Santiago a connu des surprises avec le déboulonnage dans la commune de "Providencia" du contre-versé Cristián Labbé (UDI) fameux pour ses décisions autoritaires pendant les grèves des étudiants de 2011 et pour son admiration envers le général Pinochet. L'élection à sa place, de Josefa  Errázuriz (IND) pourrait avoir comme première conséquence -enfin- le changement de nom de l'avenue "11 de septiembre" qui barre la commune et rend scandaleusement hommage au jour du coup d'Etat de 1973.

L'autre surprise vient de la défaite de Pablo Zalaquett, maire de "Santiago centro", remplacé par Carolina Toha (PPD), ancienne ministre de Michelle Bachelet et figure marquante du PPD, l'un des partis de gauche qui forme la "Concertación". La ville de Concepción, troisième du pays, passe elle aussi dans l'opposition. Une opposition qui sort grande gagnante de ses élections, après avoir ravi plusieurs communes à la droite. Message dont le gouvernement actuel devra tenir compte.

Côté anecdote, l''inscription automatique sur les listes électorales a généré quelques surprises; un certain Salvador Allende Gossens, décédé en 1973, don, figurait sur la liste de votant d'un bureau de la commune "Estacion central". ..
S.R (www.lepetitjournal.com Santiago) lundi 29 octobre 2012

 
Santiago

PAROLES D'EXPATS - Adeline Trudgett, documentaliste à l'Alliance française de Santiago

Adeline Trudgett est professeure documentaliste au Lycée Antoine de Saint-Exupéry de Santiago (Lafase) depuis 2014. A l’issue de sa première expatriation, elle partage à Lepetitjournal.com/Santiago ce qui a fait la richesse de son expérience : l’équilibre entre adaptation et intégration, les projets menés au lycée et les voyages en Amérique latine.
Une internationale
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire