ELECTIONS MUNICIPALES - Petite participation, grosses surprises

Dimanche, les élections municipales innovaient : pour la première fois depuis le retour à la démocratie en 1989, l'inscription sur les listes électorales était automatique et le vote facultatif. De plus pour la première fois les hommes ont voté dans les mêmes bureaux que les femmes. Santiago et Providencia sont d'ailleurs désormais aux mains de deux femmes

La nouvelle maire de Santiago Carolina Toha (PPD), peut-être en route vers la présidence de la république (photo DA)

Pas obligés de voter, les Chiliens ce dimanche ne se sont pas rués sur les urnes pour élire leur maire. Là où autrefois ils risquaient une amende, en cas d'abstention. La participation a donc été très faible, à moins de 50 %. Environ 5,5 millions de personnes ont voté, contre 7, 5 millions en 2008 pour les dernières municipales.

Santiago a connu des surprises avec le déboulonnage dans la commune de "Providencia" du contre-versé Cristián Labbé (UDI) fameux pour ses décisions autoritaires pendant les grèves des étudiants de 2011 et pour son admiration envers le général Pinochet. L'élection à sa place, de Josefa  Errázuriz (IND) pourrait avoir comme première conséquence -enfin- le changement de nom de l'avenue "11 de septiembre" qui barre la commune et rend scandaleusement hommage au jour du coup d'Etat de 1973.

L'autre surprise vient de la défaite de Pablo Zalaquett, maire de "Santiago centro", remplacé par Carolina Toha (PPD), ancienne ministre de Michelle Bachelet et figure marquante du PPD, l'un des partis de gauche qui forme la "Concertación". La ville de Concepción, troisième du pays, passe elle aussi dans l'opposition. Une opposition qui sort grande gagnante de ses élections, après avoir ravi plusieurs communes à la droite. Message dont le gouvernement actuel devra tenir compte.

Côté anecdote, l''inscription automatique sur les listes électorales a généré quelques surprises; un certain Salvador Allende Gossens, décédé en 1973, don, figurait sur la liste de votant d'un bureau de la commune "Estacion central". ..
S.R (www.lepetitjournal.com Santiago) lundi 29 octobre 2012

Santiago

AVORTEMENT - La sensibilisation choc de Miles Chile

Lepetitjournal.com est allé à la rencontre de Claudia Dides Castillo, directrice de l’ONG féministe Miles Chile. En plein débat sur la dépénalisation de l’avortement, sa campagne choc à base de vidéos « tutoriels » alimente les débats et cherche à faire avancer les mentalités sur cette question controversée

POLITIQUE - La crise des partis

Nombre de militants gonflés, financements occultes, hiérarchisation extrême, les partis chiliens souffrent de leurs méthodes peu orthodoxes. Ciper…
Santiago en bref
Une internationale

REPUBLIQUE DOMINICAINE – Lepetitjournal.com largue les amarres

Lepetitjournal.com a choisi la République Dominicaine comme nouvelle destination. Ce pays qui partage l’île d’Hispaniola avec Haïti est un lieu privilégié pour les Français et la francophonie. Cette nouvelle édition sera dédiée aux milliers de Français expatriés sur l’île ainsi qu’à tous nos lecteurs curieux d’en savoir un peu plus sur cette terre caribéenne. 
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

MANAGEMENT - Décoder la culture brésilienne

Le Brésil est une société relativement moderne, dont les caractéristiques se rapprochent de celles d’Europe occidentale, et notamment de la France. Nous pourrions avoir facilement l’illusion de nous y reconnaître. Pour de ne pas tomber dans le piège de la ressemblance, il est essentiel de savoir décrypter la culture brésilienne. Car les Brésiliens sont bien différents de nous, Français, dans notre manière de penser, de communiquer et surtout de travailler. Une analyse proposée par Recursimo, spécialiste de l’interculturel au Brésil.

MANAGEMENT A LA FRANÇAISE – Encore un effort !

Il est perçu comment le manager français ? Les cadres étrangers travaillant dans les entreprises du CAC40 ont répondu et le décrivent comme étant peu explicite, autocrate… mais très performant !
Expat - Politique
Magazine
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala