ELECTIONS MUNICIPALES - Petite participation, grosses surprises

Dimanche, les élections municipales innovaient : pour la première fois depuis le retour à la démocratie en 1989, l'inscription sur les listes électorales était automatique et le vote facultatif. De plus pour la première fois les hommes ont voté dans les mêmes bureaux que les femmes. Santiago et Providencia sont d'ailleurs désormais aux mains de deux femmes

La nouvelle maire de Santiago Carolina Toha (PPD), peut-être en route vers la présidence de la république (photo DA)

Pas obligés de voter, les Chiliens ce dimanche ne se sont pas rués sur les urnes pour élire leur maire. Là où autrefois ils risquaient une amende, en cas d'abstention. La participation a donc été très faible, à moins de 50 %. Environ 5,5 millions de personnes ont voté, contre 7, 5 millions en 2008 pour les dernières municipales.

Santiago a connu des surprises avec le déboulonnage dans la commune de "Providencia" du contre-versé Cristián Labbé (UDI) fameux pour ses décisions autoritaires pendant les grèves des étudiants de 2011 et pour son admiration envers le général Pinochet. L'élection à sa place, de Josefa  Errázuriz (IND) pourrait avoir comme première conséquence -enfin- le changement de nom de l'avenue "11 de septiembre" qui barre la commune et rend scandaleusement hommage au jour du coup d'Etat de 1973.

L'autre surprise vient de la défaite de Pablo Zalaquett, maire de "Santiago centro", remplacé par Carolina Toha (PPD), ancienne ministre de Michelle Bachelet et figure marquante du PPD, l'un des partis de gauche qui forme la "Concertación". La ville de Concepción, troisième du pays, passe elle aussi dans l'opposition. Une opposition qui sort grande gagnante de ses élections, après avoir ravi plusieurs communes à la droite. Message dont le gouvernement actuel devra tenir compte.

Côté anecdote, l''inscription automatique sur les listes électorales a généré quelques surprises; un certain Salvador Allende Gossens, décédé en 1973, don, figurait sur la liste de votant d'un bureau de la commune "Estacion central". ..
S.R (www.lepetitjournal.com Santiago) lundi 29 octobre 2012

 
Santiago
Une internationale

EXPATRIÉS - Comment bien choisir votre déménageur ?

Un déménagement à l’international est différent d’un simple déménagement en France. Il requiert un savoir-faire spécifique et le respect d’un certain nombre d’étapes à ne pas négliger. Voici quelques conseils pour être certain de vous faire accompagner par un professionnel qualifié.
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

EMPLOI — La Suède, paradis du travail pour les femmes ?

Entre 2013 et 2015, le nombre de plaintes pour discrimination sexuelle déposées auprès de l’agence publique chargée de ce sujet, a presque baissé de moitié (450 et 290 plaintes, respectivement). Paradoxalement, ce sont les hommes qui portent le plus plainte, à 51-52% des affaires enregistrées ! Cela signifierait-il que les femmes sont arrivées à une position égale, voire dominante, par rapport aux hommes, sur le marché du travail suédois ?

COACHING - Avoir un profil professionnel atypique : quelle chance, j’ai !

L’exemple du profil « atypique » est le parcours professionnel qui n’a pas suivi une ligne droite « cohérente ». Personnellement, je n’ai entendu parler de ce concept que depuis que je vis à l’étranger et depuis quelques années seulement. Plus je regardais et me documentais sur le sujet et plus je m’apercevais qu’effectivement le fait de vivre à l’étranger et de vouloir travailler demande de réinventer sa conception du travail et de ses savoir-faire.
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL - « Pourquoi la France pourrait dire non au TTIP »

Matthias Fekl, Secrétaire d'Etat au commerce extérieur, a la semaine dernière déclaré officiellement l’opposition de la France au TTIP en l'état. Mais qu’est ce que le TTIP ? Retour sur l’historique et la nature de ce traité de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis. Un article de notre édition de Rome
Magazine