REVUE DE PRESSE - Ce que la presse française retient du Chili

 

Manifestations étudiantes et scandale de pédophilie, le Chili a fait parler de lui dans les médias en ligne français ces dernières semaines.

Ces derniers jours les médias français ont largement fait écho des manifestations des étudiants chiliens. Pour preuve, lefigaro.fr rapporte le 17 août que "les étudiants et (les) lycéens chiliens ont réactivé cette semaine leur mouvement de protestation en occupant le bâtiment principal de l'Université du Chili et une dizaine de lycées de Santiago." Des occupations qui se sont soldées par 139 arrestations. Le maire de Santiago Pablo Zalaquett, qui s’oppose fermement à ces occupations, a prévenu qu’il suspendrait les bourses aux étudiants qui occupent les établissements.

Dans ce mouvement, beaucoup de professeurs se sont joint aux lycéens et étudiants qui, depuis mai 2011, se battent pour la refonte du système éducatif chilien. Un système inégalitaire et  "l'un des plus coûteux dans le monde " affirme Médiapart. Depuis le début du mouvement plus de 40 manifestations ont été comptabilisées, "certaines parmi les plus massives depuis le retour de la démocratie en 1990 " écrit leparisien.fr.  Même si le budget de l’Etat pour l’éducation a été augmenté de 10% en 2012 les avancées sont jugées minimes par les représentants étudiants. Et malgré la répression policière ils ne comptent pas s’ arrêter là. Sur Twitter Gabriel Boric, président de la fédération des étudiants de l’université du Chili affirme  "les lycéens et les étudiants sont unis dans la lutte et nous n'allons pas reculer".

La presse française rapporte aussi les débordements et les violences entre forces de l’ordre ("carabineros") et étudiants qui entachent les manifestations de ces dernières semaines.  La manifestation non autorisée du 8 août dernier à Santiago a été le théâtre de plusieurs heures de violence selon la Police. Via l’AFP Leparisien.fr publiait des photos d'un bus en flamme, expliquant que des "étudiants encagoulés" auraient fait descendre chauffeurs et passagers avant de mettre le feu à trois véhicules. Le site rapporte aussi les propos de Gabriel Boric tenus à la télévision chilienne : "La patience des étudiants est à bout (...) Nous avons fait beaucoup d'efforts pour entamer un dialogue avec le gouvernement et le parlement".

Scandale de pédophilie
Autre sujet d’actualité qui est revenu dans les journaux français ces dernières semaines : le scandale de pédophilie dans plusieurs écoles de Santiago. Le Nouvel Observateur, dans un article daté du 31 juillet, explique que le gouvernement Piñera " a lancé aujourd’hui un plan de prévention contre la maltraitance et les abus sexuels dans les écoles, frappées ces dernières semaines par une vague de plus d'une centaine de plaintes pour abus sexuels contre des enfants. " Les dernières affaires de pédophilies ont touché notamment des établissements religieux huppés de la capitale ajoute le magazine. Le plan annoncé par le gouvernement prévoit la mise en place de règles de vie scolaire et des moyens de préventions, comme la formation des professeurs et des auxiliaires scolaires dans ce domaine. Mais le gouvernement souhaite aussi mettre en place un indice de "sécurité" dans les établissements scolaires. Un indicateur qui serait actualisé tous les ans. De plus, une enquête judiciaire est en cours dans plus de 127 établissements de la capitale. Selon les autorités chiliennes, les plaintes pour abus sexuels au Chili sur mineurs de moins de 14 ans ont augmenté de 22% durant le premier semestre de cette année mais France 24 nuance ces chiffres avec les propos de Maria Jesus Munoz, psychologue pour enfants à L’ Université Adolfo Ibanez, et qui a répondu à l'AFP :  "Il y a une augmentation du nombre de cas d'abus sexuels, mais surtout la justice reçoit davantage de plaintes parce que la société chilienne n'a plus peur de le faire".

Florine Constant (www.lepetitjournal.com Santiago) mardi 21 août 2012

Santiago
Santiago en bref
Une internationale
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

INTERNATIONALISATION – Les PME-ETI disent « oui »

L’internationalisation ne se limite pas aux grands groupes et concerne de plus en plus les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) françaises. Elles sont chaque année plus nombreuses à sauter le pas et à vanter les mérites de l’extension de leur activité à l’étranger. 

ALAIN BENTEJAC – "La compétitivité est un enjeu majeur"

Le Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CNCCEF) est un réseau mondial d’entrepreneurs français ayant une expérience à l’international. Les CCE sont présents dans 140 pays. Alain Bentéjac en est le Président. Il a pour mission principale de conseiller les pouvoirs publics et de promouvoir l’attractivité du secteur privé français.
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine