Santiago

LAMBE-LAMBE - Festival de théâtre miniature à Valparaíso

La forme est surprenante : une boîte noire en guise de scène, un trou par lequel l’unique spectateur peut assister au spectacle de théâtre miniature, et du son dispensé par des écouteurs individuels. Le Lambe-Lambe, forme quasi inconnue dans le monde, est à découvrir au Festilambe, qui se déroule dans sept lieux de Valparaíso jusqu'au 8 avril.

Le Lambe-Lambe a été imaginé en 1989 au Brésil par Denise dos Santos et Ismine Lima. Son nom est celui qui était donné aux photographes de rue brésiliens, dont le boitier est ici utilisé comme une scène. Si le théâtre miniature existe depuis le quinzième siècle, c'est le face-à-face intime entre le manipulateur et le spectateur, chacun d'un côté de la boîte, qui caractérise le Lambe-Lambe. « C’est presque un secret partagé avec le spectateur », confie Pedro Cobra, jeune artiste brésilien qui présente son spectacle Saudade lors du festival. L'entrée même du regard du spectateur dans la boîte - par un trou de serrure, par une porte dérobée ou la fissure d'un mur - évoque déjà le secret, faisant de l'avant-spectacle une partie de la représentation.

Depuis 2009, l’association OANI, séduite par cette forme, s’attache à la faire vivre en produisant des pièces, des ateliers et le festival Festilambe. Pour cette quatrième édition, le public peut assister à 25 spectacles venus de sept pays, de techniques diverses : marionnettes, théâtre d'ombres, d'objets... Denise dos Santos et Ismine Lima, invitées d'honneur, présenteront notamment leur spectacle qui a initié le genre, La Danza del parto. Le festival propose aussi des digressions sur le théâtre : discussions, interventions de marionnettes, théâtre miniature à la carte, contes susurrés à l'oreille, exposition de jeux, et même une scène ouverte à tous les créateurs de pièces Lambe-Lambe, samedi après-midi.

C'est gratuit, en plein-air, et il y en a pour tous les publics. Pour plus d'informations sur les lieux et la programmation, voir le site d’OANI.

Julie Desbiolles (lepetitjournal.com/santiago) - Mardi 4 avril 2017

 

IVG – Une loi finalement repoussée

Au Chili, une loi dépénalisant l’avortement avait été approuvée par le Sénat, mais finalement, elle a été repoussée par les députés.
Une internationale

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine