Santiago

GABILONDO - Une boulangerie artisanale chilienne à la française à Bellas Artes

José Maria Gallegos Gabilondo a ouvert, fin février, une boulangerie artisanale à Bellas Artes, un quartier en vogue de Santiago du Chili. Œnologue de formation, il a parcouru la France, l’Italie, l’Espagne et l’Argentine pour se former mais il se consacre aujourd’hui à sa véritable passion : le pain. A l’occasion d’une dégustation au cœur de son laboratoire de fabrication, il partage, pour Lepetitjournal.com/santiago, les détails de cette nouvelle aventure.

Tout a commencé il y a cinq ans, après avoir « un peu touché à tout » en œnologie, production et vente viticole. Malgré le succès de sa propre fabrication de vins, José Maria aspire à autre chose. Il est à la recherche d’une activité plus humaine tout en restant créatrice.

Un soir, en se promenant dans un village chilien, il remarque une longue file d’attente. Chaque soir, la boulangerie traditionnelle fait le plein. C’est le déclic. Cuisinier et gastronome averti, il se lance et met la main à la pâte. Cinq mois plus tard, avec le soutien de sa mère qui se joint au projet, il fabrique du pain au levain, « un produit simple et quotidien, qui, bien réalisé, est un bonheur à la portée de tous ».

Malgré quelques déconvenues administratives et techniques, le rêve se réalise. Le succès se fait déjà sentir parmi les habitants de Bellas Artes et les touristes du quartier Lastarria et du Musée des Beaux-Arts. José Maria vit ce début d’activité comme une période intense qu’il compare volontiers aux vendanges. Et il a plaisir à partager son expérience avec ses clients et ses premiers habitués.

Farine et beurre français

Pour lui, un travail d’artisan, c’est non seulement le travail d’une personne, fait de manière locale, mais aussi un partage humain dans le respect du client en lui assurant un accueil chaleureux et une qualité toujours égale.

Chaque détail compte. La farine et le beurre des croissants sont français. Le café, choisi après dégustation, est péruvien. Le sel vient des Salins du Pacifique. Le four est suisse. Si José Maria ne s’interdit pas d’élargir l’offre des produits qu’il propose, c’est avant tout en boulangerie qu’il excelle, du pain rond à la baguette en passant par les croissants et les pains au chocolat.

Pour résumer cette aventure d’un boulanger heureux, un simple constat : chaque soir de sa première semaine d’activité, tout a été vendu. Pourtant, vous ne trouverez pas Gabilondo en tête des réseaux sociaux, il passe plus de temps dans son laboratoire que sur Internet. Il vous faudra y aller pour rencontrer José Maria, sa maman et goûter par vous-même.

Panadería Gabilondo
Calle José Miguel de Barra 463, Metro Bellas Artes
Du lundi au samedi de 9h à 19h30

Clare Lansac (lepetitjournal.com/santiago) - Lundi 6 mars 2017

 
Une internationale

PIERRE RABHI & JULIETTE DUQUESNE – "On est en train de privatiser le vivant"

Tour à tour essayiste, philosophe, poète, ou encore agriculteur bio, Pierre Rabhi co-signe avec la journaliste Juliette Duquesne les deux premiers ouvrages d’une nouvelle collection : « Carnets d’alerte ». S’attaquant au sujet de la faim dans le monde, mais aussi à l’épineuse question des semences, « dont on parle peu, mais qui est pourtant à la base de la vie », ils analysent et décryptent ensemble ces deux sujets, avec le but affiché d’en…
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine