CLIMAT - Une expédition inédite en Antarctique arrive au Chili

Avec pour objectif de mesurer l’impact du changement climatique sur l’extrême sud du globe, Antarctic Circumnavigation Expedition (ACE), la première expédition scientifique à faire le tour de l’Antarctique, fera une halte à Punta Arenas fin février.

C’est un périple qui n’est pas sans rappeler l’excursion scientifique en océan Arctique organisée par le professeur Calys dans l’album « L’Etoile mystérieuse » des Aventures de Tintin. Pour la première fois de l’histoire, une équipe de 60 chercheurs du monde entier, dont plusieurs français, vont faire le tour de l’Antarctique pour réaliser des recherches sur les effets du changement climatique et de la pollution sur l’océan Austral.

A bord de l’Akademik Treshnikov, un imposant navire russe de 30 mètres de long, ils vont parcourir pendant trois mois les mers antarctiques et étudier leurs écosystèmes à partir de différentes approches scientifiques. Partie du port du Cap en Afrique du Sud le 20 décembre dernier, l’expédition est passée par Hobart en Australie avec des arrêts dans les îles françaises de Crozet et Kerguelen. En mettant le cap à l’ouest, le bateau russe arrivera bientôt en eaux chiliennes, par l’archipel Diego Ramírez, avant de se rendre à Punta Arenas, où il devrait amarrer le 22 février prochain. Le dénouement du périple est prévu pour la fin mars avec une arrivée en Afrique du Sud.

Ce projet de grande envergure, baptisé « Antarctic Circumnavigation Expedition » (ACE), est organisé par l’Institut polaire suisse (IPS), un organisme créé en avril 2016 pour promouvoir la collaboration internationale en matière d’investigation polaire.

Mesurer l’impact du réchauffement climatique

Plus de 100 équipes de chercheurs du monde entier ont postulé pour participer à cette expédition. 22 projets de recherche de haut niveau ont été retenus en provenance, entre autres, de Suisse, de France, du Royaume-Uni, d’Australie, de Russie et du Canada. Ils étudieront, à l’aune de différentes disciplines scientifiques, divers aspects de ce continent Antarctique encore laregement méconnu. Pour les organisateurs de l’IPS, cette méthode de travail interdisciplinaire est capitale pour produire une connaissance intégrale de l’Antarctique.

Les résultats des investigations réalisées dans le cadre de cette expédition sont cruciaux non seulement pour la préservation de la biodiversité de l’Antarctique et de l’océan Austral, mais aussi pour la planète entière. Le continent antarctique joue un rôle important et peu connu dans les fluctuations climatiques globales. Les pôles génèrent des courants sous-marins qui régulent le climat de la planète et sont à la fois les régions du globe les plus affectées par le changement climatique.

Grâce aux connaissances générées par cette expédition, les scientifiques espèrent pouvoir mesurer et quantifier l’impact du réchauffement climatique global afin de pouvoir faire face aux défis climatiques présents et futurs de la meilleure des manières. 

Alexandre Hamon (lepetitjournal.com/santiago) - Jeudi 16 février 2017

 
Santiago
Une internationale

PIERRE RABHI & JULIETTE DUQUESNE – "On est en train de privatiser le vivant"

Tour à tour essayiste, philosophe, poète, ou encore agriculteur bio, Pierre Rabhi co-signe avec la journaliste Juliette Duquesne les deux premiers ouvrages d’une nouvelle collection : « Carnets d’alerte ». S’attaquant au sujet de la faim dans le monde, mais aussi à l’épineuse question des semences, « dont on parle peu, mais qui est pourtant à la base de la vie », ils analysent et décryptent ensemble ces deux sujets, avec le but affiché d’en…
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine