San Salvador

LE MALECON - Promenade au marché aux poissons de la Libertad

Pourquoi ne pas profiter des vacances pour aller faire un tour sur le malecon du port de la Libertad, et découvrir le marché aux poissons et ses pêcheurs?

 

La Libertad, à une demi-heure de San Salvador, est une sortie facile à faire. Sur place, on peut se baigner, faire du surf, manger et se désaltérer. On peut aller sur le malecon puis s’enfoncer dans le marché aux poissons sur le muelle (le quai).

 Le malecon et le muelle

En arrivant au malecon, vous pouvez garer votre véhicule dans un des parkings gardés et payants. Préférez celui de l’entrée principale. Une fois sur le malecon lui-même, prenez vers la gauche. Vous avez le choix des restaurants. Tous proposent les soupes et crèmes de fruits de mer, (les fameuses mariscadas), des poissons, des crevettes, des calmars. Vous mangerez au son des musiques de mariachis ou de trios.

 Zone des restaurants, vue du muelle


En allant encore plus loin sur la gauche, vous arriverez à une zone à l'ambiance différente, mais où vous pourrez également manger ou boire un verre; les prix y sont un peu moins chers, mais c’est également sécurisé et ce secteur donne sur les autres parkings.
Pour le marché aux poissons, entrez sur le muelle. De chaque côté, sous la partie couverte, se trouve le marché. Bien sûr, ça sent le poisson! Mais au moins il est frais.

 

 Le marché couvert sur le muelle

 Des variétés de produits de la mer


Un peu plus loin, vous verrez des pêcheurs à la ligne; celui que nous avons suivi attendait de remonter un boca colorado, mais manque de chance, c’est un sapo (crapaud), autrement dit un poisson-globe, sorte de fugu, très dangereux à la consommation. Furieux, le poisson-globe s’est gonflé, gonflé. Pas rassurant avec ses épines. Une femme l’a pris et a dit qu’elle l’amenait chez elle. Bonne chance.

 Déception pour ce pêcheur qui remonte un poisson-globe

 Le fameux poisson-globe, à la chair toxique


Profitez d'être là pour vous sentir au bout du monde; au bout du quai, les treuils descendant les barques qui repartent à la pêche, ou remontent les barques qui arrivent.
Les pêcheurs, les vendeuses et vendeurs sont accueillants et ne demandent qu’à faire la conversation.
Côté restauration, évitez les institutions situées plus loin, après le malecon. Elles vivent sur leur réputation et pratiquent des prix 20% pus élevés.

Bon appétit et bonne promenade.

(photos LPJSanSalvador)

Jean-Jacques Sutra (www.lepetitjournal.com/sansalvador) lundi 12 décembre 2016

 

 

 
A la Une à San Salvador

PATRICK PAITEL- Un écrivain français au Costa Rica

Patrick Paitel réside au Costa Rica depuis plus de vingt ans. Directeur au lycée franco-costaricien de 1996 à 2002, il se consacre désormais à l'écriture. Entre 1985 et 2016 il a publié plus de trente livres
Une internationale

UNE ETUDIANTE LILLOISE A JAVA - 24h dans la peau d'une Indonésienne

Quand Chloé accepte de suivre Pipin et Punta, deux étudiants indonésiens de son université d’accueil, dans leur ville natale près de Yogyakarta, elle est loin d’imaginer la richesse de la culture qu’elle s’apprête à découvrir. Une escapade touristique qui se transforme vite en excursion au sein de la réalité des habitants du pays. Récit d’une journée à l’indonésienne, vécue par une étudiante française nouvellement arrivée à Jakarta.
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine