San Salvador

LE MALECON - Promenade au marché aux poissons de la Libertad

Pourquoi ne pas profiter des vacances pour aller faire un tour sur le malecon du port de la Libertad, et découvrir le marché aux poissons et ses pêcheurs?

 

La Libertad, à une demi-heure de San Salvador, est une sortie facile à faire. Sur place, on peut se baigner, faire du surf, manger et se désaltérer. On peut aller sur le malecon puis s’enfoncer dans le marché aux poissons sur le muelle (le quai).

 Le malecon et le muelle

En arrivant au malecon, vous pouvez garer votre véhicule dans un des parkings gardés et payants. Préférez celui de l’entrée principale. Une fois sur le malecon lui-même, prenez vers la gauche. Vous avez le choix des restaurants. Tous proposent les soupes et crèmes de fruits de mer, (les fameuses mariscadas), des poissons, des crevettes, des calmars. Vous mangerez au son des musiques de mariachis ou de trios.

 Zone des restaurants, vue du muelle


En allant encore plus loin sur la gauche, vous arriverez à une zone à l'ambiance différente, mais où vous pourrez également manger ou boire un verre; les prix y sont un peu moins chers, mais c’est également sécurisé et ce secteur donne sur les autres parkings.
Pour le marché aux poissons, entrez sur le muelle. De chaque côté, sous la partie couverte, se trouve le marché. Bien sûr, ça sent le poisson! Mais au moins il est frais.

 

 Le marché couvert sur le muelle

 Des variétés de produits de la mer


Un peu plus loin, vous verrez des pêcheurs à la ligne; celui que nous avons suivi attendait de remonter un boca colorado, mais manque de chance, c’est un sapo (crapaud), autrement dit un poisson-globe, sorte de fugu, très dangereux à la consommation. Furieux, le poisson-globe s’est gonflé, gonflé. Pas rassurant avec ses épines. Une femme l’a pris et a dit qu’elle l’amenait chez elle. Bonne chance.

 Déception pour ce pêcheur qui remonte un poisson-globe

 Le fameux poisson-globe, à la chair toxique


Profitez d'être là pour vous sentir au bout du monde; au bout du quai, les treuils descendant les barques qui repartent à la pêche, ou remontent les barques qui arrivent.
Les pêcheurs, les vendeuses et vendeurs sont accueillants et ne demandent qu’à faire la conversation.
Côté restauration, évitez les institutions situées plus loin, après le malecon. Elles vivent sur leur réputation et pratiquent des prix 20% pus élevés.

Bon appétit et bonne promenade.

(photos LPJSanSalvador)

Jean-Jacques Sutra (www.lepetitjournal.com/sansalvador) lundi 12 décembre 2016

 

 

 
A la Une à San Salvador
Une internationale

COUT DE LA VIE - Les pays les plus chers en 2017

Prix des courses, des transports, des services (électricité, eau...), des restaurants et des loyers... Quels sont les pays les plus chers où vivre en 2017 ? En étudiant l’indice des prix à la consommation dans les différents pays, MoveHub a réalisé la carte du monde du coût de la vie. Les résultats dans une infographie. Les Bermudes, la Suisse, Hong Kong, l'Islande et Singapour sont en tête, tandis que l'Egypte, l’Inde et le Pakistan sont les 3…
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire