San Salvador

LYCÉE FRANÇAIS - Pose de la première pierre du nouvel édifice

 

 

 Quarante-cinq ans après sa création, le lycée Antoine et Consuelo de Saint-Exupéry s'agrandit et se modernise pour rester à la pointe de l'excellence.

 Ce 18 novembre fera date dans l'histoire déjà riche du lycée français, créé à l'initiative d'une poignée de Français installés au El Salvador (voir LPJSanSalvador du 20 octobre). 

État actuel du chantier

Un nouvel édifice verra le jour dans quelques mois, et aujourd'hui la première pierre a été posée en présence de l'ambassadeur de France David Izzo, de la proviseure Régine Desroches, du directeur de l'Alliance française Max Vasseur, du maire de Santa Tecla Roberto d'Aubuisson, des membres du Conseil d'administration du lycée, des membres du Comité de construction, d'invités et de la presse.

 La présentation a été faite par le maître de cérémonie Agustin Fernandez. 

Après les hymnes, les personnalités ont pris la parole.

 Les enfants pendant l'hymne national salvadorien

  Dans son discours, la proviseure a rappelé que cette nouvelle construction avait pour but "de donner plus d'autonomie et plus de sécurité aux élèves pendant les cours, les récréations, l'éducation physique et sportive et pendant les activités extra scolaires; d'éduquer les enfants dans les domaines des arts plastiques et de la musique, de la littérature et de la culture grâce à la bibliothèque qui peut se transformer en espace pour événements culturels; sans oublier la responsabilité de respecter l'environnement". 

Discours de la proviseure Régine Desroches

 Elle a conclu son intervention en citant Antoine de Saint-Exupéry dans Terre des hommes: "Etre homme, c'est précisément être responsable.[...] C'est sentir, en posant sa pierre, que l'on contribue à bâtir le monde."

 Ont suivi les discours de David Izzo, ambassadeur de France, et de l'architecte Pablo Espitia.

 Enfin, une pelletée de ciment a symboliquement été jetée au pied d'un des piliers du nouvel édifice, d'abord par Régine Desroches, suivie de l'ambassadeur, pour finir par quelques élèves du lycée coiffés d'un casque de chantier. 

  Première pelletée par David Izzo 

  Le nouvel édifice comportera 29 salles de classes, dont une salle de musique, une salle d’anglais, une salle pour les activités artistiques, un laboratoire, une salle de sciences, une salle d’informatique, une salle de sport, une salle d’école de formation et d'activités extrascolaires, une infirmerie et une salle des professeurs. 

 Le coût total du projet se monte à 3,3 millions de dollars, dont 2 970 000 dollars de construction. 

 Jean-Jacques Sutra (www.lepetitjournal.com/sansalvador) lundi 21 novembre 2016

 
A la Une à San Salvador
Une internationale

AEFE – Une cérémonie en l’honneur des boursiers Excellence-Major

La Maison des Polytechniciens de Paris accueillait cette semaine une promo un peu particulière… Celle des boursiers Excellence Major de l’AEFE. En effet, l’Agence pour l’Enseignement français à l’étranger a tenu à rassembler ces élèves d’exception pour partager avec eux un verre à l’occasion de la fin de leur cursus scolaire. 
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine