San Salvador

LYCÉE FRANÇAIS - Pose de la première pierre du nouvel édifice

 

 

 Quarante-cinq ans après sa création, le lycée Antoine et Consuelo de Saint-Exupéry s'agrandit et se modernise pour rester à la pointe de l'excellence.

 Ce 18 novembre fera date dans l'histoire déjà riche du lycée français, créé à l'initiative d'une poignée de Français installés au El Salvador (voir LPJSanSalvador du 20 octobre). 

État actuel du chantier

Un nouvel édifice verra le jour dans quelques mois, et aujourd'hui la première pierre a été posée en présence de l'ambassadeur de France David Izzo, de la proviseure Régine Desroches, du directeur de l'Alliance française Max Vasseur, du maire de Santa Tecla Roberto d'Aubuisson, des membres du Conseil d'administration du lycée, des membres du Comité de construction, d'invités et de la presse.

 La présentation a été faite par le maître de cérémonie Agustin Fernandez. 

Après les hymnes, les personnalités ont pris la parole.

 Les enfants pendant l'hymne national salvadorien

  Dans son discours, la proviseure a rappelé que cette nouvelle construction avait pour but "de donner plus d'autonomie et plus de sécurité aux élèves pendant les cours, les récréations, l'éducation physique et sportive et pendant les activités extra scolaires; d'éduquer les enfants dans les domaines des arts plastiques et de la musique, de la littérature et de la culture grâce à la bibliothèque qui peut se transformer en espace pour événements culturels; sans oublier la responsabilité de respecter l'environnement". 

Discours de la proviseure Régine Desroches

 Elle a conclu son intervention en citant Antoine de Saint-Exupéry dans Terre des hommes: "Etre homme, c'est précisément être responsable.[...] C'est sentir, en posant sa pierre, que l'on contribue à bâtir le monde."

 Ont suivi les discours de David Izzo, ambassadeur de France, et de l'architecte Pablo Espitia.

 Enfin, une pelletée de ciment a symboliquement été jetée au pied d'un des piliers du nouvel édifice, d'abord par Régine Desroches, suivie de l'ambassadeur, pour finir par quelques élèves du lycée coiffés d'un casque de chantier. 

  Première pelletée par David Izzo 

  Le nouvel édifice comportera 29 salles de classes, dont une salle de musique, une salle d’anglais, une salle pour les activités artistiques, un laboratoire, une salle de sciences, une salle d’informatique, une salle de sport, une salle d’école de formation et d'activités extrascolaires, une infirmerie et une salle des professeurs. 

 Le coût total du projet se monte à 3,3 millions de dollars, dont 2 970 000 dollars de construction. 

 Jean-Jacques Sutra (www.lepetitjournal.com/sansalvador) lundi 21 novembre 2016

 
A la Une à San Salvador

CONDAMNEE POUR UNE FAUSSE COUCHE – Agée de 19 ans, elle écope de 30 ans de prison

Le Salvador est réputé pour être l’un des pays les plus dangereux et violents de la planète. Mais il pourrait faire parler de lui pour d’autres aspects moins glorifiants, notamment sur sa législation. Rappelons que le Salvador est l’un des rares pays à interdire l’IVG, quels que soient le contexte et les circonstances. Dernier fait en date, la condamnation à 30 ans de prison d’une jeune fille de 19 ans, violée quelques mois plus tôt, pour…
Une internationale

A la découverte d'un Paris insolite en compagnie d'un greeter

 Comme beaucoup d'Américains, Mike, Dennis, Brian et Derek rêvaient de visiter Paris, mais pas forcément à la manière de touristes ordinaires. Ils ont donc fait appel aux greeters, ces habitants qui font découvrir aux voyageurs une capitale hors des sentiers battus. 
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine