San Salvador

FERMETURE DÉFINITIVE DU CONSULAT

Le consulat de France à San Salvador fermera définitivement ses portes début 2017. Ci-dessous, le mot de l'ambassadeur.

"Chers compatriotes,

Dans le cadre de la modernisation du réseau diplomatique, le Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International a entrepris une réflexion sur son dispositif de représentation à l’étranger. Nous devons en effet être capables de répondre aux défis d’un monde en constante évolution et anticiper les changements, pour continuer d’être efficaces, au service de notre pays et de la promotion de nos valeurs.

L’adaptation de notre réseau répond également à un impératif d’adéquation de nos moyens humains et budgétaires à nos besoins stratégiques, dans un contexte où le Ministère des Affaires étrangères et du Développement international doit contribuer à l’effort commun de maîtrise des comptes et de réduction de la dépense publique.

Le choix stratégique de maintenir l’universalité de notre présence a été confirmé : la France ne fermera aucune de ses ambassades. Mais une présence globale implique que les missions, exercées jusqu’à présent de manière indifférenciée par les ambassades et les consulats partout dans le monde, soient davantage ciblées.

Au cours des prochains mois, le format de l’ambassade de France à San Salvador sera réduit. Dans ce cadre, à compter du 1er février 2017, la section consulaire sera transférée à notre ambassade à Guatemala. C’est désormais là que les différentes démarches devront être effectuées.

L’ensemble du personnel de l’ambassade est mobilisé et s’emploie à préparer ce changement afin que vous soyez les mieux informés possibles sur les conséquences de notre nouvelle organisation. Le Consul et moi-même maintenons un dialogue régulier avec votre Conseiller consulaire et les représentants des différentes associations françaises. Ils sont informés de ce travail. Je leur ai demandé de bien vouloir me faire part de leurs suggestions afin que, tous ensemble, nous soyons en mesure de réussir ce transfert d’activités et amoindrir, dans toute la mesure du possible, les contraintes qu’il entraînera pour certains d’entre-vous.

En parallèle, le Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International développe de nouveaux outils destinés à mieux répondre aux attentes des Français de l’étranger : ainsi, depuis le mois de juin de cette années, l’inscription au registre des Français établis hors de France, les renouvellements d’inscription, les changements d’adresse ou encore l’inscription sur les listes électorales sont entièrement dématérialisés et peuvent être effectuées sans qu’un déplacement au consulat soit nécessaire (vous pouvez utilement vous référez aux informations en ligne : sur le site de l’ambassade, sur le site de France Diplomatie et via le site de Service Public ). Si vous êtes inscrits au registre vous pouvez également imprimer vous-même votre carte consulaire.

Dans les prochaines semaines nous mettrons en ligne un document « aide-mémoire » qui répondra, je l’espère, aux questions que vous pouvez vous poser en matière de démarches consulaires.

Dans ce cadre, je souhaite dès à présent souligner les points suivants :

- Les dispositifs d’aide et d’assistance en faveur de nos compatriotes les plus fragiles (bourses scolaires, aide sociale...) demeureront en place. Les modalités de gestion administrative évolueront mais elles n’auront pas de conséquences pour les bénéficiaires de ces prestations (les montants, les dates de paiements… seront identiques). Nous y sommes particulièrement attachés et je veillerai à ce que chacun soit personnellement informé.

-  Les certificats de vie de nos compatriotes qui sont dans l’incapacité de se déplacer pourront continuer d’être visés à San Salvador ;

-  La protection consulaire d’urgence continuera d’être de la responsabilité de l’ambassade à San Salvador, en fonction des moyens locaux dont nous disposerons ;

-  En cas de crise, l’Ambassade au Salvador restera votre point de contact et sera mobilisée pour porter assistance à nos compatriotes ;

- Les aides consulaires relevant de l’extrême urgence, à savoir la délivrance de laissez-passer et le suivi, avec les autorités locales, de situations personnelles d’urgence vitale, resteront sous notre responsabilité directe ;

- Le droit de vote aux élections nationales continuera de s’exercer selon des modalités inchangées. Un bureau de vote sera ouvert à San Salvador.

Toutes les autres activités de nature consulaires seront exercées par l’ambassade de France au Guatemala, à laquelle vous devrez désormais vous adresser pour les démarches vous concernant. Comme ils le font déjà pour les français établis au Honduras, les collègues et agents de l’Etat au Guatemala sont attachés à pouvoir vous offrir un service de qualité, en tenant compte, dans toute la mesure du possible, des contraintes qui sont les vôtres.

Notre Consule au Guatemala effectuera des tournées plusieurs fois par an au Salvador (vous serez informés à l’avance de ces missions) ; elle rencontrera ceux qui le souhaitent pour anticiper des démarches et remettre des documents.

Le Consulat de France à San Salvador assurera son plein fonctionnement jusqu’à la date du transfert à Guatemala. Mais, pour tenir compte de délais incompressibles de réalisation et d’acheminement, les nouvelles demandes et renouvellements de cartes nationales d’identité devront être formalisées au plus tard le 30 novembre ; pour les passeports, la date limite sera le 30 décembre prochain.

Chers compatriotes,
L’ensemble des agents de l’ambassade et moi-même avons le souci de vous offrir le meilleur service possible et nous tenons à votre disposition pour répondre à vos questions.

Bien cordialement à vous tous.

David Izzo
Ambassadeur de France au Salvador et au Belize./. "

Jean-Jacques Sutra (www.lepetitjournal.com/sansalvador) mercredi 19 octobre 2016

 

 

 
A la Une à San Salvador

CONDAMNEE POUR UNE FAUSSE COUCHE – Agée de 19 ans, elle écope de 30 ans de prison

Le Salvador est réputé pour être l’un des pays les plus dangereux et violents de la planète. Mais il pourrait faire parler de lui pour d’autres aspects moins glorifiants, notamment sur sa législation. Rappelons que le Salvador est l’un des rares pays à interdire l’IVG, quels que soient le contexte et les circonstances. Dernier fait en date, la condamnation à 30 ans de prison d’une jeune fille de 19 ans, violée quelques mois plus tôt, pour…
Une internationale

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine