San Salvador

CONDAMNEE POUR UNE FAUSSE COUCHE – Agée de 19 ans, elle écope de 30 ans de prison

Le Salvador est réputé pour être l’un des pays les plus dangereux et violents de la planète. Mais il pourrait faire parler de lui pour d’autres aspects moins glorifiants, notamment sur sa législation. Rappelons que le Salvador est l’un des rares pays à interdire l’IVG, quels que soient le contexte et les circonstances. Dernier fait en date, la condamnation à 30 ans de prison d’une jeune fille de 19 ans, violée quelques mois plus tôt, pour meurtre sur son enfant. Après l’agression sexuelle, elle avait fait un déni de grossesse et son bébé était mort-né selon la presse locale.

 

San Salvador.

Les faits

Il faut remonter au 6 avril 2016. Alors âgée de 18 ans, Evelyn Beatriz Hernandez Cruz souffre de violents maux de ventre. Enceinte sans le savoir, elle avait été violée quelques mois auparavant. Selon la jeune fille, elle n'a réalisé qu'une fois à l'hôpital qu'elle avait accouché. Seulement la police a décidé de l’arrêter lorsqu’ils ont découvert le fœtus dans la fosse sceptique de son domicile. Elle passera ensuite une semaine menottée à son lit d'hôpital. Hier, on apprend sa condamnation à 30 ans de prison pour le meurtre du fœtus, alors qu'elle a assuré qu'il était mort-né. Cependant, la juge a estimé qu'elle l'avait elle-même jeté aux toilettes après son accouchement.

Situation très complexe au Salvador

Selon son avocat, la jeune fille disait la vérité, puisque les médecins ont trouvé du méconium dans les poumons du bébé, prouvant qu'il était mort avant l’accouchement. Mais au Salvador, la situation est différente. Leur législation interdit l’IVG, peu importe la circonstance. La constitution proclame même la reconnaissance de l'existence dès la conception. Ce cas n’est évidemment pas une première au Salvador, de nombreux scandales ont éclaté suite à cette loi aberrante.

En 2013, une jeune femme enceinte de 26 semaines, voulait mettre fin à sa grossesse qui risquait de la tuer, le fœtus atteint d'anencéphalie, une maladie empêchant la formation du crâne, n’aurait pas pu naître. La Cour suprême avait donc autorisé une césarienne, précisant qu'il ne s'agissait pas d'une IVG. Résultat, le fœtus est mort quelques heures après à cause de sa maladie.

Autre cas affligeant, une Salvadorienne condamnée à 30 ans de prison, reconnue coupable d'avoir provoqué sa fausse couche à 7 mois de grossesse. Elle avait finalement été libérée en 2009 grâce à une décision de la Cour suprême de justice, qui estimait la peine trop lourde. En 2017, une jeune femme violée, et enceinte contre son gré, peut encore être perçue comme coupable. Preuve du régime très « conservateur » que forme le gouvernement salvadorien.

Vincent VILLEMER pour www.lepetitjournal.com/San Salvador Vendredi 7 Juillet 2017

 
A la Une à San Salvador

CONDAMNEE POUR UNE FAUSSE COUCHE – Agée de 19 ans, elle écope de 30 ans de prison

Le Salvador est réputé pour être l’un des pays les plus dangereux et violents de la planète. Mais il pourrait faire parler de lui pour d’autres aspects moins glorifiants, notamment sur sa législation. Rappelons que le Salvador est l’un des rares pays à interdire l’IVG, quels que soient le contexte et les circonstances. Dernier fait en date, la condamnation à 30 ans de prison d’une jeune fille de 19 ans, violée quelques mois plus tôt, pour…
Une internationale

FRANÇAIS EN INDONÉSIE - Chanee le protecteur des gibbons

Aurélien Brulé dit Chanee est français et installé en Indonésie depuis 19 ans. Il est le fondateur de la fondation Kalaweit qui recueille les gibbons, ces petits singes à la fourrure laineuse. Au nombre de vues des ses vidéos sur internet, il est également un des principaux défenseurs de la forêt tropicale et de sa faune. Chanee nous raconte son parcours et son combat quotidien face à la déforestation 
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine