San Salvador

MERCADO CUSCATLAN - Le marché municipal du XXIème siècle

Le maire de San Salvador Nayib Bukele a inauguré vendredi le nouveau marché municipal et la première bibliothèque municipale. Visite.

 Depuis le temps qu’il nous le promettait, c'est fait; au grand dam de l’opposition qui devait le faire il y a des années, et qui ne l’a pas fait, Nayib Bukele a inauguré le nouveau marché municipal de San Salvador, le mercado Cuscatlán, ou marché du XXIème siècle, qui dispose d'une impressionnante bibliothèque, la première depuis que San Salvador existe.

Pour se rendre compte de la véracité des informations publiées par les journaux d’opposition sur la supposée non fréquentation du marché, il faut aller sur place.

Le parking du marché est accessible depuis la 25ème avenue sud et par la rue Gerardo Barrios. Il y a deux entrées de parking, et une seule sortie sur la 25 sud. À notre arrivée, le parking était plein et nous avons dû attendre pour qu’une place se libère.0

Parking saturé dès le matin 

Première impression: c’est clair, lumineux et propre; pour se rendre du rez-de-chaussée aux trois étages supérieurs, le visiteur trouve à sa disposition deux ascenseurs et deux escalators, en plus des escaliers.

Au rez-de-chaussée on trouve les bazars, au premier tout ce qui est fruits et légumes, au deuxième étage les ventes de vêtements, des restaurants, le Food court et la bibliothèque municipale, et au troisième un grand restaurant avec un bar moderne. D’autres commerces de restauration sont en cours d’installation. Au-dessus de ce troisième étage il y a une terrasse où est installée une longue vue qui permet de découvrir les montagnes alentour et la ville.
Tous les vendeurs n’ont pas encore pris possession de leur emplacement.

Il y a une fréquentation moyenne le matin, les visiteurs se pressent vers 14 heures. Le parking ferme à minuit.

Pour l’instant, il n’y a pas de boucheries ni de poissonneries, et les banques ne sont pas encore installées; pour du cash, soyez prévoyant, il n’y pas de DAB.

Au troisième il y a donc un restaurant bar, la Taberna Cuscatlán, dirigée par le Chef Francisco "Chachi" Guerrero. Le bar est moderne, ouvert et accueillant. La pizza est une des nombreuses spécialités du Chef qui a travaillé aux Etats-Unis. On trouve de la bière à la pression, très fraîche, et le service est excellent.

      

Marlene, la serveuse du superbe bar-restaurant la Taberna Cuscatlan

 

Les clients arrivent

Le marché s’est en effet doté d’une bibliothèque: 5000 livres neufs à lire sur place, quarante ordinateurs, un réseau internet rapide, wi-fi gratuit, air conditionné, canapés et fauteuils, bureaux et chaises de travail confortables; le lieu était très fréquenté malgré l’heure matinale.

 

Des jeunes studieux à la bibliothèque aux 5000 livres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

40 ordinateurs à disposition gratuitement

 

La police municipale assure la sécurité sur tout le marché.

Jean-Jacques Sutra (www.lepetitjournal.com/sansalvador) vendredi 23 décembre 2016

 
A la Une à San Salvador
Une internationale

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine