MANIFESTATIONS – L’Italie en colère, la violence au premier plan

Mercredi, les étudiants et la Cgil ont défilé dans les grandes villes d’Italie pour manifester contre les mesures d’austérité qui rythment la politique européenne et réclamer des réformes sociales qui mettent en avant la création d’emploi. Ces manifestations, organisées dans de nombreux pays d’Europe comme la France et l’Espagne ont très vite dégénéré en affrontements violents entre étudiants et forces de l’ordre. A Rome, Milan et Turin le bilan est lourd pour la journée de mercredi et le mécontentement des citoyens à son paroxysme. Retour sur les évènements qui ont entaché cette manifestation pacifique :

A Rome, quatre cortèges sont recensés, dont deux défilés étudiants non-autorisés. Très vite la tension est palpable et la manifestation dégénère. Aux abords de Ponte Sisto, le cortège s’engage dans une véritable Guerilla contre les forces de l’ordre. Bombes lacrymogènes, cocktails Molotov, pétards trafiqués, pavés et armes de poing, la variété des armes séquestrées par les autorités, autour des lieux d’affrontements, est impressionnante. Le bilan est lourd : huit arrestations, huit plaintes et 144 identifications et interpellations à l’issue de la révolte romaine. Pour les citoyens, la manifestation vient s’ajouter au débordement du Tibre au nord de la ville, deux situations critiques qui ont paralysé une bonne partie de la capitale pendant la journée.

A Milan, trois cortèges ont défilé dans les rues de la capitale économique. Les deux manifestations autorisées qui rassemblaient environs 6.000 manifestants, selon les autorités, ont dégénéré assez rapidement. Alors que le cortège des enseignants et de la Cgil rejoint pacifiquement la place du Dôme, celui des étudiants se divise. Un groupe armé de projectiles de toutes sortes – pierres, pétards, œufs…- tente de casser le cordon de sécurité de la police et s’attaque aux vitrines des magasins alentour. Un deuxième débordement est déclaré un peu plus tard à l’intérieur de la gare de Porta Genova, qui se conclut avec une dizaine de blessés parmi les forces de l’ordre et les manifestants.

A Turin, ils étaient 15.000 à défiler dans les rues ce mercredi. Alors que tout semble se dérouler pour le mieux, un groupe se détache du cortège étudiant. Trois affrontements successifs éclatent alors à l’Agenzia delle Entrate d’abord, puis sur le chantier du gratte-ciel de la banque Intesa San Paolo peu avant 11h, pris d’assaut par un groupe de manifestants bien décidé à tout saccager. Une occupation dont le bilan fait état de trois policiers blessés. Enfin, c’est le siège de la Province qui se transforme en terrain de combat entre manifestants et force de l’ordre. A la fin de cette journée mouvementée, huit manifestants ont été dénoncés pour vandalisme.

E.B (www.lepetitjournal.com/rome) Vendredi 16 novembre 2012

 
A la Une à Rome

GIRANDOLA - Fête de St Pierre et St Paul et feu d'artifice !

Capitale du monde catholique, Rome fête le 29 juin deux figures religieuses majeures : St Pierre et St Paul étant des apôtres et patrons de la ville de Rome. D’ailleurs, le 29 juin est férié … pour la capitale seulement ! Nous vous proposons un retour aux origines de cette fête ainsi qu'un programme en fonction ... de votre humeur. 

ROME EN GIFS - Les transports

Les habitants de Rome le savent, les transports en communs de la capitale sont une calamité. Entre les bus qui n'arrivent jamais, le métro bondé, les…
Actualité Italie

EMMANUEL MACRON - « Il faut recréer le désir d’Europe »

Le Ministre de l’Economie Emmanuel Macron s’est rendu à Rome lundi 20 juin pour y rencontrer son homologue Carlo Calenda, des chefs d’entreprise italiens et l’ancien président de la république Georgio Napolitano. Pour la presse, Emmanuel Macron est revenu sur les temps forts de cette journée, marquée par plusieurs sujets européens, à la fois politiques et économiques. Les propos du ministre ont été tenus avant le BREXIT, mais n’en sont pas moins intéressants ….
Une internationale

Brexit: quid des Français et Britanniques expatriés ?

 Santé, travail, chômage, retraite...: pour les 300.000 Français vivant au Royaume-Uni et les 171.000 Britanniques en France, le "Brexit" signifie-t-il la fin d'une liberté de travailler avec une protection sociale sécurisée ? 
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle donc n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine