HOMOSEXUALITÉ - L’Italie en retard sur l’Europe

La Commission justice du Parlement italien a rejeté pour la troisième fois, jeudi 7 novembre, le projet de loi visant à punir l’homophobie et la transphobie. Ce texte prévoyait une extension de la Loi Mancino adoptée en 1993, “contre la discrimination raciale, ethnique ou religieuse”, aux violences et discriminations envers l’homosexualité. “Le Popolo della libertà, la Lega Italia et l’Unione del centro ont voté contre le texte” a déclaré à la presse le rapporteur de la loi et leader du mouvement homosexuel, Anna Paula Concia. “La bataille du Partito Democratico et de l’Italia dei valori continuera et nous demanderons encore d’approuver une norme de civilité dont notre pays a absolument besoin”, a-t-elle ajouté. “C’est la énième fois que le texte est bloqué à la Chambre alors qu’il est attendu par toutes les organisations italiennes d’homosexualité“, a insisté Franco Grillini, responsable des droits civiques de l’Idv. Rappelons qu’en juillet 2011, la bataille était la même pour Paolo Piane alors leader d’Archigay, principale association pour les droits homosexuels en Italie. Il en avait alors appelé à l’Union européenne pour “faire face à cette dangereuse augmentation de l’homophobie que le parlement italien a décidé de légitimer”.

L’Italie semble contrer la tendance européenne et américaine d’élargissement des droits et de reconnaissances aux couples homosexuels, comme le souligne Franco Grillini. “Il semble incroyable que le jour même où le gouvernement français approuve des textes sur le mariage gay, la Cour Constitutionnelle espagnole donne la voie libre à cette loi avec laquelle se sont mariés 23.000 couples gays en Espagne, et surtout le jour où est élu un président des Etats-Unis favorable au mariage homosexuel ; en Italie, une droite réactionnaire bloque de nouveau une mesure sociale en vigueur dans la majeure partie des pays européens”. En effet, mercredi dernier le Conseil des ministres français a adopté le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels. Le texte se retrouvera au Parlement début 2013, s’il est adopté ce sera l’une des réformes sociétales historiques, équivalente à l’abolition de la peine de mort ou la légalisation de l’avortement. “C’est une étape importante vers l’égalité des droits”, a déclaré la ministre française déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti. L’Italie, pays où l’Eglise catholique conserve un fort pouvoir, ne semble pas encore engagée dans cette voie là.

Caroline Ache (www.lepetitjournal.com/rome ) Vendredi 9 novembre 2012

 
A la Une à Rome
Actualité Italie

POLITIQUE – L’introduction du droit du sol électrise les débats

La semaine dernière, la question de la réforme de la ius solis (le droit du sol) a fait la Une des journaux italiens, dans un pays où prévaut le droit du sang. Le Sénat italien a en effet étudié l’introduction du droit du sol dans la Péninsule, dans un climat extrêmement tendu et électrique. Dans un pays qui verra débarquer 200.000 migrants encore cette année, qu’est-ce qui devrait changer ?
Une internationale

RESEAU PSY EXPAT – Trouver un psy francophone à l'étranger

Comment être accompagné dans sa mobilité si l’on a besoin d’un suivi psychologique ? Créé par deux psychologues expatriées en Asie, Réseau PsyExpat est une plateforme à but non lucratif qui facilite la recherche de thérapeutes francophones partout dans le monde et les échanges entre professionnels
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine