HOMOSEXUALITÉ - L’Italie en retard sur l’Europe

La Commission justice du Parlement italien a rejeté pour la troisième fois, jeudi 7 novembre, le projet de loi visant à punir l’homophobie et la transphobie. Ce texte prévoyait une extension de la Loi Mancino adoptée en 1993, “contre la discrimination raciale, ethnique ou religieuse”, aux violences et discriminations envers l’homosexualité. “Le Popolo della libertà, la Lega Italia et l’Unione del centro ont voté contre le texte” a déclaré à la presse le rapporteur de la loi et leader du mouvement homosexuel, Anna Paula Concia. “La bataille du Partito Democratico et de l’Italia dei valori continuera et nous demanderons encore d’approuver une norme de civilité dont notre pays a absolument besoin”, a-t-elle ajouté. “C’est la énième fois que le texte est bloqué à la Chambre alors qu’il est attendu par toutes les organisations italiennes d’homosexualité“, a insisté Franco Grillini, responsable des droits civiques de l’Idv. Rappelons qu’en juillet 2011, la bataille était la même pour Paolo Piane alors leader d’Archigay, principale association pour les droits homosexuels en Italie. Il en avait alors appelé à l’Union européenne pour “faire face à cette dangereuse augmentation de l’homophobie que le parlement italien a décidé de légitimer”.

L’Italie semble contrer la tendance européenne et américaine d’élargissement des droits et de reconnaissances aux couples homosexuels, comme le souligne Franco Grillini. “Il semble incroyable que le jour même où le gouvernement français approuve des textes sur le mariage gay, la Cour Constitutionnelle espagnole donne la voie libre à cette loi avec laquelle se sont mariés 23.000 couples gays en Espagne, et surtout le jour où est élu un président des Etats-Unis favorable au mariage homosexuel ; en Italie, une droite réactionnaire bloque de nouveau une mesure sociale en vigueur dans la majeure partie des pays européens”. En effet, mercredi dernier le Conseil des ministres français a adopté le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels. Le texte se retrouvera au Parlement début 2013, s’il est adopté ce sera l’une des réformes sociétales historiques, équivalente à l’abolition de la peine de mort ou la légalisation de l’avortement. “C’est une étape importante vers l’égalité des droits”, a déclaré la ministre française déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti. L’Italie, pays où l’Eglise catholique conserve un fort pouvoir, ne semble pas encore engagée dans cette voie là.

Caroline Ache (www.lepetitjournal.com/rome ) Vendredi 9 novembre 2012

 
A la Une à Rome

AVALANCHE - Le sauvetage de trois chiots redonne espoir

La découverte de trois chiots vivants dans les décombres de l'hôtel dévasté par une avalanche a redonné lundi du courage aux secouristes, tandis que l'Italie se demandait si la catastrophe, qui a fait 6 morts et 23 disparus, aurait pu être évitée.

CINÉMA - Des films en VO à Rome

Envie d'aller au cinéma, mais la barrière de la langue vous en empêche ou vous préférez la VO ? De nombreux cinémas à Rome projettent des films en…
Actualité Italie
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine