14 JUILLET - Week-end festif pour les Français

Entre la partie de pétanque, le bal populaire organisé par l’Union Français de Rome et du Latium sur la place Farnèse le 13 ou le lunch offert à l’ambassade le 14, les résidents romains avaient l’embarras du choix. Reportage en images

Tu pointes ou tu tires ? C’est presque par ces mots qu’ont commencé les festivités du 14 juillet sur la place Farnèse. L’Union Français de Rome et du Latium avait en effet organisé un concours de pétanque sous l’œil amusé des touristes.

Photo : Federico Figà Talamanca

Pas de partie de boules sans un bon pastis. C’est ainsi que Ricard a ensoleillé la place Farnèse en donnant un air arrière goût de Provence et d’après-midi ensoleillé à pointer le cochonnet.

Photo : Federico Figà Talamanca

Musique classique avec l’orchestre de la police municipale de Rome, jazz avec le Hot Club de Zazz ou de troubadours avec les Troublamours ont ensuite envahit la place avant d’ouvrir le bal.

Photo : Federico Figà Talamanca

A minuit, tradition oblige, l’émotion a gagné la place du Palais Farnèse. Monique Bassereau a en effet entonné l’hymne national au balcon de l’Ambassade de France en présence de l’ambassadeur Jean-Marc de la Sablière et de son épouse.

Photo : Federico Figà Talamanca

Bon pied, bon œil. Après les festivités de la veille, plus de 1.000 Français résidant à Rome se sont précipités à l’ambassade pour le traditionnel lunch du 14 juillet. Le temps de troquer le Marcel et le bob de la veille pour une tenue plus appropriée à la beauté des lieux.

Photo : LPJ

L’ambassadeur Jean-Marc de la Sablière accompagné de son épouse, de M. Petri Guasco, représentant auprès de l’Assemblée des français de l’étranger et de Mme Larose, consul de France a tenu ensuite à accueillir les résidents. Il a notamment rappelé l’importance de la présidence française à la tête de l’Union européenne et les enjeux portés par les réflexions sur l’Union méditerranéenne.

Photo : LPJ

 

Pendant que certains appréciaient le buffet offert par les différents sponsors et l’Ambassade...

Photo : LPJ

... d’autres en profitaient pour admirer notamment la galerie des Carrache et le bureau de l’ambassadeur exceptionnellement ouverts pour l’occasion.

Photo : LPJ

Après l’effervescence… le repos à la lumière tamisée des bougies et sous l’œil attentif des statues du jardin.

Photo : LPJ


Sara FREDAIGUE. (www.lepetitjournal.com - Rome) mercredi 16 juillet 2008

Pour en savoir plus :
Sur les Troublamours : MUSIQUE - Des troubadours à Rome
Sur le Hot Club de Zazz : MUSIQUE - Ce soir, ca va swinguer
Sur Monique Bassereau : CONCERT - Monique Bassereau ou l'amour de Piaf

{mxc} 
 
A la Une à Rome

MAIRIE DE ROME - Scandales et démissions

Elue triomphalement le 19 juin dernier, il y a moins d’un an, les ennuis ne cessent de s’accumuler sur la tête de la nouvelle maire de Rome, Virginia Raggi, du mouvement 5 étoiles. Au point que certains se demandent si elle ne va pas être poussée à la démission …. Le quotidien des Romains a-t-il changé depuis son élection ? Rien n’est moins sûr …
Actualité Italie

NAISSANCES EN ITALIE - Une natalité toujours en berne

Les derniers chiffres publiés confirment la continuelle baisse des naissances en Italie. Comme dans les autres pays d’Europe du sud, les femmes font de moins en moins d’enfants en Italie, et la proportion de femmes sans enfant ne cesse d’augmenter. Lepetitjournal.com revient aussi sur les prénoms en Italie les plus donnés à la naissance, et vous révèle le dernier palmarès des prénoms italiens !
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Expat - Politique

BENOIT HAMON - "Je suis plutôt favorable à l’harmonisation fiscale"

Benoît Hamon, candidat de la Belle Alliance Populaire à l’élection présidentielle de 2017 en France, était en visite à Lisbonne. L’occasion pour lui de rencontrer les dirigeants portugais de la gauche au pouvoir, notamment le Premier ministre Antonio Costa. Il était accompagné, lors d'une rencontre avec des ressortissants français installés au Portugal, de Gabrielle Siry, candidate du PS pour la 5ème circonscription pour les prochaines législatives.
Magazine