14 JUILLET - Week-end festif pour les Français

Entre la partie de pétanque, le bal populaire organisé par l’Union Français de Rome et du Latium sur la place Farnèse le 13 ou le lunch offert à l’ambassade le 14, les résidents romains avaient l’embarras du choix. Reportage en images

Tu pointes ou tu tires ? C’est presque par ces mots qu’ont commencé les festivités du 14 juillet sur la place Farnèse. L’Union Français de Rome et du Latium avait en effet organisé un concours de pétanque sous l’œil amusé des touristes.

Photo : Federico Figà Talamanca

Pas de partie de boules sans un bon pastis. C’est ainsi que Ricard a ensoleillé la place Farnèse en donnant un air arrière goût de Provence et d’après-midi ensoleillé à pointer le cochonnet.

Photo : Federico Figà Talamanca

Musique classique avec l’orchestre de la police municipale de Rome, jazz avec le Hot Club de Zazz ou de troubadours avec les Troublamours ont ensuite envahit la place avant d’ouvrir le bal.

Photo : Federico Figà Talamanca

A minuit, tradition oblige, l’émotion a gagné la place du Palais Farnèse. Monique Bassereau a en effet entonné l’hymne national au balcon de l’Ambassade de France en présence de l’ambassadeur Jean-Marc de la Sablière et de son épouse.

Photo : Federico Figà Talamanca

Bon pied, bon œil. Après les festivités de la veille, plus de 1.000 Français résidant à Rome se sont précipités à l’ambassade pour le traditionnel lunch du 14 juillet. Le temps de troquer le Marcel et le bob de la veille pour une tenue plus appropriée à la beauté des lieux.

Photo : LPJ

L’ambassadeur Jean-Marc de la Sablière accompagné de son épouse, de M. Petri Guasco, représentant auprès de l’Assemblée des français de l’étranger et de Mme Larose, consul de France a tenu ensuite à accueillir les résidents. Il a notamment rappelé l’importance de la présidence française à la tête de l’Union européenne et les enjeux portés par les réflexions sur l’Union méditerranéenne.

Photo : LPJ

 

Pendant que certains appréciaient le buffet offert par les différents sponsors et l’Ambassade...

Photo : LPJ

... d’autres en profitaient pour admirer notamment la galerie des Carrache et le bureau de l’ambassadeur exceptionnellement ouverts pour l’occasion.

Photo : LPJ

Après l’effervescence… le repos à la lumière tamisée des bougies et sous l’œil attentif des statues du jardin.

Photo : LPJ


Sara FREDAIGUE. (www.lepetitjournal.com - Rome) mercredi 16 juillet 2008

Pour en savoir plus :
Sur les Troublamours : MUSIQUE - Des troubadours à Rome
Sur le Hot Club de Zazz : MUSIQUE - Ce soir, ca va swinguer
Sur Monique Bassereau : CONCERT - Monique Bassereau ou l'amour de Piaf

{mxc} 
Rome

LIVRE – Marina Bellezza ; l’Italie en perdition de Silvia Avallone

Après le succès de son premier roman, Acciaio (D’acier, en français) paru en 2010, Silvia Avallone, jeune écrivain de 30 ans publie Marina Bellezza et continue de dépeindre une Italie en perdition, touchée par la crise, entre beauté et laideur. Un roman percutant et empreint de réalisme qui bouscule les idées préconçues sur la Péninsule.
Actualité Italie

CAPITALE EUROPEENNE DE LA CULTURE 2019 – Matera redessine son avenir

Désignée Capitale Européenne de la Culture en 2019 pour représenter l’Italie, la ville de Matera entend valoriser cette opportunité extraordinaire pour proposer en Europe un nouveau modèle de développement culturel et économique. Retour sur la candidature de cette ville de la Basilicate, dans le Sud d’Italie, connue pour ses Sassi, un système urbain unique creusé dans le tuf, qui a su prendre son avenir en main
A la une
France/Monde
Londres - Actualité

UE – Les hésitations du Royaume-Uni

La Grande Bretagne est souvent considérée comme sceptique quant au maintien de sa place dans l’Union Européenne. Depuis quelques temps, le…
Expat
Expat - Emploi

Une "French touch" pour faire du vin en Virginie

"Je devais rester un an et je ne suis jamais parti." Comme Matthieu Finot, par goût du défi, de la liberté de créer ou du pays lui-même, des vignerons français s'installent en Virginie pour faire le vin dont rêvait Thomas Jefferson, il y a deux siècles.

COACHING - Peut-on s'expatrier et changer de carrière ?

Quitte à changer de carrière, pourquoi pas aussi changer de pays ? Partir, c’est s’offrir une page blanche pour se réinventer. Le nouveau pays concrétise naturellement le virage que l’on veut prendre. L’ailleurs, c’est aussi là où votre ancienne image ne vous collera plus à la peau. Pensée magique ou pas?
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.