A la Une

NAISSANCES EN ITALIE - Une natalité toujours en berne

 

Les derniers chiffres publiés confirment la continuelle baisse des naissances en Italie. Comme dans les autres pays d’Europe du sud, les femmes font de moins en moins d’enfants en Italie, et la proportion de femmes sans enfant ne cesse d’augmenter. Lepetitjournal.com revient aussi sur les prénoms en Italie les plus donnés à la naissance, et vous révèle le dernier palmarès des prénoms italiens !

Chaque année, l’institut national de statistique ISTAT (Istituto nazionale di statistica) publie un rapport sur la natalité et la fécondité de la population italienne et dévoile les préférences des Italiens en matière de prénom pour leurs enfants. 

Voyons donc les derniers chiffres, publiés fin 2016, pour l’année 2015, ainsi que les grandes tendances du moment. 

Toujours moins de naissance en Italie

Le rapport ISTAT révèle que le nombre de naissances a diminué par rapport aux autres années : ainsi en 2015 sont nés 485 780 enfants, soit 17 000 de moins qu’en 2014. Ce résultat confirme la forte chute de la natalité qu’on observe depuis quelques années. Cette baisse concerne surtout les couples de parents italiens qui restent sous le seuil des 400 000, avec 385 014 naissances, ce qui fait 95 000 de moins au cours des sept dernières années. Ceci s’explique en partie par le fait que les femmes italiennes en âge de procréer sont de moins en moins nombreuses et ont de moins en moins d’enfants. 

Les naissances hors mariage ont tendance à augmenter légèrement, pour atteindre 140 000, soit 28,7% des naissances.

Contrairement à l’année précédente, le nombre d’enfants nés d’au moins un parent étranger a légèrement diminué. Ils étaient 101 000 en 2015, soit 20,7% des naissances au total. On constate une disparité selon les régions : les enfants nés d’au moins un parent étranger représentent une proportion plus importante dans le nord (29%) que dans le sud et les iles (8%).

Les enfants nés de parents tous deux étrangers sont en légère baisse avec 72 096 naissances, soit presque 3 000 de moins que l’année précédente, ce qui fait 14,8% du total des naissances. 

Si l’on considère la nationalité des mères étrangères, on trouve à la première place les mères roumaines (19 123 enfants nés en Italie en 2015), suivies des marocaines (11 888), puis des albanaises (9 257) et enfin des chinoises (4 070). Ces quatre communautés rassemblent 47% des naissances de mères étrangères en Italie.

L’âge des mères a lui aussi changé. En effet, près de 8,3% des enfants nés en 2015 ont une mère d’au moins 40 ans tandis que 10,3% des mères ont moins de 25 ans. La tendance est encore accentuée dans les cas des mères italiennes : 9,3% des mères ont plus de 40 ans contre 8,2% ont moins de 25 ans. 

Le rapport souligne également la diminution de la fécondité depuis 2010 : en 2015 le nombre moyen d’enfants par femme descend à 1,35 par rapport à 1,46 en 2010.  Les femmes italiennes ont en moyenne 1,27 enfants contre 1,94 pour les femmes de nationalité étrangère résidentes en Italie. Pour ces dernières, la baisse est frappante par rapport à 2008, où il était de 2,65. 

Il s’agit là d’une véritable démographie de temps de guerre pour le pays le plus âgé du monde après le Japon. 

 Infographie de l'ISTAT

 

Le palmarès des prénoms en Italie

Pour les nouveau-nés de sexe féminin, on garde le meme trio de test que l’année dernière : Sofia, Giulia et Aurora - mais Aurora devance Giulia cette année.

Ces 3 prénoms se distinguent nettement de tous les autres prénoms féminins, Alice est monté en puissance jusqu’à la 5ème place, et Martina est entré dans les 10 premiers.

Chez les garçons, les 2 premiers, Francesco et Alessandro confirment leur succès, et c’est Mattia qui se hisse en 3ème position.

 

La rédaction (Lepetitjournal.com de Rome) - Mise à jour d’un article de Véronique Mignot-Bari - Lundi 13 février 2017.

Retrouvez tous nos articles Société ici. 

Recevez gratuitement tous les matins l'actu des français et francophones de Rome !

 

 
A la Une à Rome

TENNIS - Zverev, le nouveau gladiateur de Rome

Les Internationaux d'Italie se sont achevés dimanche dernier. Pour la première fois, l'allemand Alexandre Zverev remporte un Masters 1000 en dominant le n°2 mondial Novak Djokovic en deux sets (6-3, 6-4). Lepetitjournal.com revient sur la semaine romaine de la balle jaune.
Actualité Italie
Une internationale

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine