D'après le maire de Rio, Eduardo Paes, la ville voudrait tenter de reprendre de Grand Prix du Brésil qui a jusqu'à maintenant lieu à São Paulo 

formule1Eduardo Paes, maire de Rio de Janeiro, continue à chercher à attirer de grands événements vers sa ville. Ainsi tente-t-il de convaincre le patron de la Formule 1, Bernie Ecclestone, d'accepter l'organisation de deux courses dans le pays, et se dit prêt à disputer, si nécessaire, la place au circuit d’Interlagos à São Paulo. Il a notamment déclaré : "Attention, São Paulo, on va vous piquer la Formule 1 !"

L’histoire de la Formule 1 au Brésil commence en 1972 sur le circuit  d'Interlagos, connu aujourd’hui comme Autodrome Jose Carlos Pace. L’Argentin Carlos Reutemann, gagne la course, mais le Grand Prix attend l’année suivante pour être inscrit au calendrier officiel, quand le pilote brésilien Emerson Fittipaldi est sacré champion. En 1978, le circuit de Jacarepagua à Rio, baptisé ensuite Autodrome Nelson Piquet, reçoit pour la première fois le GP du Brésil. Puis Interlagos reprend le flambeau. Mais entre 1981 et 1989, les courses reviennent à Rio, avant de retourner définitivement à São Paulo.

La France et le Brésil, grands champions du circuit
Alain Prost a remporté six fois le GP du Brésil (1982,1984, 1985, 1987, 1988 et 1990), et les Brésiliens Emerson Fittipaldi, Nelson Piquet, Ayrton Senna et Felipe Massa l'ont gagné deux fois chacun.

Le contrat de l’autodrome de São Paulo avec Formula One Management d’Ecclestone expire en 2015, ce qui laisse tout juste le temps à Rio de construire son nouveau circuit…

PB (www.lepetitjournal.com - Brésil) jeudi 15 novembre 2012

A la une

GUILLAUME CANET / CEDRIC ANGER - "C’est un serial killer assez inédit dans le genre"

La prochaine fois, je viserai le cœur s’inspire de l’affaire Alain Lamare. Les faits ont lieu dans l’Oise entre 1978 et 1979. Un maniaque agresse et tue plusieurs auto-stoppeuses. La police et la gendarmerie peinent à trouver l’homme qui échappe à tous les barrages. Chose qui lui est dans un premier temps facile puisqu’il s’agit en fait d’un jeune gendarme modèle qui enquête sur ses propres crimes. Notre édition de Londres a rencontré le…
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Sydney - Actualité Australie

PRINCE PHILIP - Un chevalier controversé

Si lundi, le jour de la fête nationale australienne, 16,000 citoyens de 15 pays différents sont devenus australiens traduisant une fois…
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - L'ombre de mon mari

"Après plusieurs expatriations, et à tout juste 34 ans, l'avenir de mon mari s’annonce brillant. Le mien ? Ce déménagement super glamour à Rome il y a déjà 9 mois est la tragique confirmation que je suis devenue malgré moi, l’ombre de mon mari, ou encore pire, « l’ombre de son ombre » comme le chantait Brel. À force de ne penser qu’aux autres et surtout à lui, je me suis oubliée en route. Je n’existe plus".
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie