D'après le maire de Rio, Eduardo Paes, la ville voudrait tenter de reprendre de Grand Prix du Brésil qui a jusqu'à maintenant lieu à São Paulo 

formule1Eduardo Paes, maire de Rio de Janeiro, continue à chercher à attirer de grands événements vers sa ville. Ainsi tente-t-il de convaincre le patron de la Formule 1, Bernie Ecclestone, d'accepter l'organisation de deux courses dans le pays, et se dit prêt à disputer, si nécessaire, la place au circuit d’Interlagos à São Paulo. Il a notamment déclaré : "Attention, São Paulo, on va vous piquer la Formule 1 !"

L’histoire de la Formule 1 au Brésil commence en 1972 sur le circuit  d'Interlagos, connu aujourd’hui comme Autodrome Jose Carlos Pace. L’Argentin Carlos Reutemann, gagne la course, mais le Grand Prix attend l’année suivante pour être inscrit au calendrier officiel, quand le pilote brésilien Emerson Fittipaldi est sacré champion. En 1978, le circuit de Jacarepagua à Rio, baptisé ensuite Autodrome Nelson Piquet, reçoit pour la première fois le GP du Brésil. Puis Interlagos reprend le flambeau. Mais entre 1981 et 1989, les courses reviennent à Rio, avant de retourner définitivement à São Paulo.

La France et le Brésil, grands champions du circuit
Alain Prost a remporté six fois le GP du Brésil (1982,1984, 1985, 1987, 1988 et 1990), et les Brésiliens Emerson Fittipaldi, Nelson Piquet, Ayrton Senna et Felipe Massa l'ont gagné deux fois chacun.

Le contrat de l’autodrome de São Paulo avec Formula One Management d’Ecclestone expire en 2015, ce qui laisse tout juste le temps à Rio de construire son nouveau circuit…

PB (www.lepetitjournal.com - Brésil) jeudi 15 novembre 2012

 
Une internationale

BERNARD PIVOT – "La fermeture des Instituts Français à l’étranger est un drame"

Le journaliste et écrivain Bernard Pivot était invité des Rencontres littéraires, organisées par l’Alliance Française à Paris. Celui qui a commencé à voyager à travers les livres lorsqu’il était enfant en dévorant son dictionnaire du Petit Larousse, en dit plus sur sa vision de la langue française et l’intérêt de promouvoir la francophonie à travers le monde.
Actu internationale
Actualités de nos partenaires
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Découvrez enfin pour quoi vous êtes fait !

 Vos diplômes, vos expériences et vos titres professionnels ne vous ont pas permis d’identifier votre zone d’excellence. Au cours de votre parcours, vous avez été performant, parfois moins. Vous avez aimé ce que vous faites, parfois moins. Mais aucune évidence n’a surgi. Aujourd’hui, une question tourne en boucle dans votre tête : "Pour quoi suis-je fait ?". Comment le découvrir ?

COACHING - Expatrié, quelle erreur !

Samedi 1er août. Les rayons du soleil plongent à travers les larges baies vitrées de JFK, le principal aéroport de New York. Manu, assis par terre, le visage enfoui entre ses mains, se demande, « mais comment en suis-je arrivé là ? » Après deux années passées à New York, il rentre à Paris, rapatrié par sa compagnie. Un échec qu’il a encore du mal à assumer même si, au final, il ne s’est jamais senti aussi seul et misérable qu’aux États-Unis, un pays dont la mentalité qu’il juge avant tout égoïste, hypocrite et cruelle, est à l’opposé de ses principes de vie.
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine
En direct de nos éditions locales