Afin de faire face à l’onde de violence qui touche l’Etat de São Paulo depuis plusieurs jours maintenant, le ministre de la Justice et le gouverneur de São Paulo sont parvenus à trouver un accord hier pour la mise en place d’un plan visant à développer la coordination des différents services de police

Afin d’éviter que le nombre de victimes ne s’alourdisse encore plus suite à la flambée de violence observée ces derniers temps dans l’Etat de São Paulo, Geraldo Alckmin, gouverneur de l’etat de São Paulo, et José Eduardo Cardozo, le ministre de la Justice, se sont rencontrés hier au siège du gouvernement fédéral de São Paulo, afin de signer l’acte de création d’une agence visant à combattre le crime organisé. Sur les 10 derniers jours, déjà plusieurs dizaines d’assassinats ont été recensés. Depuis le début de l’année, 90 policiers ont été tués, d’après les statistiques de la Police Militaire, et les chiffres de la sécurité ne cessent de se dégrader depuis plusieurs mois. Les attaques des derniers jours semblent cependant liées à la guerre larvée que se mènent les policiers et le Premier Commando de la Capitale (PCC).

Rappelons qu’il y a 8 jours, suite à plusieurs nuits de violence ayant touché la zone sud de São Paulo, la police avait lancé une opération de grande envergure, appelée "Saturation". 600 policiers avait investi la favela de Paraisopolis : ils avaient alors découvert 340 kilos de marijuana, 38 kilos de cocaïne, des drogues synthétiques, des armes à feu, ainsi qu’une liste de 40 policiers à assassiner. Cette opération, étendue à deux quartiers voisins, avait entraîné l’arrestation de 36 personnes.

Un service de renseignements efficace
Dès le 1er novembre, la présidente Dilma Rousseff avait appelé Geraldo Alckmin afin de lui proposer une aide fédérale, dont les termes ont été discutés hier lors de la rencontre entre le gouverneur et le ministre de la Justice. "L’agence aura pour but d’améliorer la coordination entre les différents services de police, notamment dans le domaine des renseignements. On ne peut pas combattre le crime organisé sans un service de renseignements efficace" a expliqué Cardozo lors de la conférence de presse donnée suite à la réunion. Autre priorité de la nouvelle agence, fragiliser les organisations criminelles en "paralysant" par tous les moyens les flux financiers qu’elles réalisent dans l’Etat, ceci grâce aux rapports qui seront établis par l’agence.



Cardozo a également précisé que la première réunion de coordination aurait lieu dès lundi prochain, le 12 novembre. Y sera notamment envisagée la question de la surveillance des frontières de l’état. Ce sont le secrétaire adjoint à la Sécurité Publique, Jair Manzano, et le surintendant de la Police Fédérale à São Paulo, Roberto Troncon, qui superviseront l’agence. Par ailleurs, le ministre a indiqué que les prisonniers les plus dangereux associés au PCC seraient transférés en-dehors de l’Etat dans les plus brefs délais. Piaui, le chef du trafic de Paraisopolis sera notamment transféré dans un centre pénitentiaire Porto Velho, dans le Rondonia, dès jeudi.

Amélie PERRAUD-BOULARD (www.lepetitjournal.com - Brésil) mercredi 7 novembre 2012

 

A la une

VIVRE EN FAMILLE - Une association française prix Balzan pour l'humanité

L’association française "Vivre en Famille" a reçu le prix Balzan pour l’humanité, la paix et la fraternité entre les peuples, au Palazzo del Quirinale, en présence de Giorgio Napolitano, président de la République italienne. Une reconnaissance pour cette ONG qui se bat pour les adoptions d’enfants handicapés, mais aussi pour garantir des lieux d’accueil, des écoles et des centres de soins en Afrique.
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Cambodge - Actualité

PSAR CHAS – Et maintenant ?

La municipalité semble vouloir agir rapidement alors qu’un élan de soutien se met en place pour collecter des fonds.
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Partir pour mieux revenir

"Je me sens seul comme au milieu de l’océan". Je suis à l’autre bout du téléphone et je peux ressentir toute la détresse de Patrick, 40 ans. En quinze ans, il s’est construit l’une des plus belles réputations de décorateur en Espagne, les clients se battent littéralement pour avoir ses services, et pourtant il a cette terrible impression d’être arrivé en bout de course. "Je veux arriver à prendre un virage que je n’arrive pas à négocier seul. Ce virage est un nouveau challenge professionnel qui me redonnera l’envie de me lever le matin".
Expat - Politique

JACKY DEROMEDI – Des chantiers de Singapour au Sénat

Jacqueline Deromedi, que les Français de Singapour connaissent bien, vient d’être élue sénateur. Le parcours de cette femme entrepreneur, engagée et élégante, qui n’a pas vraiment cherché à faire carrière dans la politique, détonne au Palais du Luxembourg

FRANÇAIS DE L’ETRANGER – Les choix budgétaires pour 2015

Le budget 2015 de "l'Action extérieure de la France" va être examiné par le Parlement. Les crédits dévolus aux Français de l’étranger et aux Affaires consulaires sont en légère baisse. L’aide sociale en pâtira. En revanche, les crédits consacrés aux bourses scolaires augmentent de 5,6 %.
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

LANGUE FRANÇAISE – Le monde compte 274 millions de francophones

La francophonie progresse dans le monde. C’est la conclusion du second rapport quadriannuel de l’OIF sur l’usage de la langue française dans le monde, présenté au siège de l’organisation à Paris mercredi 5 novembre. En 4 ans, le nombre de francophones a augmenté de près de 25%. Le français est aujourd’hui la seconde langue la plus étudiée dans le monde. D’ici 2060, les francophones pourraient être 767 millions à travers le monde, ce qui constitue un formidable potentiel économique et culturel. Encore faut-il soutenir cette dynamique, prévient l’OIF.