Sortir à Lapa c’est se retrouver dans le Montparnasse de « Paris est une Fête », où le jazz aurait été supplanté par la samba et où la nuit serait plus vivante que jamais. Ce soir, allez-y écouter la merveilleuse Teresa Cristina

Oubliez les sonos géantes, les pop-corns, les scènes géantes et l’odeur de latrines de Rock in Rio. Dirigez vous rua Mem de Sá, à la gafieira « Carioca da Gema ». Mettez votre montre à l’heure des musiciens : arrivez là pour dîner vers 22:30, et vous serez à pied d’œuvre pour applaudir ensuite Teresa Cristina, l’étoile carioca du renouveau de la samba.

La Carioca da Gema (« carioca d’origine ») est un ancien hôtel particulier plein de charme transformé depuis 2000 en salle de spectacle. On y boit, on y danse, et surtout on y entend le meilleur de la scène de la samba de raiz. S’y succèdent soir après soir les grandes voix de Rio, toujours accompagnées par un combo impeccable. On y dîne aussi, de plats classiques et roboratifs – mais si vous aimez l’aventure, vous pourrez tenter le célèbre camembert gratiné en feuilleté et sa confiture d’abricots…

Souvent en tournée, Teresa n’est pas venue depuis un moment à la Carioca da Gema. Raison de plus pour aller écouter cette chanteuse de 42 ans craquante de simplicité et de gentillesse. Jeune fille, elle se destinait au volley-ball professionnel, mais après avoir entendu Candeia, c’est finalement à la musique qu’elle décide de consacrer sa vie, en commençant par Portela et le bar Semente dès 1998.

Quand je l’ai rencontrée en janvier dernier, elle me disait : « Lapa est encore sincère, et moi aussi. Le quartier pousse notre musique, sans compromis commercial. La samba, c’est aussi fort que le blues. Un peuple, souvent opprimé, résiste et trouve répit et bonheur dans une musique qui lui parle, qui raconte sa vie ».

Quand vous l’aurez vue, prévenez vos amis restés en Europe qu’ils pourront eux-aussi applaudir Teresa Cristina au Palais des Beaux Arts de Bruxelles le 15 octobre prochain.

Thierry Gillmann (www.lepetitjournal.com – Brésil) vendredi 30 septembre 2011

Retrouvez Teresa Cristina <http://www.teresacristina.com.br/> vendredi 30 septembre, à partir de 23:30 (mais venez en avance !). Rua Mem de Sá, 79 • Lapa • Rio de Janeiro • Tel.: 2221.0043 • Prix normaux. Entrée artistique 25 R$

Retrouvez ici une interview (français et portugais) de la chanteuse Teresa Cristina : http://bossanovabrasil.fr/teresa-cristina-samba-du-don-naturel-316516.html

Toute l'actualité des musiques brésiliennes sur http://bossanovabrasil.fr

A la une
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Sao Paulo - Actualité Brésil

LENA ET LA MODE - "Photo du jour"

Chaque vendredi, retrouvez "Lena et la mode", une série de dessins humoristiques sur le rapport des jeunes Brésiliennes à la mode. Ces…
Expat
Expat - Emploi

Une "French touch" pour faire du vin en Virginie

"Je devais rester un an et je ne suis jamais parti." Comme Matthieu Finot, par goût du défi, de la liberté de créer ou du pays lui-même, des vignerons français s'installent en Virginie pour faire le vin dont rêvait Thomas Jefferson, il y a deux siècles.

COACHING - Peut-on s'expatrier et changer de carrière ?

Quitte à changer de carrière, pourquoi pas aussi changer de pays ? Partir, c’est s’offrir une page blanche pour se réinventer. Le nouveau pays concrétise naturellement le virage que l’on veut prendre. L’ailleurs, c’est aussi là où votre ancienne image ne vous collera plus à la peau. Pensée magique ou pas?
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.