Rio de Janeiro

LES SPORTIFS DE RIO - Un premier tournoi multisports couronné de succès

Samedi dernier, les francophones de Rio, mais aussi des anglophones et des Brésiliens, ont revêtu maillots, shorts et baskets pour participer au premier tournoi multisports organisé au Só 5 de Botafogo par le nouveau collectif francophone, "Les Sportifs de Rio". Au programme : football, volley, handball et touch rugby. Lepetitjournal.com était sur place.

Samedi matin, les intempéries ont fait craindre le pire pour la tenue du premier tournoi multisports des "Sportifs de Rio", un nouveau collectif d’amateurs de sport francophone dont l’objectif est de mobiliser la communauté en vue des Jeux Olympiques. Mais les gouttes se sont arrêtées de tomber à temps pour que la compétition, organisée dans le cadre de la semaine de la francophonie, débute dans l’après-midi sur les terrains du Só 5 de Botafogo.

Pas moins de huit équipes d’au moins cinq sportifs, hommes et femmes confondus, toutes nationalités confondues également (avec une nette majorité de Français tout de même), se sont affrontées de 14h à 21h dans quatre disciplines différentes : football, volley, handball et touch rugby. Entre chaque match, les sportifs pouvaient se restaurer grâce à un délicieux churrasco, donnant au tournoi une ambiance plus que conviviale.

"Un bon moyen de rencontrer d’autres personnes"
D’ailleurs, le mot d’ordre général de fête et de fairplay a largement été respecté, les scores étant rapidement oubliés au profit de la bonne humeur, des rires – certains concurrents étaient déguisés ! - et des rencontres. Le pari des "Sportifs de Rio" a été entièrement réussi et a convaincu les participants à l’unanimité. "C’est une très bonne initiative, notamment pour rencontrer d’autres sportifs", a jugé Florence, jeune sportive de 31 ans qui cherchait justement à pouvoir partager ses séances de sport. "C’est bien que le tournoi ait été organisé dans le cadre de la semaine de la francophonie, cela fait une entrée sport qui donne une touche dynamique", a-t-elle ajouté.  

Les échanges, c’était aussi l’objectif de Marie, bénévole de 27 ans pour l’ONG carioca Estrela de Favela : "Cet événement est convivial et est un bon moyen de rencontrer d’autres personnes tout en se défoulant". "Le but de cette belle initiative, c’est que les gens se connaissent et les organisateurs ont trouvé la bonne formule pour qu’il se déroule dans la bonne humeur", a renchéri Axel qui a salué le fait que les sportifs "ne jouent pas trop pour la gagne, l’esprit est bien".

"Jamais rencontré autant de Français"
Jean-Christophe, l’un des "doyens" de l’événement du haut de ses 48 ans, confirme lui aussi l'engouement des participants : "Cela fait deux ans et demi que je suis revenu à Rio et je n’ai jamais rencontré autant de Français. Moi qui adore le sport, cela me permet d’en essayer des différents". En effet, les participants ont particulièrement apprécié la variété des sports proposés, notamment le touch rugby qui, même si joué en dernier, a attisé la curiosité et surtout permis aux anglophones de truster les essais !

La belle opération est également pour le Só 5, qui a pu accueillir de potentiels nouveaux clients. "C’est un lieu qui me donne envie de revenir", a indiqué Florence. De quoi réjouir François Marot, l’un des trois responsables du club : "Tout le monde est content, c’est un super événement pour nous à renouveler et viabiliser pour être connu et fortifier la marque Só 5."

De prochaines éditions à venir
Après la distribution de merguez de Phanou et de rosé Vinhetica aux vainqueurs du tournoi multisports (équipes de Maia et Thomas), le mot de la fin est revenu à Sébastien Louis, l’organisateur et fondateur des Sportifs de Rio, qui a passé l’après-midi à arbitrer les matchs de football et de handball, sa discipline : "On s’est régalé dans une très bonne ambiance, l’esprit qu’on voulait était là, au-delà de nos espérances, de la convivialité sans regarder les résultats."

Même s’il a reconnu que le tournoi avait été "un peu trop long" et aurait ainsi dû commencer plus tôt, le Français était d’autant plus satisfait que "tout le monde est venu malgré la pluie" et que, s’il avait déjà organisé ce genre d’événements avec succès ailleurs, il "n’avait aucun repère au Brésil". Remerciant les volontaires, le Só 5, le consulat de France à Rio et Ocab, le principal sponsor de la compétition, Sébastien Louis a promis un prochain tournoi "plus gros, avec plus d’équipes et plus de sports". Alors ne rangez pas tout de suite vos baskets. 

Corentin CHAUVEL (www.lepetitjournal.com - Brésil) jeudi 26 mars 2015

*Photos : Arabelle Loyan (Photo 3) / Damien Larderet (diaporama)

- Voir le site des Sportifs de Rio

- Voir le groupe Facebook des Sportifs de Rio

 
A la Une

NEYMAR – A deux pas du PSG

Neymar Jr. C’est LE feuilleton de l’été qui agite le mercato et toute la planète football. Selon les informations de la presse catalane révélées hier soir, l’attaquant du FC Barcelone Neymar devrait rejoindre le Paris Saint-Germain.
Actualité Brésil

NEYMAR – A deux pas du PSG

Neymar Jr. C’est LE feuilleton de l’été qui agite le mercato et toute la planète football. Selon les informations de la presse catalane révélées hier soir, l’attaquant du FC Barcelone Neymar devrait rejoindre le Paris Saint-Germain.
Une internationale

CIAO ITALIA ! - Un siècle d’immigration et de culture italiennes en France

Tradition, culture mais aussi xénophobie et violence ont marqué l’immigration italienne en France, la plus importante de l’histoire française. Alors que jusqu’au 10 septembre, l’exposition « Ciao Italia ! » retrace ce siècle d’histoire franco-italienne au musée de l’Immigration à Paris, retour sur une période qui a permis d’imprégner la culture française.
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Montréal - Actualité

Les gens les plus chanceux du Canada

La chance, ça va, ça vient pensez-vous ? Mais il existe quand même des personnes plus chanceuses que d’autres, n’est-ce pas ? Quoi que vous…
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine